Nouvelles

bellegarde

Bulletin du chef national et motion de l’exécutif sur l’état d’urgence du COVID-19

on mars 24, 2020

SOMMAIRE :

  • Le comité exécutif de l’APN, dirigé par le Chef national Perry Bellegarde et composé des Chefs régionaux de tout le pays, a adopté le 23 mars une motion déclarant l’état d’urgence concernant les Premières Nations et la pandémie de COVID-19.
  • Les dirigeants de l’APN demandent à tous les gouvernements de fournir un financement et un soutien aux Premières Nations en fonction de leurs besoins et de faire en sorte que les dirigeants des Premières Nations participent à toutes les discussions gouvernementales et intergouvernementales et aux mesures prises pour lutter contre la pandémie de COVID-19.

Le 21 mars 2020, le Comité exécutif de l’APN a tenu une réunion d’urgence pour évaluer la situation des Premières Nations et les mesures de soutien annoncées jusqu’à présent par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux concernant la pandémie de COVID-19. Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont pris certaines mesures pour aider les Premières Nations, mais celles-ci ne sont pas suffisantes pour répondre aux besoins. Des mesures supplémentaires doivent être prises immédiatement.

Le Comité exécutif de l’APN a adopté le 23 mars une motion déclarant un état d’urgence concernant les Premières Nations et la pandémie de COVID-19. Je joins cette motion au présent bulletin. La motion demande une augmentation des ressources et du soutien aux Premières Nations – fondée sur les besoins et sur l’équité – et souligne que le financement destiné aux gouvernements des Premières Nations ne peut être alloué sur la base de propositions. Il faut également accorder une attention particulière aux communautés nordiques, éloignées et isolées. La motion stipule que les dirigeants des Premières Nations doivent « participer pleinement et de manière significative à toutes les tables de prise de décision concernant l’élaboration de l’ensemble des plans, lois, politiques, allocations budgétaires et règlements relatifs à la pandémie de COVID 19, tant à l’échelle fédérale que provinciale ».

Je vais rédiger une lettre à l’intention des premiers ministres fédéral et provinciaux pour leur faire part de cette décision, ainsi que des préoccupations et des attentes des Premières Nations quant à ce qui est nécessaire pour protéger et desservir les citoyens des Premières Nations, peu importe leur lieu de résidence. Je continuerai à vous communiquer des informations au fur et à mesure du déroulement des événements.

En cette période de crise de santé publique sans précédent, nous devons travailler ensemble pour nous protéger toutes et tous. Le Comité exécutif de l’APN poursuivra ses pressions en vue d’obtenir des ressources afin d’assurer la protection, la santé et la sécurité des Premières Nations dans la plus grande mesure possible. Je vous incite fortement à suivre les conseils des experts médicaux. Veuillez prendre toutes les précautions nécessaires pour vous protéger, vous et vos proches, et pour donner l’exemple en suivant les conseils des experts en santé publique.

J’adresse mes pensées et mes prières à vous toutes et vous tous, citoyens des Premières Nations. L’APN suit de près l’évolution de la situation et continuera à diffuser des informations sur la manière de vous protéger toutes et tous, ainsi que vos familles et vos communautés.

 

MOTION DU COMITÉ EXÉCUTIF

OBJET :                    État d’urgence nationale

DATE :                      Le 23 mars 2020

PROPOSEUR :          Chef régional Kevin Hart (Man.)

COPROPOSEURE :  Chef régionale RoseAnne Archibald (Ont.)

________________________________________

L’Assemblée des Premières Nations déclare un état d’urgence national en ce qui concerne la pandémie de COVID-19;

En outre, que les gouvernements fédéral, provinciaux, territoriaux et les autorités municipales doivent respecter cet état d’urgence;

En outre, que l’Assemblée des Premières Nations soutient les Premières Nations qui ont déjà déclaré un état d’urgence et des interdictions de voyager à destination et en provenance de leur Première Nation;

En outre, que les montants octroyés pour la médecine, la santé et la stimulation économique ne sont pas suffisants, et que le Canada doit être prêt à allouer plus de ressources pour soutenir les Premières Nations et répondre à leurs besoins pendant cette crise de santé publique;

En outre, que ces fonds devront être répartis en fonction des besoins et de façon équitable et non selon une formule ou une soumission de proposition, ni sur la base d’un remboursement, sauf si des Premières Nations ont déjà utilisé d’autres ressources pour se préparer à la pandémie de COVID-19;

En outre, que la prévention et les soins cruciaux dans les communautés nordiques, éloignées et isolées doivent faire l’objet d’une attention particulière;

En outre, que les membres vivant dans les réserves et en dehors de celles-ci doivent demander une aide financière à leur Première Nation respective en cas de besoin, et que des dispositions financières doivent être prises pour les nations qui viennent en aide à leurs membres qui ne sont pas en mesure de vivre dans une réserve;

En outre, que toutes les mesures mises en place par les autorités de santé publique pour arrêter la propagation de la COVID-19 et protéger les populations les plus vulnérables dans toutes les provinces et tous les territoires doivent être soutenues;

En outre, que les dirigeants des Premières Nations doivent participer pleinement et de façon significative aux tables de décision concernant l’élaboration de l’ensemble des plans, lois, politiques, allocations budgétaires et règlements relatifs à la pandémie de COVID 19, tant à l’échelle fédérale que provinciale;

En outre, que des ressources doivent être mises à disposition pour un soutien immédiat en matière de santé mentale ainsi que pour celles et ceux qui souffrent de troubles de stress post-traumatique (TSPT);

En dernier lieu, que le gouvernement du Canada ainsi que les gouvernements des provinces et des territoires doivent commencer à répertorier les cas d’infections afin que nous soyons informés du statut de la COVID 19 et de son impact sur les Premières Nations.

Celso CercadoBulletin du chef national et motion de l’exécutif sur l’état d’urgence du COVID-19