Nouvelles

Le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde, se joint aux anciens combattants des Premières Nations pour souligner le jour du Souvenir lors d’une cérémonie nationale à Ottawa le 11 novembre

on Novembre 15, 2017

le 10 nov. 2017

OTTAWA – À l’occasion du jour du Souvenir, le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, sera accompagné des anciens combattants des Premières Nations lors de cérémonies se déroulant à Ottawa et visant à rendre hommage à tous ceux qui ont servi leur pays avec bravoure et fierté. Les anciens combattants des Premières Nations ont mené une lutte pour la liberté au cours de la Première et de la Deuxième Guerre mondiale, de la guerre de Corée et de la guerre du Vietnam, et les citoyens des Premières Nations continuent de servir leur pays dans le cadre de missions militaires et de paix partout dans le monde.

« Aujourd’hui, nous nous souvenons de ceux qui ont servi leur peuple et leur pays, sachant que la quête de justice se poursuit pour les anciens combattants des Premières Nations, pour leurs conjoints et conjointes et pour leurs familles. C’est particulièrement le cas de ceux qui vivent dans des collectivités rurales ou éloignées et qui tentent d’obtenir des services fournis par Anciens Combattants Canada », a déclaré le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde. « En avril, j’ai accompagné les anciens combattants des Premières Nations en France à l’occasion du centenaire de la bataille de la crête de Vimy afin d’assister à une cérémonie émouvante et d’une grande résonance pour les milliers de soldats qui sont tombés au combat et qui ont été inhumés en terre étrangère. Aujourd’hui et chaque jour, nous nous souvenons du sacrifice incroyable et de l’apport durable de nos anciens combattants et de ceux qui continuent de servir leur pays. »

Samedi, lors du jour du Souvenir, le Chef national Perry Bellegarde aura l’honneur de participer à la cérémonie commémorative au Monument commémoratif de guerre du Canada en compagnie de Doug Knockwood, un ancien combattant des Premières Nations âgé de 86 ans et provenant de la Nouvelle-Écosse. La cérémonie débute à 11 h, heure de l’Est.

Cette année, les anciens combattants des Premières Nations ont participé aux cérémonies commémoratives internationales de la crête de Vimy, de Dieppe et de Passchendaele.

L’APN est l’organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates.

―30―

Renseignements :

Jamie Monastyrski
Attaché de presse – Bureau du Chef national
343-540-6179 (cellulaire)
jamiem@afn.ca

Alain Garon
Agent de communications bilingue
613-292-0857 (cellulaire)
agaron@afn.ca

Michael Hutchinson
Agent de communications
613-299-6330 (cellulaire)
mhutchinson@afn.ca

read more
Roy WhiteduckLe Chef national de l’APN, Perry Bellegarde, se joint aux anciens combattants des Premières Nations pour souligner le jour du Souvenir lors d’une cérémonie nationale à Ottawa le 11 novembre

BULLETIN DE L’APN – L’APN va mettre sur pied un Groupe de travail sur les répercussions de la légalisation proposée du cannabis

on Novembre 7, 2017

Octobre 2017

En juillet 2018, deux projets de loi portant sur la légalisation du cannabis (lois C-45 et C-46) deviendront des lois canadiennes, ce qui modifiera considérablement l’environnement social et économique du pays. Un rapport déposé en novembre 2016 décrivait comme suit les priorités du Canada en matière de cannabis : le garder hors de la portée des enfants et des jeunes, et empêcher le crime organisé de tirer profit des ventes de cannabis, tout en maintenant la santé et la sécurité publiques, l’équité, la collaboration et un engagement envers une politique fondée sur des données probantes.

D’ici la date limite de juillet 2018, la seule occasion pour l’Assemblée des Premières Nations (APN) d’obtenir des directives des Chefs sur la façon de définir et de lancer nos propres objectifs, politiques et stratégies en matière de cannabis est l’Assemblée extraordinaire des Chefs de décembre.

