Honerer L’eau

L’eau est le don de notre mère la Terre le plus indispensable à la vie. Il représente le lien entre tous les êtres vivants. L’eau nous nourrit, circule parmi nous et en nous et elle nous vivifie. L’eau est le sang de notre mère la Terre. À ce titre, elle la purifie ainsi que tous les êtres vivants. L’eau se présente sous diverses formes et toutes sont profitables à la santé de notre mère la Terre et à la notre. En tant qu’élément sacré, l’eau nous montre qu’il est possible de transformer de hautes montagnes tout en étant doux, flexible et souple. Sur le plan spirituel, l’eau nous enseigne que nous finiront nous aussi dans le Grand Océan à la fin du périple de notre vie. L’eau façonne la terre. Elle est la source de grandes richesses, telles que les rivières, les lacs, les glaces et les océans. L’eau abrite de nombreux êtres vivants qui contribuent à la santé et au bien-être de tout ce qui vit hors de l’eau.

Toutes les formes de vie ont besoin d’eau. Cependant, les sources d’eau dans le monde commencent à se tarir et à être polluées. Les Premières Nations d’Amérique du Nord entretiennent une relation particulière avec l’eau qui est fondée sur ses moyens de subsistance et qui remonte à des milliers d’années. Nos activités traditionnelles dépendent de l’eau, notamment le transport, l’hydratation, le nettoyage et la purification. L’eau constitue l’habitat de plantes et d’animaux dont nous nous servons comme médicaments et aliments. Ces activités traditionnelles dépendent donc de l’accès à l’eau et de notre relation avec le contexte environnant. En tant qu’Autochtones, les Premières Nations sont conscientes du caractère sacré de l’eau, de l’interdépendance de toutes les formes de vie et de l’importance de protéger l’eau contre la pollution, la sècheresse et les déchets.

L’eau est source de vie. Sans un accès à une eau saine, toute forme de vie est vouée à disparaître. Les Premières Nations s’efforcent d’obtenir la reconnaissance de leur compétence sur l’eau et elles ont besoin de ressources pour renforcer leurs capacités dans le but de revendiquer leur droit sur l’eau et de protéger la santé de l’eau offerte par notre mère la Terre. De nombreuses Premières Nations souhaitent avoir de nouveau recours aux moyens traditionnels pour protéger la santé de l’eau et communiquer ces moyens au monde.

Les Premières Nations sont confrontées à de nombreux défis liés à l’eau. Le SGE offre son appui aux Premières Nations qui travaillent activement à la protection de leurs cours d’eau, notamment contre la construction de barrages, les projets industriels et la contamination.

DOMAINES DE POLITIQUE

Droits sur l’eau et attribution d’eau 

Dans de nombreuses régions, les Premières Nations bénéficient de peu d’attributions d’eau et constatent que leurs droits ancestraux et issus de traités sur l’eau sont violés. Le SGE s’efforce d’obtenir la reconnaissance, la protection et le respect des droits sur l’eau des Premières Nations. Il s’est engagé dans des discussions sur les lois et la gouvernance relatives à l’eau au niveau fédéral. Dans le cadre de ces discussions, le SGE s’est engagé à faire reconnaître et respecter les droits sur l’eau des Premières Nations. Sur le plan international, il a aussi collaboré avec d’autres groupes autochtones à la rédaction de déclarations affirmant les droits sur l’eau des Premières Nations et leurs responsabilités connexes en tant que gardiennes de l’eau.

Lien de la Déclaration de Palenque; lien de la Déclaration de Garma

Les changements climatiques ont une influence sur les réseaux d’eau 

Les changements climatiques devraient amoindrir la qualité et la quantité d’eau. Il est important de comprendre la nature des changements attendus afin d’élaborer des stratégies d’adaptation qui aideront les Premières Nations à poursuivre leur vie tout en gardant un accès à l’eau suffisant malgré les changements climatiques. Le SGE a terminé une recherche sur les conséquences des changements climatiques sur les Premières Nations et sur les moyens que celles-ci pourraient mettre en œuvre pour adapter les cours d’eau au Canada. Le SGE poursuit ses activités de sensibilisation à la protection de l’eau parmi les Premières Nations et informe celles-ci sur les moyens d’adaptation.

Lien d’un document de recherche; lien d’un document de travail; fiches d’information

Protection des sources d’eau 

L’eau utilisée par les Premières Nations est souvent dégradée par des activités se déroulant loin des réserves et des terres traditionnelles. Des plans de protection des sources d’eau peuvent aider à protéger l’eau contre tout usage irresponsable et la contamination. Le SGE soutient les communautés mettant en œuvre des plans de protection des sources d’eau comprenant des pratiques de gestion responsable de l’eau qui prennent en compte les multiples éléments qui menacent la qualité de l’eau et la quantité.

Navigation 

Le SGE travaille activement à la protection des droits ancestraux et issus de traités relatifs à l’eau des Premières Nations, dont le droit à la navigation. Durant l’hiver et le printemps de 2009, il a aidé à faire connaître la nécessité de reconnaître, de protéger et de respecter les droits des Premières Nations dans les lois canadiennes fédérale en présentant des commentaires, par voie orale et écrite, sur les modifications que le gouvernement du Canada souhaitait apporter à la Loi sur la protection des eaux navigables (LPEN). Le gouvernement a apporté ces modifications sans avoir entrepris un processus de consultation complet, préalable et approfondi auprès des Premières Nations.

Lisez les commentaires de l’APN envoyés au Sénat au sujet des modifications proposées pour la LPEN

Eau potable et traitement des eaux usées 

De nombreuses communautés des Premières Nations sont équipées de réseaux de distribution d’eau comportant des risques élevés et font l’objet d’avis de faire bouillir l’eau. Le SGE travaille en étroite collaboration avec le Secrétariat au logement et aux infrastructures de l’APN afin d’aider les Premières Nations à avoir accès à un approvisionnement en eau suffisant, sécuritaire et de très bonne qualité. Il suit également de très prêt l’élaboration de la nouvelle stratégie canadienne sur les effluents d’eaux usées en faisant valoir les préoccupations des Premières Nations.

Le SGE travaille en collaboration avec le Secrétariat au logement et aux infrastructures dans le dossier de l’eau potable et du traitement des eaux usées. Pour obtenir plus de renseignements, veuillez visiter le site Web du Secrétariat au logement et aux infrastructures.

Eau et eaux usées


Post Left

 

Angie TurnerHonerer L’eau