Nouvelles

bellegarde

Perry Bellegarde, Chef national de l’APN se dit extrêmement déçu de la demande de révision judiciaire émise par le Canada et concernant la décision du TCDP sur la compensation des enfants

on Octobre 4, 2019

OTTAWA, le 4 oct. 2019 /CNW/ – Perry Bellegarde, Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN) se dit extrêmement déçu d’entendre que le Gouvernement du Canada avait aujourd’hui demandé la révision judiciaire de la décision du Tribunal canadien des droits de la personne (TCDP) qui octroyait des compensations pour les enfants des Premières Nations soustraits à tort de leur famille ou à qui les services essentiels ont été refusés

« C’est parfaitement inacceptable. Le gouvernement du Canada se prépare une fois encore à affronter les enfants des Premières Nations devant la Cour. J’ai communiqué avec le ministre Seamus O’Regan pour lui faire part de ma grande déception, a déclaré Perry Bellegarde, Chef national de l’APN. L’APN défendra toujours les enfants et les familles des Premières Nations. Le membre instructeur du TCDP a conclu que le gouvernement avait exercé de manière délibérée et inconsidérée une discrimination raciale à l’encontre des enfants des Premières Nations pris en charge. Par conséquent, le TCDP a ordonné au Canada de verser le montant maximal autorisé selon la Loi canadienne sur les droits de la personne. Le gouvernement aurait pu s’occuper du système défaillant et des inégalités de financement avant, mais il ne l’a pas fait. Faire appel de cette décision du TCDP, qui avait pour vocation de rendre une certaine justice aux enfants des Premières Nations pris en charge, est blessant et injuste. »

On estime qu’au moins 54 000 enfants et leurs familles auraient pu bénéficier de cette décision. Depuis sa décision initiale prise en janvier 2016, le TCDP a émis sept ordonnances de conformité contre le Canada.

« Il est temps que le Canada cesse de faire obstruction à l’équité et à la justice, qu’il mette un terme à ses actes discriminatoires et qu’il commence à prendre ses responsabilités pour son traitement passé et actuel des enfants des Premières Nations. Les enfants des Premières Nations doivent recevoir les soins qu’ils méritent et bénéficier des occasions auxquelles ils ont droit », a déclaré Kevin Hart, Chef régional de l’APN pour le Manitoba, responsable du dossier de la protection de l’enfance pour l’APN.

L’APN est l’organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates

Michael Hutchinson,
Conseiller principal en communications,
Assemblée des Premières Nations,
613 241-6789, poste 244,
613 859-6831 (cellulaire),
[email protected];

Monica Poirier,
Agente de communications bilingue,
Assemblée des Premières Nations,
613 241-6789, poste 382,
613 292-0857 (cellulaire),
[email protected]

Angie TurnerPerry Bellegarde, Chef national de l’APN se dit extrêmement déçu de la demande de révision judiciaire émise par le Canada et concernant la décision du TCDP sur la compensation des enfants
Assembly of First Nations
    ×