En septembre 2017, le Comité exécutif a adopté une motion recommandant la mise sur pied d’un Groupe de travail national sur le cannabis en vue d’aider les Premières Nations de toutes les régions à être prêtes à s’engager et en meilleure position pour faire valoir leurs droits, leur titre et leurs intérêts lorsque la nouvelle loi sur le cannabis entrera en vigueur. Ce dossier sera confié au Chef régional de l’Ontario, Isadore Day, et au Chef régional du Québec-Labrador, Ghislain Picard.

Le mandat du Groupe de travail national sur le cannabis est en cours d’élaboration, de concert avec une proposition de financement. L’approche proposée est la suivante:

  • Rencontrer des représentants de divers ministères et diverses agences du gouvernement fédéral au sujet de cette loi;
  • Tenir des discussions bilatérales afin que les Premières Nations puissent faire entendre leur point de vue à tous les niveaux.

Comme pour toutes les autres initiatives fédérales, il est important que les Premières Nations disposent de l’information pertinente pour étudier les répercussions et leur incidence par rapport à leur niveau de préparation au changement. À l’heure actuelle, l’information communiquée aux Premières Nations n’est pas suffisante pour faciliter cette préparation, que ce soit en prévision de conséquences positives ou négatives. Il est essentiel d’informer les Premières Nations des discussions en cours et de tout développement concernant le cannabis afin de s’assurer qu’elles sont prêtes.

Les questions suivantes doivent être prises en compte pour se préparer au changement :

  • Santé publique – Comment abordera-t-on les nouvelles répercussions sur la santé? Les solutions seront-elles conçues et mises en œuvre en partenariat avec les Premières Nations? Quelles normes, quels services de santé mentale et quels soins en matière de toxicomanie seront mis en place pour traiter du cannabis dans les réserves et à l’extérieur de celles-ci?
  • Justice – Quelle sera l’incidence des changements sur le droit pénal et les services de police, ainsi que sur celles et ceux déjà incarcérés?
  • Système gouvernemental – Comment la délivrance des permis sera-t-elle déterminée? Comment les gouvernements des Premières Nations seront-ils inclus?
  • Éducation et sensibilisation du public – Des programmes seront-ils mis en place pour sensibiliser les jeunes et les adultes aux effets de la consommation de cannabis? Seront-ils dotés de ressources suffisantes pour faire face aux répercussions?
  • Débouchés économiques potentiels – Les entreprises des Premières Nations obtiendront-elles des permis pour fabriquer et distribuer des produits à base de cannabis (conformément à la résolution no123-2016 de l’APN)?
  • Revenus – Comment les revenus des ventes de cannabis seront-ils répartis? Quelle part des fonds sera consacrée aux programmes de sensibilisation du public et de lutte contre la toxicomanie?
  • Conduite avec facultés affaiblies et sécurité au travail – Des mesures de soutien seront-elles en place pour répondre à ces préoccupations concernant la sécurité publique sur les routes et dans nos lieux de travail?
  • Compétence – Quelle sera l’incidence des changements sur les droits et les terres autochtones? Comment les Premières Nations exerceront-elles leurs droits et leurs lois à l’égard de ces nouveaux changements?
  • Social – Quelles seront les répercussions sur les systèmes sociaux des Premières Nations? Quelle incidence cette loi aura-t-elle sur les valeurs et les attentes culturelles des communautés?
  • Et d’autres facteurs importants à étudier, tels que la prescription de cannabis médical pour soulager des troubles liés à l’invalidité.

Le Groupe de travail national sur le cannabis veillera à ce que les Premières Nations disposent de tous les renseignements nécessaires pour se préparer à cette nouvelle loi, et il fournira des informations portant sur un large éventail de sujets, dont les préoccupations concernant les jeunes, le transport, les droits, le titre et le développement économique, entre autres.

