Apprentissage et garde des jeunes enfants

À propos

Les Premières Nations assument la responsabilité sacrée et inhérente de prendre soin et d’éduquer leurs enfants. À cet effet, l’APN s’emploie activement à demander des ressources et une flexibilité accrues pour l’apprentissage et la garde des jeunes enfants (AGJE) des Premières Nations.

Dans les communautés et les centres urbains, l’AGJE des Premières Nations sont assurés dans le cadre de quatre initiatives principales :

  • Initiative de services de garde pour les Premières Nations et les Inuits (ISGPNI)
  • Programme d’aide préscolaire aux Autochtones dans les collectivités urbaines et nordiques (PAPACUN)
  • Programme d’aide préscolaire aux Autochtones dans les réserves (PAPAR)
  • Garderies financées par le gouvernement fédéral dans certaines provinces

Autres programmes axés sur le développement des jeunes enfants destinés aux enfants et familles des Premières Nations :

  • Grandir ensemble
  • Programme canadien de nutrition prénatale (PCNP) – Volet des Premières Nations et des Inuits
  • Initiative en santé bucco‑dentaire pour les enfants (ISBE)
  • Ensemble des troubles causés par l’alcoolisation fœtale – Volet des Premières Nations et des Inuits
  • Soins de santé maternelle et infantile
  • Programme d’action communautaire pour les enfants (PACE)

Pour les Premières Nations, le contexte de l’AGJE varie énormément d’une région à l’autre au pays. L’APN appuie actuellement le Groupe de travail national d’experts des Premières Nations sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants qui vise à relever les différences régionales existant dans la prestation et la structure de l’AGJE et à cerner la façon dont les Premières Nations souhaitent être soutenues afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles en matière d’AGJE pour leurs enfants.

En apprendre davantage sur les activités de l’APN portant sur l’AGJE et sur la transformation en cours ici.

Résolutions récentes

Résolution no 59/2018 de l’APN, Stratégie régionale d’affectation des fonds pour l’apprentissage et la garde des jeunes enfants des Premières Nations. Les Chefs en Assemblée :

Comités

Groupe de travail national d’experts sur l’apprentissage et de garde des jeunes enfants

Lors de l’Assemblée générale annuelle de l’APN de 2016 à Niagara Falls, les Chefs en assemblée ont adopté la résolution no 39/2016 de l’APN qui ordonne à l’APN d’obtenir un financement pour créer un groupe de travail national d’experts sur l’AGJE qui superviserait un processus d’engagement communautaire de 4 à 6 mois. Ce processus appuierait l’identification et la confirmation des principes, des priorités et des actions clés d’un cadre d’AGJE des Premières Nations ainsi que d’un plan d’action prenant en compte les priorités régionales, les besoins et les circonstances. Le Secteur du développement social de l’APN et les bureaux régionaux de l’APN ont aidé à identifier les représentants du Groupe de travail national d’experts sur l’AGJE et le groupe s’est réuni régulièrement en 2017 et 2018. Le groupe de travail a terminé l’ébauche d’un rapport de mobilisation régionale et un rapport sur le Cadre d’AGJE des Premières Nations basé sur les mobilisations régionales. Ces rapports ont servi à lancer une initiative, dirigée par Emploi et Développement social Canada (EDSC), qui consiste à créer le Cadre national d’apprentissage et de garde des jeunes enfants autochtones (AGJEA).

Le Cadre national d’AGJEA a été rendu public le 17 septembre 2018. Le Cadre national d’AGJEA adopte une approche de l’AGJE basée sur une identité distincte et fournit une ligne directrice souple aux communautés, aux fournisseurs de services, aux décideurs politiques et aux gouvernements afin qu’ils puissent concevoir et mettre en œuvre leurs propres programmes d’AGJE.

Engagements fédéraux

Dans sa lettre de mandat (2016), le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social s’est vu confier le mandat de « travailler de concert avec la ministre des Affaires autochtones et du Nord pour lancer des consultations auprès des provinces et des territoires ainsi que des peuples autochtones relativement à un cadre national sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants en tant que première étape vers des services de garde abordables, de grande qualité, flexibles et véritablement inclusifs ».

Budget de 2018 : 360 millions de dollars sur trois ans pour soutenir l’élaboration conjointe du Cadre d’apprentissage et de garde des jeunes enfants autochtones

Budget de 2017 : 7 milliards de dollars sur dix ans pour l’apprentissage et la garde des jeunes enfants, dont 130 millions de dollars pour l’apprentissage et la garde des jeunes enfants autochtones, dès 2018‑2019

Budget de 2016 : 100 millions de dollars pour l’apprentissage et la garde des jeunes enfants autochtones dans les réserves et 29,4 millions de dollars pour rénover et réparer des installations situées dans des réserves qui sont utilisées pour le Programme d’aide préscolaire aux Autochtones dans les réserves et pour l’Initiative de services de garde pour les Premières nations et les Inuits

À l’annonce du Cadre national d’AGJEA, le ministre Duclos s’est engagé à verser 1,7 milliard de dollars sur 10 ans (dans le cadre des engagements du budget de 2017) pour l’AGJEA. De ce montant, une somme de 1,02 milliard de dollars sur 10 ans a été expressément affectée à l’enveloppe d’AGJE des Premières Nations.

Communiquer avec l’équipe du développement social

Jonathan Thompson
Directeur


Stephanie Wellman
Analyste principale des politiques


Pamela Corkum
Adjointe administrative


Martin Orr
Analyste principal des politiques


Lorna Martin
Adjointe administrative


Kara Kennedy
Analyste des politiques


Jessica Quinn
Analyste des politiques


Ashley Bach
Analyste des politiques


Cassandra ChartrandApprentissage et garde des jeunes enfants
Assembly of First Nations
×