Développement social

Des communautés de Premières Nations saines, sécures et durables grâce à un système de développement social inclusif, holistique et culturel qui favorise le contrôle et la compétence des Premières nations.

Notre vision

  • Un partenariat continu entre les Premières Nations et les gouvernements fédéraux, provinciaux et territoriaux afin d’assurer un continuum de services de qualité et de pertinence culturelle ;

  • Une approche globale et intégrée du développement social qui comprend le développement des capacités au niveau communautaire.

Budget fédéral

2017

Le 22 mars 2017, le premier ministre Trudeau dépose son deuxième budget. Le budget de 2017 comprenait 39,2 millions de dollars pour la gestion des cas de la jeunesse (une composante du programme d’aide au revenu dans les réserves) et de 7 milliards de dollars sur 10 ans pour l’apprentissage et la garde des jeunes enfants, dont 130 millions de dollars sont destinés à l’apprentissage et à la garde des enfants à partir de 2018-2019. Le budget de 2017 comprend également un investissement de 118,5 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir les peuples autochtones vivant dans les centres urbains.

2016

Le 22 mars 2016, le premier ministre Trudeau dépose son premier budget fédéral. Un investissement historique de 8,4 milliards de dollars sur cinq ans dans les investissements sera effectué sur les questions autochtones. Plus précisément, le budget fédéral promet un investissement de 635 millions de dollars sur 5 ans pour le bien-être des enfants des Premières Nations. De plus, le budget de 2016 a permis d’identifier 100 millions de dollars pour l’apprentissage précoce et la garde des enfants autochtones.

APPRENTISSAGE ET GARDE DES JEUNES ENFANTS

Le gouvernement Trudeau s’est engagé à établir un cadre national d’apprentissage et de garde des jeunes enfants autochtones. Le budget 2016 et 2017 comprend de nouveaux fonds pour soutenir ces efforts. La lettre de mandat du premier ministre à l’intention du ministre de la Famille, de l’Enfance et du Développement social a chargé le ministre de « collaborer avec le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social pour tenir des consultations avec les provinces, les territoires et les Autochtones sur la création d’un cadre national pour l’apprentissage et la garde des jeunes enfants comme première étape vers l’offre de services de garde abordables, souples et entièrement inclusifs de qualité supérieure. » Le ministre des Affaires autochtones et du Nord Canada a reçu un mandat similaire.

Lors de l’Assemblée générale annuelle de l’APN de 2016 à Niagara Falls, les chefs d’assemblée ont adopté la Résolution 39/2016 de l’APN qui ordonne à l’APN d’obtenir un financement pour créer un groupe de travail national d’experts sur l’AGJE qui superviserait un processus d’engagement communautaire de 4 à 6 mois. Ce processus appuierait l’identification et la confirmation des principes, des priorités et des actions clés d’un cadre d’AGJE des Premières Nations ainsi que d’un plan d’action prenant en compte les priorités régionales, les besoins ainsi que les circonstances. L’unité de développement social de l’APN et les bureaux régionaux de l’APN ont aidé à identifier les représentants du Groupe de travail national d’experts sur l’AGJE et le groupe de travail s’est réuni à deux reprises. Les réunions ont permis d’établir davantage le mandat du groupe de travail, la coordination de l’engagement régional et une approche pour l’élaboration de la composante des Premières nations du Cadre national d’AGJE autochtones.

COMITÉ CONSULTATIF NATIONAL SUR LES SERVICES À L’ENFANCE DES PREMIÈRES NATIONS

Le 5 février 2007, l’APN et la Société de soutien à l’enfance et à la famille des Premières Nations du Canada ont déposé une plainte relative aux droits de la personne pour dénoncer l’attitude discriminatoire du gouvernement à l’endroit des enfants des Premières Nations. Le 26 janvier 2016, le Tribunal canadien des droits de la personne (TLCC) a confirmé que le gouvernement fédéral fait preuve de discrimination à l’égard des enfants des Premières nations. La résolution n° 62/2016 de l’APN oblige l’APN à rétablir le Comité dans le but de conseiller sur la réforme du programme de protection de l’enfance d’AINC.

Le Comité est un organisme consultatif conjoint composé d’experts régionaux du bien-être de l’enfance des Premières nations, de l’Assemblée des Premières nations, de la Société d’aide à l’enfance et de la famille des Premières nations et du gouvernement fédéral. Le Comité est présidé par le grand chef Ed John. Pour obtenir des renseignements généraux sur les décisions du Tribunal et le Comité, voir la section des ressources ci-dessous.

Communiquer avec l’équipe du développement social

Jonathan Thompson
Directrice


Lorna Martin
Adjointe administrative


Hillory Tenute
Analyste principale des politiques


Donnie Garrow
Analyste des politiques


Jessica Quinn
Analyste des politiques


rdbrinkhurstDéveloppement social