De plus amples informations seront communiquées dans un proche avenir.

read more
Roy WhiteduckBULLETIN DE L’APN – L’APN va mettre sur pied un Groupe de travail sur les répercussions de la légalisation proposée du cannabis

Journée nationale d’action pour le bien-être des enfants des Premières Nations – un message au gouvernement du Canada : conformez-vous à la décision du TCDP, appuyez les enfants des Premières Nations dès maintenant

on Novembre 6, 2017

(Ottawa, ON) – Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, s’est adressé aux partisans rassemblés aujourd’hui sur la Colline du Parlement à l’occasion de la Journée nationale d’action pour le bien-être des enfants des Premières Nations, demandant que des mesures soient mises en place immédiatement en vue de respecter la décision du Tribunal canadien des droits de la personne (TCDP) portant sur le bien-être des enfants des Premières Nations et sur le principe de Jordan.

« Les décisions du Tribunal canadien des droits de la personne sont claires et simples – les enfants des Premières Nations méritent d’être traités équitablement », a déclaré le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde. « Nos enfants méritent les mêmes soins et services qui sont offerts aux autres enfants canadiens. En novembre dernier, le Parlement a voté à l’unanimité en faveur d’une injection immédiate de 155 millions de dollars destinés aux services à l’enfance et à la famille des Premières Nations et à la mise en œuvre immédiate du principe de Jordan. Ces ressources constituent un acompte en matière d’équité et de justice, ainsi qu’une possibilité d’avenir meilleur pour nos enfants. Ils ne devraient pas devoir attendre plus longtemps. »

En février 2007, l’APN et la Société du soutien à l’enfance et à la famille des Premières nations ont déposé conjointement une plainte auprès du Tribunal canadien des droits de la personne, déclarant que la disposition relative aux services à l’enfance et à la famille des Premières Nations établie par gouvernement du Canada était boiteuse, inéquitable et discriminatoire en vertu de la Loi canadienne sur les droits de la personne.

Kevin Hart, Chef régional du Manitoba de l’APN, a déclaré : « Le Tribunal canadien des droits de la personne lui-même a constaté que nos enfants étaient traités injustement. Sachant cela, comment chacun de nous peut-il laisser cette situation se poursuivre en toute conscience? Pour les Premières Nations, cela fait partie d’une longue et triste histoire qui va des pensionnats indiens à la rafle des années 60, en passant par les organismes de protection de la jeunesse d’aujourd’hui. Notre message aujourd’hui est simple : arrêtez de nous enlever nos enfants, respectez la décision rendue par le tribunal, et collaborez avec nous pour donner à nos enfants espoir et perspectives d’avenir. »

En janvier 2016, le TCDP a statué que le gouvernement fédéral avait fait preuve de discrimination à l’égard des enfants et des familles des Premières Nations vivant dans des réserves puisqu’il leur a offert des services d’aide à l’enfance déficients et inéquitables pendant des décennies. La décision stipulait également que le Canada avait omis de mettre en œuvre dans son intégralité le principe de Jordan, qui assure un accès équitable aux services gouvernementaux à tous les enfants canadiens. Depuis, le TCDP a émis trois ordonnances de conformité contre le gouvernement fédéral.

Les répercussions du sous-financement pour les enfants et les familles sont nombreuses et elles comprennent des statistiques stupéfiantes indiquant qu’il y a un plus grand nombre d’enfants des Premières Nations dans des familles d’accueil aujourd’hui qu’il y en avait à l’apogée du système des pensionnats indiens. Les données de recensement récentes montrent que la population des Premières Nations a augmenté de près de 40 % au cours des 10 dernières années et que plus de la moitié des enfants en famille d’accueil (52,2 %) âgés de 14 ans et moins sont autochtones.

L’Assemblée générale des chefs de l’APN a demandé l’établissement d’une Journée nationale d’action lors de l’Assemblée générale annuelle 2017 de l’APN, qui a eu lieu en juillet 2017 à Regina, Saskatchewan.

L’APN est l’organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter : @AFN_Updates.

