Mettre fin à la violence

Les femmes et jeunes filles autochtones courent cinq fois plus de risques d’être victimes de violence que toute autre personne au Canada et cette violence est susceptible de leur causer de graves préjudices. Dans le cadre de résolutions et à la suite de directives des Premières Nations, le mandat a été conféré à l’APN de réagir à cette situation critique qui a pour conséquence des violences, des disparitions et le meurtre de femmes et jeunes filles des Premières Nations. Cette question est une priorité de premier plan pour le Chef national et l’APN continue de déployer tous les efforts en vue d’une enquête sur les femmes et jeunes filles autochtones disparues ou assassinées ainsi que d’un Plan d’action national pour éliminer la violence.


 

BULLETIN DE L'APN
Femmes et jeunes filles autochtones disparues ou assassinées
Forum de l'APN de préparation à l'Enquête 

Forum de l’APN de préparation à l’Enquête – 4 février 2016 :Edmonton Marriott, River Cree Resort 

En préparation à l’Enquête nationale sur les femmes et jeunes filles autochtones disparues ou assassinées (FJFADA), l’Assemblée des Premières Nations (APN), de concert avec le Conseil des femmes de l’APN, tiendra un forum d’une journée dans le cadre duquel se rassembleront des citoyens des Premières Nations, des experts et(ou) des représentants de chaque région, ainsi que d’autres experts et(ou) conférenciers invités.

Le Forum de préparation à l’Enquête sera ouvert au public et aura pour but de guider l’APN en vue de sa présentation au gouvernement du Canada dans le cadre du processus préalable d’élaboration de l’Enquête. Il comprendra des discussions sur les neuf questions qui seront formulées à l’intention du gouvernement dans le cadre du processus fédéral de consultation. Un aperçu des enquêtes précédentes sera présenté et les délégués seront invités à faire part de leurs commentaires, qui serviront de base à un rapport qui sera soumis aux ministres fédéraux chargés de la conception et de la mise en œuvre de l’Enquête nationale. 

L’inscription est dès maintenant possible sur www.afn.ca

Compte tenu des sujets abordés et par respect envers les délégués, le forum ne sera pas ouvert aux médias. L’APN répondra à toute question des médias à propos de ce rassemblement et de ses retombées.

Processus de consultation du gouvernement du Canada en préparation à l’Enquête 

Le gouvernement du Canada poursuit ses consultations dans tout le pays avec des personnes survivantes, des membres des familles et des proches des victimes, des organisations autochtones et représentant les provinces et les territoires, ainsi qu’avec des travailleurs de première ligne pour recueillir leurs avis en ce qui concerne la conception et la portée de l’Enquête. 

Les prochaines réunions sont les suivantes :

  • Toronto (Ontario) : 5 février 2016
  • Winnipeg (Manitoba) : 8 février 2016
  • Regina (Saskatchewan) : 9 février 2016
  • Saskatoon (Saskatchewan) : 10 février 2016
  • Edmonton (Alberta) : 11 février 2016
  • Calgary (Alberta) : 12 février 2016
  • Ottawa (Ontario) : 15 février 2016 

Pour de plus amples informations sur le processus de préparation à l’Enquête du gouvernement du Canada, veuillez composer sans frais le 1-877-535-7309 ou adresser un courriel à FFADA-MMIWG@aandc-aadnc.gc.ca.

 


 

Compte rendu de l’APN à propos de la planification d’une table ronde nationale sur les femmes et jeunes filles autochtones disparues ou assassinées – 30 janvier 2015 

En juillet 2014, les Chefs en assemblée ont appelé le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN) à organiser une table ronde nationale sur les femmes et jeunes filles autochtones disparues ou assassinées, en vue d’amorcer un dialogue national sur l’élimination de la violence à l’encontre des femmes et jeunes filles autochtones en tant qu’étape sur la voie de l’objectif ultime d’obtenir une enquête nationale sur cette question. 

Lors de la rencontre du mois d’août entre les organisations nationales autochtones (ONA) et les premiers ministres, toutes les parties se sont entendues sur la nécessité d’un dialogue national et sur l’importance d’organiser cette table ronde, à laquelle elles se sont engagées à participer. 

En octobre, des représentants des provinces et des territoires se sont à nouveau réunis avec les organisations nationales autochtones en vue de faire avancer les préparatifs de cette table ronde et il a été convenu que celle-ci se tiendrait en février 2015. Toutes les organisations nationales autochtones collaborent à sa planification. 

