Communiqué du Chef national Shawn Atleo - 7 janvier 2013

Relation Premières Nations - Couronne - Réunions en janvier

À la suite de l’acceptation du premier ministre Stephen Harper (4 janvier 2013) de s’entretenir avec une délégation de dirigeants des Premières Nations à Ottawa le 11 janvier 2013, le Comité exécutif de l’Assemblée des Premières Nations a commencé à déployer des efforts de coordination. Elle a notamment le plaisir de vous présenter ce compte rendu.  

En vue de la réunion du 11 janvier entre des dirigeants des Premières Nations et le premier ministre, l’Assemblée des Premières Nations organisera un ensemble de réunions de planification stratégique des groupes de travail sur les traités, les revendications globales et les droits inhérents, qui seront ouvertes à tous les dirigeants des Premières Nations. Ces réunions auront lieu le mardi 8 janvier à Ottawa. Pendant la semaine, un grand nombre d’organisations politiques territoriales et régionales tiendront aussi des séances en caucus et des réunions de planification. Nous ferons tout notre possible pour vous tenir au courant du calendrier et vous communiquer toute l’information pertinente.  

Le mercredi 9 janvier et le jeudi 10 janvier, l’Assemblée des Premières Nations tiendra des activités préparatoires spéciales, comprenant une cérémonie et des forums destinés à faire participer les dirigeants et citoyens des Premières Nations au dialogue et à la discussion. Bien que certains détails soient en cours de finalisation, nous encourageons tous les citoyens à consulter régulièrement notre site Web (www.afn.ca) et les réseaux sociaux afin d’obtenir des mises à jour.  

La réunion du 11 janvier entre des dirigeants des Premières Nations et le premier ministre n’est pas un rassemblement, ni un sommet. Il s’agit plutôt d’une réunion de travail ciblée qui doit aboutir à un plan de changement tangible. Nous savons tous que le travail acharné des Premières Nations ne se limite pas à une réunion et qu’une réunion ne suffira pas à produire immédiatement des résultats. Cependant, les dirigeants des Premières Nations s’efforceront d’obtenir des engagements clairs et concrets pour faire progresser les priorités actuelles et le travail en cours, c’est-à-dire la mise en œuvre au cas par cas des traités, le respect de la relation de nation à nation, les droits inhérents des Premières Nations et le titre et les responsabilités des Premières Nations à l’égard des terres et des ressources. Étant profondément attachés à nos droits, nous devons établir des relations financières justes et durables et mettre en œuvre des solutions dirigées par les Premières Nations dans des domaines prioritaires, dont garantir la sûreté, la sécurité et des débouchés à tous les citoyens des Premières Nations.

Comme vous le savez, le 1er janvier, le Comité exécutif de l’Assemblée des Premières Nations a invité le premier ministre et le gouverneur général à une réunion sur les traités. Cette réunion aura lieu comme prévu et sera dirigée par des dirigeants de Premières Nations signataires de traités.

À la suite de ma lettre envoyée à tous les Chefs le 29 décembre 2012, il ne fait absolument aucun doute que nos solutions doivent être enracinées dans nos habitations et nos territoires et qu’elles doivent être conformes à nos droits et à nos responsabilités sacrées. Nous continuons d’encourager tous les citoyens à s’engager à déterminer leurs priorités et stratégies communautaires au sein de leur communauté en se basant sur les situations et les défis qui sont propres à leurs nations respectives. Les organisations régionales, nationales et visées par des traités continuent de travailler aux côtés des citoyens et sont prêtes à soutenir les stratégies et approches définies par chaque nation. Nous avons pour rôle et pour marche à suivre que de soutenir et d’appuyer les solutions communautaires qui sont fondées sur nos droits et nos responsabilités et qui émanent directement de nos citoyens.

Nous sommes plus forts ensemble. Nous atteindrons nos objectifs en faisant respecter strictement nos droits et nos responsabilités et en continuant de déployer tous les efforts possibles pour provoquer un changement dès maintenant!

Je continuerai de soutenir le travail acharné accompli par les Premières Nations dans des domaines prioritaires en vue d’obtenir le changement fondamental et nécessaire que méritent tous nos citoyens.

Kleco, kleco. 






Assemblée des Premières Nations