Renseignements :

Jamie Monastyrski
Attaché de presse – Bureau du Chef national
343 540-6179 (cellulaire)
jamiem@afn.ca

Alain Garon
Agent de communication bilingue
613 241-6789, poste 382
613 292-0857 (cellulaire)
agaron@afn.ca

read more
Tash CoteJournée nationale d’action pour le bien-être des enfants des Premières Nations – un message au gouvernement du Canada : conformez-vous à la décision du TCDP, appuyez les enfants des Premières Nations dès maintenant

Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, affirme que les Premières Nations doivent être des membres à part entière du Conseil canadien des ministres de l’environnement

on Novembre 6, 2017

(Vancouver, BC) – Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, appuyé par une délégation composée notamment du Chef régional pour le Manitoba, Kevin Hart, et du Grand Chef du Sommet des Premières Nations, Edward John, a déclaré au Conseil canadien des ministres de l’environnement (CCME) lors de la réunion d’aujourd’hui que les Premières Nations doivent jouer un rôle essentiel dans le choix et la mise en œuvre de solutions visant à réagir aux problèmes liés à l’environnement et au changement climatique qui ont des répercussions sur l’ensemble des Premières Nations.

« Les Premières Nations doivent être des membres à part entière du CCME et contribuer à l’élaboration de stratégies et de programmes liés à l’environnement et au changement climatique, a affirmé le Chef national Perry Bellegarde. La réconciliation passe notamment par le respect du savoir traditionnel de nos aînés et par notre compréhension de ce que sont les terres et les cours d’eau, les animaux et la vie végétale. Nous avons un rôle central à jouer dans l’élaboration des lois visant ce secteur, et nous avons l’obligation de voir à la sauvegarde de nos territoires traditionnels et de notre peuple. Nous avons des connaissances précieuses qui peuvent être utiles à tous dans le maintien d’un environnement sain pour tous nos enfants », a-t-il expliqué.

Le Chef national a défendu ces positions aujourd’hui lors d’une réunion du CCME et à demandé l’inclusion des Premières Nations à titre de membres réguliers, ce qui signifie une intégration complète aux travaux du Conseil. Le Chef national a encouragé l’intégration des Premières Nations à l’économie émergente pour une énergie propre et pour l’adaptation. Il a réitéré son appel à l’adoption d’une loi fédérale de mise en œuvre de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

Dans sa présentation au CCME, le Chef national a fait valoir les trois points ci-dessous :

• Les Premières Nations doivent être des participants à part entière à toutes les rencontres du CCME pour qu’elles puissent faire entendre leurs voix sur les solutions concernant l’environnement et le changement climatique. En outre, le Chef national a encouragé la tenue de tables régionales entre les Premières Nations et les provinces et territoires afin que les Premières Nations puissent participer aux débats des CCME au sein des différentes régions.
• Le droit des Premières Nations doit être pris en compte et reconnu, parallèlement à la common law et au droit civil, lorsqu’il est question de la réglementation et de la gestion en matière d’environnement et de changements climatiques, comme une façon d’exprimer et de partager le savoir traditionnel des Premières Nations et leur obligation de veiller à la sauvegarde des terres, des animaux sauvages, des cours d’eau et des ressources.
• Les Premières Nations doivent jouer un rôle clé dans l’économie émergente pour une énergie propre, ainsi que pour l’adaptation et l’atténuation.

L’APN a créé le Comité consultatif sur le changement climatique et l’environnement (CCCCE) et elle est en voie d’établir un réseau de coordonnateurs du changement climatique à l’échelle du pays. De plus, l’Assemblée collabore avec les aînés des Premières Nations à l’élaboration de lignes directrices sur le savoir autochtone qui pourraient aider le gouvernement fédéral dans le déploiement de ses efforts en vue de mieux réagir aux conséquences du changement climatique et des autres problèmes liés à l’environnement.

L’APN est l’organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates.

