Nouvelles

Le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde, est encouragé par la rencontre, mais il doit constater des mesures pour lutter contre le racisme dans le système de santé

on octobre 16, 2020

16 octobre 2020

(Ottawa, ON) – Ayant assisté aujourd’hui à la réunion d’urgence sur le racisme dans le système de santé canadien, le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, a déclaré que la mort tragique de Joyce Echaquan doit conduire à un changement systémique positif.

« Nous sommes horrifiés par la disparition de Joyce Echaquan. Les circonstances entourant son décès illustrent clairement le racisme dans les établissements de santé », a déclaré le Chef national Bellegarde. « Le racisme systémique doit être abordé, condamné et éradiqué. Il devrait y avoir une tolérance zéro au sein de toute institution publique, en particulier une institution aussi vitale que celle des soins de santé. »

« Ensemble, nous pouvons déterminer des solutions qui soulageront les expériences épouvantables auxquelles sont confrontés les Autochtones en quête de soins de santé. La tragédie que constitue le décès de Mme Echaquan doit motiver les gouvernements à résoudre la question du racisme systémique dans les soins de santé. Mes pensées vont à ses enfants, à son conjoint et à toute la communauté atikamekw ».

Le Chef national Perry Bellegarde appelle tous les gouvernements à mettre en œuvre les recommandations suivantes :

  1. Travailler directement avec les Premières Nations pour s’assurer que les Autochtones se sentent en sécurité lorsqu’ils accèdent à des services de santé.
  2. Le Québec doit travailler avec les Premières Nations pour mettre pleinement en œuvre les recommandations du rapport de la Commission Viens.
  3. Le Canada doit procéder à un examen immédiat des transferts canadiens en matière de santé et de la Loi canadienne sur la santé, afin de s’assurer que des soins de santé de qualité sont dispensés aux Autochtones.
  4. Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux doivent écouter les Autochtones en ce qui concerne la nécessité d’un médiateur des soins de santé.
  5. Les provinces et territoires doivent travailler avec les établissements d’enseignement pour assurer un programme d’études plus étendu à tous les prestataires de soins de santé.

Le Chef national Bellegarde remercie le ministre Marc Miller d’avoir coordonné cette importante réunion.

 

L’APN est l’organisation nationale qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada. Suivez l’APN sur Twitter : @AFN_Updates.

 

―30―

 

Pour de plus amples informations :

Michael Hutchinson
Directeur des communications par intérim
\Assemblée des Premières Nations
613-859-6831 (cell.)
[email protected]

Karen Joyner
Agente des communications
Assemblée des Premières Nations
613-292-0857 (cell.)
[email protected]

Roy WhiteduckLe Chef national de l’APN, Perry Bellegarde, est encouragé par la rencontre, mais il doit constater des mesures pour lutter contre le racisme dans le système de santé