6/19/15 Selon le Rapport de 2015 sur l’évolution de l’économie des Autochtones, les Premières Nations sont encore loin de voir se combler l’écart qui les sépare des autres Canadiens – Le Chef national demande des mesures immédiates

Le 19 juin 2015

(Ottawa, ON) – Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, a déclaré que le nouveau rapport publié par le Conseil national de développement économique des Autochtones (CNDEA), le Rapport de 2015 sur l'évolution de l'économie des Autochtones, formule d’importantes recommandations en réponse aux problèmes socio-économiques auxquels sont confrontées les Premières Nations du Canada. 

« Ce rapport est un appel à l’action adressé à tous les ordres de gouvernement portant sur la nécessité de faire plus d’investissements, en particulier dans les réserves, afin de créer plus d’emplois et de possibilités de développement économique pour notre population », a déclaré le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde. « Nous avons le segment de population qui connaît la croissance la plus rapide au Canada, c’est pourquoi nous devons investir dans le capital humain – ce qui nous fournira d’énormes retours sur investissement grâce à une main-d’œuvre bien éduquée et qualifiée. » 

Le rapport du CNDEA propose des cibles et des mesures importantes suggérant que le développement économique est la base d’une vraie réconciliation et d’une réelle collaboration entre les gouvernements, le secteur privé et les Premières Nations. En raison de nombreuses années de sous-financement chronique (plafond de 2 %), l’écart a continué de se creuser et de s’élargir. On le voit bien dans les conditions socio-économiques difficiles auxquelles sont confrontées les Premières Nations aujourd’hui. Les premières recommandations du rapport mettant en priorité « l’accent sur les Premières Nations dans les réserves » représentent une bonne démarche en vue de combler l’écart. 

Le Chef national Bellegarde a ajouté ceci : « Pour que les Premières Nations prospèrent, les besoins en infrastructure de base doivent être comblés – des besoins en eau potable aux besoins en logements – et des stratégies économiques et de solides capacités doivent être développées au niveau local et régional. Ce rapport doit être suivi de mesures rapides. »

 

L’Assemblée des Premières Nations est l’organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada.  Suivez l’APN sur Twitter : @AFN_Comms, @AFN_Updates.

 

-30-

 

Renseignements : 

Alain Garon, agent de communications bilingue, APN, 613-241-6789, poste 382; 613-292-0857  ou agaron@afn.ca 

Jenna Young Castro, agente de communications, APN, 613-241-6789, poste 401; 613-314-8157 ou jyoung@afn.ca

Assemblée des Premières Nations