Renseignements :

Jamie Monastyrski
Attaché de presse – Bureau du Chef national
613 241-6789, poste 116
343 540-6179 (cellulaire)
jamiem@afn.ca

Alain Garon
Agent de communications bilingue
613 241-6789, poste 382
613 292-0857 (cellulaire)
agaron@afn.ca

Michael Hutchinson
Agent de communications
613 241-6789, poste 254
613 299-6330 (cellulaire)
mhutchinson@afn.ca

read more
Tash CoteLe Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, affirme que les Premières Nations doivent être des membres à part entière du Conseil canadien des ministres de l’environnement

L’Assemblée des Premières Nations discute de la crise du logement et des infrastructures

on Octobre 31, 2017

MONTRÉAL, le 31 oct. 2017 /CNW/ – Des experts du logement et des infrastructures se rassembleront à Montréal, au Québec, à compter d’aujourd’hui jusqu’à mercredi dans le cadre de discussions menées par les Premières Nations pour trouver des solutions à la crise du logement et des infrastructures à laquelle sont confrontées plusieurs collectivités des Premières Nations. Le Forum offre aux dirigeants des Premières Nations et aux spécialistes l’occasion de collaborer et de discuter des façons d’aborder les enjeux critiques dans ce domaine où les besoins sont criants et de présenter des modèles novateurs et de nouvelles approches en matière de logement et d’infrastructures.

« Tous les enfants méritent de vivre dans des logements sains et des collectivités saines », a déclaré le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde. « L’objectif de ce forum est de rapprocher les Premières Nations afin de déterminer comment elles peuvent réaliser la transition vers la responsabilité et le contrôle du logement et des infrastructures par elles-mêmes et trouver des solutions aux problèmes liés au logement et à l’infrastructure en fonction de leur vision. Des logements et des infrastructures sécuritaires et fiables contribuent au bien-être économique, culturel, social et personnel des familles des Premières Nations et aident à bâtir des collectivités plus fortes et un pays plus fort pour tous. »

Des données du recensement révélées par Statistiques Canada la semaine dernière viennent appuyer ce que les chefs des Premières Nations affirment depuis plusieurs années au sujet du besoin d’investissement dans le logement et les infrastructures. Un quart des membres des Premières Nations vivent dans une maison qui doit faire l’objet d’importantes réparations, 44,2 % d’entre eux vivant dans des réserves. La surpopulation constitue un problème important puisque le quart des membres des Premières Nations vivent dans des logements surpeuplés, ce taux atteignant 36,8 % pour ceux qui vivent dans les réserves.

« Il y a un besoin d’investir massivement dans le logement et les infrastructures pour mettre fin à la crise et pour soutenir les besoins des Premières Nations liés à la responsabilité et au contrôle du logement et des infrastructures, lesquels sont indispensables pour un avenir meilleur », a affirmé le Chef national, Perry Bellegarde.

Kevin Hart, Chef régional de l’APN au Manitoba et responsable des dossiers de l’eau, du logement et des infrastructures pour l’APN, a ajouté : « Le statu quo pour les Premières Nations n’est plus acceptable. Nous ne pouvons pas continuer à vivre dans des conditions dignes du tiers monde et dans des collectivités qui sont sans infrastructures adéquates et sans eau potable. Les besoins en logement dans les collectivités des Premières Nations continuent d’être criants, notamment en raison de la prévalence des problèmes quotidiens liés à la moisissure, au manque de logements et à la surpopulation. Le Canada doit faire les investissements requis maintenant. Ces investissements profiteront immédiatement aux Premières Nations qui ont d’importants écarts à combler en matière de logement et d’infrastructures. C’est l’occasion pour nous de mener ce changement transformateur. »

Vous trouverez l’ordre du jour complet du Forum en ligne : http://www.afn.ca/wp-content/uploads/2017/10/Housing-Forum-Provisional-Agenda_FR.pdf

L’APN est un organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates #CareAndControl.