Il a été confirmé que la table ronde se tiendra à Ottawa (Ontario) le 27 février 2015. Des ministres fédéraux ont été invités à participer et nous tentons de confirmer leur présence. 

La table ronde doit constituer une réunion de travail entre les représentants des gouvernements fédéral, provinciaux et des ONA en vue de trouver des solutions et de coordonner des mesures pour prévenir, contrer et éliminer la violence à l’encontre des femmes et des jeunes filles autochtones dont découle de nombreux cas de femmes et jeunes filles autochtones disparues ou assassinées. Chaque partie à la table disposera d’un maximum de 10 délégués. 

La résolution no 36-2014 : « Engagement et représentation à la table ronde nationale sur les femmes et jeunes filles autochtones assassinées ou disparues », adoptée à l’Assemblée extraordinaire des Chefs de décembre 2014, souligne le besoin de mettre sur pied avec le Conseil des femmes et le Comité exécutif de l’APN une délégation comprenant des représentants de toutes les régions. De plus, la résolution no 37-2014 : « Soutien à l’égard de l’initiative Les familles d’abord » a enjoint l’APN de déployer tous les efforts afin que les voix et les points de vue des familles de femmes et jeunes filles autochtones disparues ou assassinées soient adéquatement et respectueusement pris en compte dans le cadre de la table ronde. 

Lors de la réunion du Comité exécutif de l’APN des 19 et 20 janvier 2015, la question de la composition de la délégation a été abordée, en tenant compte des directives formulées par les Chefs-en-assemblée. La délégation de l’APN comprendra des représentants du Comité exécutif, des représentants du Conseil des aînés, du Conseil des femmes et du Conseil des jeunes, ainsi que des membres des familles de femmes et jeunes filles autochtones disparues ou assassinées. 

Pour s’assurer de mettre l’accent sur des résultats concrets, trois domaines principaux ont été déterminés. Il a été demandé à chaque organisation nationale et chaque juridiction de proposer des engagements propres à chacun de ces trois domaines :

  • Prévention et sensibilisation
  • Plans et protocoles de sécurité communautaire
  • Mesures par les services de police et mesures de justice pénale

 

Nous travaillons actuellement à l’organisation de dialogues interactifs sur le Web pour lesquels un horaire sera confirmé d’ici la semaine prochaine. Notre bureau communique avec les OPT et les bureaux régionaux en vue de recueillir des informations à propos des efforts de collaboration avec les familles ainsi que pour coordonner les interventions pendant la table ronde. Nous invitons chacune et chacun d’entre vous à nous faire part de toute information à cet égard. 

Les préparatifs se poursuivent en vue d’un rassemblement des familles de femmes et jeunes filles autochtones disparues ou assassinées qui se tiendra à Ottawa (Ontario) le 26 février 2015. Ce rassemblement sera ouvert à tous les membres des familles ainsi qu’à leurs représentants désignés. Pour plus de renseignements ou pour s’inscrire à l’avance, veuillez communiquer avec Irene Goodwin, directrice de la prévention et de la lutte contre la violence, Congrès des Peuples autochtones, par courriel à i.goodwin@abo-peoples.org ou par téléphone au 613-747-6022, poste 233. 

Compte tenu de l’ampleur de l’intérêt manifesté par les peuples autochtones et de leur détermination à résoudre cette question, les organisations nationales organiseront une rencontre ouverte à tous les peuples avec l’appui de l’université Carleton, de la Faculté des lettres et des sciences sociales et de la School of Canadian Studies. Cette rencontre aura lieu à Ottawa le 27 février 2015 et sera ouverte à toutes celles et tous ceux qui œuvrent dans ce domaine, qui souhaitent en apprendre plus sur ce sujet et qui veulent contribuer à des solutions pour prévenir et éliminer la violence à l’encontre des femmes et jeunes filles autochtones. Une webdiffusion de ce rassemblement est prévue. 

L’APN publiera des comptes rendus hebdomadaires concernant les préparatifs de la table ronde et des activités qui l’entoureront. Pour toute question, veuillez communiquer avec Gina Doxtator au 613-241-6789, poste 239, ou par courriel à gdoxtator@afn.ca.

 

__________

FEMMES AUTOCHTONES DISPARUES OU ASSASSINÉES en prévision de la Table ronde nationale

A PLAN D'ACTION NATIONAL POUR ÉLIMINER LA VIOLENCE À L’ENCONTRE DES FEMMES ET DES JEUNES FILLES AUTOCHTONES (Juillet 2013)

Assemblée des Premières Nations