Éducation

Éducation

Le Secteur de l’éducation de l’APN s’est toujours employé à aider les Premières Nations à faire progresser leurs droits inhérents et issus de traités à l’éducation ainsi que le contrôle par les Premières Nations de l'éducation des Premières Nations, qui comprend les éléments suivants :

  • Un financement équitable et durable de l'éducation des Premières Nations dans un contexte d'apprentissage permanent;
  • Une éducation de qualité reposant sur des systèmes administrés par les Premières Nations;
  • Un changement correspondant aux diversités régionales;
  • Des échéanciers et des priorités établis par les Premières Nations;
  • La reconnaissance et revitalisation des langues des Premières Nations.

 

PRINCIPALES QUESTIONS ET ACTIVITÉS

Le budget fédéral de 2016

Le 22 mars 2016, le premier ministre Trudeau a présenté son premier budget fédéral. Un montant historique de 8,4 milliards de dollars, étalé sur cinq ans, est investi dans les questions autochtones, et le plafonnement de 2 % imposé sur les programmes d’éducation est éliminé. Le budget fédéral investit 3,7 milliards de dollars sur cinq ans dans l’éducation des Premières Nations, dont 969 millions de dollars pour les infrastructures scolaires et 275 millions de dollars sur cinq ans pour les langues et cultures. En 2016, l’APN a été informée de l’intention du gouvernement fédéral de veiller à ce que tous les engagements financiers soient honorés auprès des communautés des Premières Nations en utilisant les propositions et ententes existantes. Après 2016, les allocations de fonds seront déterminées au moyen de nouveaux mécanismes financiers, qui doivent être mis au point en collaboration avec les Premières Nations.

Forum des directeurs de l’éducation des Premières Nations de l’APN

Les 23 et 24 février 2016, l’Assemblée des Premières Nations (APN) a organisé le premier Forum des directeurs de l’éducation des Premières Nations (Forum) à Ottawa, en Ontario, sur le territoire traditionnel de la nation algonquine. Le Forum a réuni près de 600 participants et conférenciers qui sont venus assister à des présentations, à des conférences de groupe d’experts et à des ateliers interactifs. Il a aussi favorisé la discussion sur les moyens à mettre en œuvre pour faire progresser l’éducation des Premières Nations.

Le Forum a permis, pour la première fois, de réunir à l’échelle nationale des directeurs de l’éducation, des directeurs d’école, des enseignants, des membres de direction, des experts et des membres de communautés pour échanger des pratiques pédagogiques exemplaires, présenter des idées et donner leur avis quant aux approches à privilégier pour éliminer l’écart dans l’éducation. Le Forum a été une occasion importante de rassembler les priorités nationales, les recommandations des dirigeants et des renseignements sur l’éducation des Premières Nations. Les principaux objectifs du Forum étaient les suivants :

  1. Partager les pratiques fructueuses dans le domaine de l’éducation des Premières Nations dans tout le Canada;
  2. Discuter de la pertinence d’une Association des directeurs de l’éducation des Premières Nations;
  3. Fournir une occasion opportune de discuter et de commenter l’approche préliminaire de l’APN en vue d’éliminer l’écart en matière d’éducation.

 

Réforme de l’éducation des Premières Nations

Après avoir constaté avec satisfaction le retrait du projet de loi C-33 en 2015, le Conseil national indien de l'éducation (CNIE) et le Comité des Chefs sur l’éducation (CCE) continuent d’élaborer un plan d’action destiné à préconiser un financement défini par la loi pour l’éducation de la maternelle à la douzième année. Conféré par les Chefs en assemblée, le mandat actuel a été adopté en principe par l’intermédiaire de la résolution no 35/2014, Loi fédérale pour financer l’éducation des Premières Nations. Celle-ci appuyait le Cadre d’une Loi fédérale pour financer l’éducation des Premières Nations, élaboré par le CCE et le CNIE, en tant que voie à suivre pour l’éducation des Premières Nations. Étant donné l’élection du nouveau gouvernement libéral et le nouveau contexte, le CCE a confirmé cette orientation lors de l’Assemblée extraordinaire des Chefs de l’APN par l’entremise d’une motion.

En mai et juin 2016, l’APN, le CCE et le CNIE ont discuté de la structure d’un processus honorable pour appuyer un financement défini par la loi, tout en tenant compte du nouveau gouvernement libéral et du budget fédéral. Une nouvelle résolution devrait être débattue à l’Assemblée générale annuelle 2016 de l’APN, à Niagara Falls, en vue d’obtenir un consensus parmi les Chefs de l’ensemble du Canada.

Éducation postsecondaire

Le Programme d'aide aux étudiants de niveau postsecondaire (PAENP) est inchangé depuis plusieurs années. À ce jour, le ministère des Affaires autochtones et du Nord Canada (AANC) n’a donné aucune indication quant à un futur changement ou à une réforme. Les niveaux de financement du PAENP demeurent aussi inchangés depuis plusieurs années. Dans son programme, le gouvernement libéral avait promis un montant supplémentaire de 50 millions de dollars par an pour le PAENP; le budget fédéral de 2016 ne comprend aucune annonce dans ce sens. L’APN continue de demander un examen du PAENP en vue de cerner les points faibles et d’obtenir une augmentation du financement car les taux d’obtention de diplôme des étudiants des Premières Nations sont inférieurs à ceux de leurs homologues de la population canadienne.

Autres domaines

Compte tenu des compressions budgétaires importantes effectuées dans l’éducation des Premières Nations au cours des dernières années, l’APN centre une grande partie de ses travaux sur l’éducation de la maternelle à la douzième année. L’objectif est de réacquérir des capacités dans l’ensemble du pays et de concentrer les efforts dans les domaines essentiels, dont l’éducation de la petite enfance, l’éducation des enfants ayant des besoins spéciaux, les infrastructures scolaires, la mise sur pied de systèmes d’éducation, l’élaboration de normes et de systèmes de mesure en éducation, l’éducation postsecondaire et les programmes d’immersion en langues des Premières Nations.

PROCHAINES ÉTAPES – LA VOIE À SUIVRE

En 2016, le Secrétariat de l’APN axera son attention sur la confirmation d’une position nationale concernant l’éducation de la maternelle à la douzième année, qui comprendra les objectifs suivants :

  • Mettre en place un processus honorable avec le gouvernement fédéral pour garantir un financement défini par la loi pour l’éducation des Premières Nations;
  • Veiller à ce que l’appui financier immédiat annoncé dans le budget fédéral de 2016 soit alloué immédiatement aux écoles des Premières Nations et que le plafonnement de 2 % soit éliminé;
  • Travailler en collaboration avec les Premières Nations et le gouvernement fédéral à l’élaboration d’un ensemble de formules de financement régionales de l’éducation pour l’éducation de la maternelle à la douzième année.

 


ASSEMBLÉE DES PREMIÈRES NATIONS LE POINT SUR LES LANGUES AUTOCHTONES – 14 FÉVRIER 2011 -pdf

Vol 1 - Tradition et Éducation

Vol 1 - Tradition et Éducation (2)

Vol 3 - Tradition et Éducation

Assemblée des Premières Nations