Renseignements :

Alain Garon, Agent de communications bilingue, 613 292-0857 (cellulaire), agaron@afn.ca; Michael Hutchinson, Agent de communications, 613 299-6330 (cellulaire), mhutchinson@afn.ca

read more
Roy WhiteduckL’Assemblée des Premières Nations discute de la crise du logement et des infrastructures

Forum national sur le logement et les infrastructures de 2017 de l’Assemblée des Premières Nations : « Vers la responsabilité et le contrôle du logement et des infrastructures par les Premières Nations »

on Octobre 27, 2017

Le 27 octobre 2017

AVIS AUX MÉDIAS

(Montréal, Québec) : L’Assemblée des Premières Nations (APN) organise le Forum national sur le logement et les infrastructures, qui se tiendra du 30 octobre au 1er novembre à Montréal, au Québec. Le Forum offre aux dirigeants des Premières Nations et aux spécialistes l’occasion de discuter des façons de régler les problèmes dans ce domaine où les besoins sont criants et de présenter des modèles novateurs et de nouvelles approches en matière de logement, d’infrastructures et d’eau potable.

Les délégués discuteront du concept de Stratégie nationale sur le logement et les infrastructures des Premières Nations et des options liées à la responsabilité et au contrôle du logement et des infrastructures par les Premières Nations. Il s’agit d’une priorité de longue date et urgente. Les données de recensement divulguées cette semaine par Statistique Canada révèlent qu’un quart des membres des Premières Nations vivent dans une maison qui doit faire l’objet d’importantes réparations, 44,2 % d’entre eux vivant dans des réserves. La surpopulation constitue un autre problème important puisque le quart des membres des Premières Nations vivent dans des logements surpeuplés, ce taux atteignant 36,8 % pour ceux qui vivent dans les réserves.

DATE : Du lundi 30 octobre au mercredi 1er novembre 2017 

LIEU : Fairmont Le Reine Elizabeth 900, boul. René-Lévesque Ouest, Montréal, QC

Le Forum national sur le logement et les infrastructures de 2017 est ouvert aux médias et au public.

Vous trouverez l’ordre du jour complet du Forum en ligne : http://www.afn.ca/wp-content/uploads/2017/10/Housing-Forum-Provisional-Agenda_FR.pdf

L’APN est un organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates #CareAndControl.

― 30 ―

Renseignements :

Alain Garon
Agent de communications bilingue
613 292-0857 (cellulaire)
agaron@afn.ca

Michael Hutchinson
Agent de communications
613 299-6330 (cellulaire)
mhutchinson@afn.ca

read more
Roy WhiteduckForum national sur le logement et les infrastructures de 2017 de l’Assemblée des Premières Nations : « Vers la responsabilité et le contrôle du logement et des infrastructures par les Premières Nations »

Le recensement de 2016 démontre que les priorités des Premières Nations sont urgentes, affirme le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde

on Octobre 26, 2017

Le 25 octobre 2017

(Ottawa, ON) – Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, affirme que la diffusion, aujourd’hui, des données de recensement par Statistique Canada démontre qu’il est urgent d’investir dans les Premières Nations, une population jeune et qui connaît une croissance rapide, ayant augmenté de 39,3 % au cours des dix dernières années.

« Ces statistiques constituent un témoignage incontestable du fait qu’il faut donner de l’espoir et des possibilités à notre population, qui est jeune et en pleine croissance, et qu’il faut l’appuyer au moyen d’investissements substantiels et soutenus pour assurer son avenir », a déclaré le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde. « Il est encore une fois évident que notre avenir est l’avenir du Canada et qu’un peuple des Premières Nations sain et fort est essentiel pour que le Canada soit sain et fort. L’âge moyen de notre peuple est de 30 ans et ces résultats démontrent qu’il est urgent d’investir de façon soutenue en éducation et en formation. Ils indiquent également qu’il faut se pencher sur les conditions socioéconomiques désolantes auxquelles notre peuple est confronté. Il s’agit là de la façon de libérer le potentiel inexploité dans l’intérêt des Premières Nations et de tous les Canadiens. »

Le rapport révèle qu’un quart des membres des Premières Nations vivent dans une maison qui nécessite d’importantes réparations, 44,2 % d’entre eux vivant dans des réserves. La surpopulation constitue un autre problème important puisque le quart des membres des Premières Nations vivent dans des logements surpeuplés, ce taux atteignant 36,8 % pour ceux qui vivent dans les réserves.

