Santé

Le mandat du Secteur de la santé est de protéger, maintenir, promouvoir, soutenir et défendre les droits inhérents, issus de Traités et constitutionnels, la santé holistique et le mieux-être des Premières Nations.

Le Plan de transformation de la santé des Premières Nations

Le Plan de transformation de la santé des Premières Nations (PTSPN) a été élaboré sous l’égide du Comité des Chefs sur la santé (CCS) de l’APN au cours de l’année 2016, avec l’apport d’experts, du Réseau national des techniciens de la santé des Premières Nations (RNTSPN), du groupe de travail de l’APN sur le vieillissement et de l’Association des gestionnaires de la santé des Premières Nations. Le PTSPN comprend 85 recommandations à l’intention des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux. Ces recommandations couvrent de nombreux domaines et ont toutes pour objet de stabiliser des programmes de santé gravement sous-financés, ainsi que d’accroître l’autodétermination des Premières Nations en matière de santé, conformément à nos droits inhérents, issus de traités et internationaux.

Le PTSPN a guidé les efforts de sensibilisation de l’APN dans le cadre des discussions relatives à l’Accord sur la santé entre le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux et territoriaux, et continue d’orienter le travail de l’APN dans le domaine de la santé.

Les dirigeants de l’APN se sont appuyés sur le PTSPN en vue d’obtenir de nouveaux investissements pour la santé des Premières Nations dans le budget de 2017. Il constitue une feuille de route en matière de sensibilisation pour des investissements futurs et des transformations de politiques.

Nouveau site Web du Secteur de la santé

Mise à jour de l’APN

Le Chef régional Isadore Day
est le titulaire du portefeuille de la
santé au sein de l’APN.

Le mieux-être mental demeure l’une des principales activités de l’APN. Au cours de l’année écoulée, des travaux ont été accomplis avec le Conseil des jeunes de l’APN en vue de réagir à la crise de suicides parmi les jeunes, faire face au défi émergent de la dépendance aux opioïdes tels que le fentanyl, et accroître la sensibilisation à la mise en œuvre du Cadre de continuum du mieux-être mental des Premières Nations (CCMEMPN), entre autres.

Les travaux entourant l’examen conjoint APN-DGSPNI des services de santé non assurés (SSNA) se poursuivent et doivent être achevés en 2017. L’examen conjoint a pour but d’améliorer l’accès des clients aux prestations, de déterminer et de pallier les lacunes au niveau des prestations, de rationaliser la fourniture de services afin de mieux répondre aux besoins des clients, et d’accroître l’efficacité d’ensemble du programme.

Dans le cadre du budget de 2017, l’APN a réclamé un nouveau financement annuel de l’ordre d’environ 1,6 milliards de dollars. Grâce aux efforts de sensibilisation du Chef national et du titulaire du portefeuille, de nouveaux investissements ont été obtenus dans le domaine de la santé dans le budget de 2017, notamment 828,2 millions de dollars sur cinq ans. La ministre Philpott a précisé que ces investissements dans le budget de 2017 constituaient un « acompte » sur d’autres investissements à venir.

Sous l’égide du CCS, le secteur de la santé de l’APN élabore actuellement un plan d’action propre aux Premières Nations pour faire face à la crise des opioïdes, avec le soutien de la résolution 82/2016. Ce plan d’action comprendra divers volets, dont la prévention, le traitement et la réduction des dangers. En ce qui concerne la mise en œuvre du CCMEMPN, l’APN travaille avec des partenaires à l’élaboration de modèles de fourniture de services dans le cadre de programmes de prévention et d’intervention en cas de crise et axés sur le territoire.

En ce qui concerne les SSNA, les travaux en cours entourant l’examen conjoint seront achevés en 2017. En décembre 2016, la résolution 126/2016 a conféré à l’APN le mandat d’obtenir les ressources nécessaires pour aider les communautés et les régions à explorer des options alternatives de gouvernance pour l’exécution du programme des SSNA, fondées sur l’autodétermination des Premières Nations en ce qui a trait à la santé, à la croissance de la population, à l’inflation, aux emplacements géographiques et aux besoins, ainsi qu’à élaborer des options législatives et juridiques fondées sur les droits inhérents et issus de traités. Ce travail se poursuivra parallèlement à la mise en œuvre des recommandations découlant de l’examen conjoint. Le budget de 2017 a prévu du financement pour appuyer plusieurs des principales recommandations issues de l’examen conjoint, notamment le recours à des guérisseurs traditionnels et à des aînés au niveau des prestations des SSNA dans le domaine du mieux-être mental, et à des accompagnateurs dans le domaine du transport médical.

Prochaines Étapes

  • Le secteur de la santé de l’APN et le CCS continueront d’exercer des pressions en vue d’investissements accrus dans le cycle budgétaire fédéral conduisant au budget de 2018 et de changements progressifs au niveau des politiques à l’aide du PTSPN. Le CCS s’efforcera de sensibiliser les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux aux enjeux des Premières Nations dans le domaine de la santé, notamment en ce qui concerne une stratégie de lutte contre les opioïdes propre aux Premières Nations, et il collabore avec le Centre canadien de lutte contre l’alcoolisme et les toxicomanies en vue de définir des lignes directrices à l’intention des Premières Nations qui cherchent à élaborer leur propre programme communautaire de traitement au Suboxone

  • L’examen conjoint des SSNA se poursuivra au niveau des prestations qui n’ont pas encore été passées en revue, en mettant l’accent sur l’élaboration de recommandations visant des mesures correctrices et de plans de mise en œuvre pour pallier les inégalités en matière de service dont sont victimes les Premières Nations.

L’équipe du Secteur de la santé

Addie Pryce
Directrice


Melanie Morningstar
Analyste principale des politiques


Marlene Larocque
Analyste des politiques


Marie Frawley-henry
Analyste principale des politiques


Lucie Gaspe
Administrative Support


Erin Tomkins
Analyste principale des politiques


Arlene Lariviere
Adjointe administrative


Amanda Meawasige
Analyste principale des politiques


Stephanie Wellman
Analyste principale des politiques


Nelson Alisappi
Analyste des politiques


rdbrinkhurstSanté
Assembly of First Nations
    ×