Maternelle, primaire et secondaire

Les élèves des Premières Nations ont le droit inhérent et issu de traités de recevoir une éducation qui est en accord avec leur culture, leurs valeurs, leurs traditions et leurs langues sans préjugés ni discrimination.

L’Assemblée des Premières Nations (APN), le Comité des Chefs sur l’éducation (CCE) et le Conseil national indien de l’éducation (CNIE) sont guidés par la résolution no 16/2016, Processus honorable d’élaboration de recommandations pour appuyer une réforme de l’éducation des Premières Nations, qui demande la participation régionale entière et significative des Premières Nations à la réforme de l’éducation des Premières Nations, exige que toute version préliminaire d’une loi ou d’une politique fédérale sur l’éducation soit ratifiée par les Chefs en assemblée et exige que le Canada honore son obligation constitutionnelle de respecter les droits inhérents et les droits issus de traités des Premières Nations à l’éducation.

Maternelle, primaire et secondaire

  • Recherche et innovation dans le domaine de l'éducation

    Suite à la transformation de l’éducation, à partir de 2019 2020, le Programme de recherche et d’innovation a été régionalisé et il appartient aux Premières Nations de déterminer leur approche de mise en œuvre, en éliminant le comité national de sélection.

  • Examen du Programme de partenariats en éducation (PPE)

    En avril 2019, le CCE a proposé que le CNIE et SAC forment un groupe de travail pour examiner et recommander les changements nécessaires au Programme de partenariats en éducation. En août 2019, le groupe de travail sur le PPE a recommandé des changements mineurs et majeurs au programme afin de refléter le contrôle par les Premières Nations de l’éducation des Premières Nations.

  • Enseignement des traités

    En juillet 2019, les Premières Nations en assemblée ont appuyé la résolution 33/2019, Élaboration d’un plan décennal de mise en œuvre de l’enseignement des traités, qui demande que chaque école, chaque niveau scolaire et chaque classe au Canada ait accès aux ressources et à la formation en matière d’éducation relative aux traités. Le Secteur de l’éducation de l’APN continue de consulter les Premières Nations, les commissaires aux traités, le CCE et le CNIE sur ce plan de mise en œuvre.

Transformation de l’éducation des Premières Nations de la maternelle à la 12e année

  • Budget de 2016

    Le budget de 2016 a alloué 2,6 milliards de dollars sur cinq ans pour améliorer l’éducation primaire et secondaire des enfants des Premières Nations, et 129,4 millions de dollars sur deux ans pour soutenir l’apprentissage et la garde des jeunes enfants. Le 5 décembre 2017, les Premières Nations en assemblée ont adopté la résolution 65/2017 de l’APN, Nouvelle approche de financement provisoire de l’éducation des Premières Nations. Cette résolution a donné lieu à l’élaboration conjointe d’une proposition de politique sur une nouvelle approche de financement de l’éducation des Premières Nations dans les réserves pour soutenir les élèves, les écoles et les communautés. La nouvelle approche de financement remplace les programmes éducatifs désuets, inefficaces et inadéquats basés sur des propositions de SAC par des approches éducatives régionales et des modèles de financement qui fournissent un financement suffisant, prévisible et durable.

    Mars 2016

  • Nouveaux modèles de financement régionaux provisoires

    Depuis le 1er avril 2019, la série de nouveaux modèles de financement régionaux provisoires pour l’enseignement primaire et secondaire a été mise en œuvre. Par conséquent, les Premières Nations de tout le pays en sont à divers stades de mise en œuvre et connaissent divers défis et succès. De nombreuses Premières Nations participent à des réunions de tables techniques régionales afin d’examiner plus en détail leurs formules provisoires pour déterminer les prochaines étapes, car les normes de comparabilité provinciales sont inadéquates pour atteindre une égalité réelle et de meilleurs résultats. De plus, un certain nombre de Premières Nations à travers le pays négocient ou ont négocié des ententes locales, régionales ou des traités en matière d’éducation.

    Avril 2019

  • Résolution 35/2019 de l’APN

    En juillet 2020, les Premières Nations en assemblée ont adopté la résolution 35/2019 de l’APN, Financement supplémentaire pour l’éducation primaire et secondaire des Premières Nations, pour demander au gouvernement du Canada de fournir des investissements supplémentaires en 2020 pour l’éducation primaire et secondaire des Premières Nations afin de conclure des ententes locales, régionales ou des traités en matière d’éducation qui reflètent de façon précise et adéquate les divers besoins et circonstances des apprenants, des écoles, des communautés et des organismes d’éducation des Premières Nations.

    Juillet 2020

Équipe de travail sur les besoins uniques des collectivités nordiques et éloignées

L’équipe de travail sur les besoins particuliers des communautés nordiques et éloignées offre un forum national pour discuter et s’assurer que les besoins éducatifs particuliers des élèves des Premières Nations situés dans les communautés nordiques et éloignées des Premières Nations ou provenant de ces communautés sont identifiés.

L’équipe de travail fournit des recommandations régionales et nationales pour améliorer l’accès à une éducation de haute qualité pour les élèves des Premières Nations dans les communautés nordiques et éloignées.

Il s’agit notamment de fournir une ventilation complète des facteurs de coût et des priorités uniques que sont les infrastructures scolaires, la connectivité, les ressources humaines, les services aux étudiants, les programmes d’études, etc.

Recent Documents

Engagements fédéraux

  • Le budget fédéral de 2016 prévoyait 2,6 milliards de dollars sur cinq ans pour améliorer l’enseignement primaire et secondaire des enfants des Premières Nations.
Celso CercadoMaternelle, primaire et secondaire