Le rapport révèle également que plus de 70 langues autochtones sont pratiquées à travers le Canada et qu’en tout, 260 550 personnes parlent une langue autochtone, soit une augmentation de 3,1 % depuis 2006. 

Le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde, a mentionné : « Bon nombre des 70 langues toujours pratiquées peuvent survivre, mais aucune n’est en sûreté; ainsi, des interventions et du soutien pour toutes les langues et pour tous les âges sont nécessaires. Il est temps que la loi sur les langues autochtones assure la ‘‘préservation, la protection et la revitalisation’’ des langues des Premières Nations. »

L’APN est un organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates.

―30―

Renseignements :

Jamie Monastyrski
Attaché de presse, bureau du Chef national
613 241-6789, poste 116
343 540-6179 (cellulaire)
jamiem@afn.ca

Alain Garon
Agent de communications bilingue
613 241-6789, poste 382
613 292-0857
agaron@afn.ca

Michael Hutchinson
Agent de communications
613 241-6789, poste 254
613 299-6330 (cellulaire)
mhutchinson@afn.ca

read more
Roy WhiteduckLe recensement de 2016 démontre que les priorités des Premières Nations sont urgentes, affirme le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde

DEMANDE DE PROPOSITIONS (DP) DIRECTEUR(TRICE) DES ÉLECTIONS POUR L’ÉLECTION DU CHEF NATIONAL – JUILLET 2018

on Octobre 20, 2017

L’Assemblée des Premières Nations (APN) est l’organisation qui représente les membres des Premières Nations au Canada. Elle représente et défend les intérêts de plus de 600 collectivités des Premières Nations réparties dans tout le pays.

L’APN invite les personnes qualifiées à soumettre des propositions en vue d’assumer le rôle de directeur(trice) général(e) des élections dans le cadre de la prochaine élection au poste de Chef national en 2018.

Conformément à l’article 22, paragraphe 1, de la Charte de l’APN :

Le Chef national sera élu par les Premières Nations-en-assemblée par une majorité de 60 % des représentants inscrits des Premières Nations à une assemblée convoquée dans le but d’élire un Chef national.

Le Chef national est élu pour un mandat de trois ans.

Cliquez ici pour plus d’information

read more
Roy WhiteduckDEMANDE DE PROPOSITIONS (DP) DIRECTEUR(TRICE) DES ÉLECTIONS POUR L’ÉLECTION DU CHEF NATIONAL – JUILLET 2018

Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, exprime ses condoléances suite au décès du Chef régional du Yukon, Mike Smith

on Octobre 20, 2017

Le 19 octobre 2017

(Ottawa, ON) – Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, a exprimé aujourd’hui ses condoléances aux membres de la famille, à la communauté et aux Premières Nations du Yukon suite au décès du Chef régional de l’APN pour le Yukon, Mike Smith, Shakuni, qui exerçait les fonctions de représentant de l’APN pour la région du Yukon depuis 2012.

« C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Shakuni, Mike Smith, Chef régional de l’APN pour le Yukon », a déclaré M. Bellegarde, Chef national de l’APN. « C’est une perte pour l’APN, le territoire du Yukon et les Premières Nations dans l’ensemble du pays. Le Chef régional, Mike Smith, était un membre du Comité exécutif de l’APN engagé et attentif qui s’assurait que les priorités des Premières Nations du Yukon étaient représentées à l’échelle nationale. Il avait un esprit juridique aiguisé et était un ardent défenseur des droits et de la compétence des Premières Nations. Ses contributions, ses points de vue et son leadership vont me manquer. Je suis de tout cœur avec les membres de sa famille et la communauté. Nous avons perdu un homme qui a toujours lutté pour les objectifs et les intérêts de son peuple. »

Shakuni, Mike Smith, a été déterminant dans la conduite des revendications territoriales du peuple des Premières Nations du Yukon et a été un signataire à titre de Chef de la Première Nation des Kwanlin Dun pour les revendications territoriales et l’entente sur l’autonomie gouvernementale. Il était le président du Conseil des Indiens du Yukon, maintenant appelé Conseil des Premières Nations du Yukon. Il a rempli deux mandats comme Chef régional de l’APN pour le Yukon, dans le cadre desquels il a fermement défendu les traités modernes et les droits à l’autodétermination, les stratégies et les questions concernant les Premières Nations des régions nordiques , ainsi que la citoyenneté des Premières Nations.

L’APN est un organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada.  Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates.

 

―30―

Renseignements :

Jamie Monastyrski
Attaché de presse, bureau du Chef national
613 241-6789, poste 222
343 540-6179 (cellulaire)
jamiem@afn.ca

Michael Hutchinson
Agent de communications
613 241-6789, poste 254
613 299-6330 (cellulaire)
mhutchinson@afn.ca

Alain Garon
Agent de communication bilingue
613 292-0857
agaron@afn.ca

read more
Roy WhiteduckLe Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, exprime ses condoléances suite au décès du Chef régional du Yukon, Mike Smith

Le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde, honore la mémoire de Gord Downie – Wicapi Omani, « Marche avec les étoiles » – et offre ses condoléances à la famille

on Octobre 18, 2017

Le 18 octobre 2017

(Ottawa, ON) – Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, a honoré aujourd’hui la mémoire de Gord Downie, qui a déployé des efforts personnels considérables à titre d’artiste et de défenseur pour favoriser la réconciliation et accroître la sensibilisation à l’égard des enjeux liés aux Premières Nations au Canada.

« Je rends hommage à la vie et à l’œuvre de Gord Downie, un artiste engagé et accompli qui utilisait sa renommée pour promouvoir la réconciliation et obtenir des appuis pour les peuples des Premières Nations, a déclaré le Chef national de l’APN Perry Bellegarde. Gord avait cette capacité d’atteindre des personnes qui ne se seraient pas autrement engagées pour notre cause. C’était un très grand effort personnel de sa part, un effort qui illustre son engagement envers la justice et sa conviction que chaque Canadien a un rôle à jouer dans la réconciliation. »

« Je resterai à jamais ému par ce moment intense en décembre dernier lorsque notre Assemblée a honoré Gord pour son travail et lui a donné le nom Wicapi Omani – “Marche avec les étoiles” en Lakota. Aujourd’hui, il commence un nouveau voyage parmi les étoiles, mais sa musique, son art, son œuvre et sa mémoire resteront toujours en nous. Je voudrais exprimer mon plus grand respect et transmettre mes sincères condoléances à sa famille et à ses partenaires, dans la musique et dans la vie », a ajouté le Chef national Perry Bellegarde.

En décembre 2016, lors de l’Assemblée extraordinaire des Chefs de l’APN, le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde, et son épouse, Valerie, ont revêtu M. Downie d’une couverture étoilée en présence d’Aînés et de Chefs, de Grands Chefs, de jeunes des Premières Nations et d’autres délégués. La couverture étoilée est une marque de respect et d’admiration pour la personne qui la reçoit. Elle apporte à la personne qui en a été revêtue protection, chaleur, amour et famille. La cérémonie du nom a suivi la remise de la plume d’aigle, un grand honneur qui lui a été décerné alors qu’il lui était attribué le nom de Wicapi Omani, qui signifie « Marche avec les étoiles » en Lakota.

Le Chef régional de l’APN pour la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve, Morley Googoo, a déclaré : « C’est une journée extrêmement triste. Je voudrais transmettre mes sincères condoléances à la famille de Gord. Les Canadiens et les peuples autochtones peuvent s’estimer très chanceux qu’il nous ait consacrés les derniers moments de sa vie. C’est extraordinaire qu’il ait choisi de partager son engagement pour “faire quelque chose” et attirer l’attention sur les inégalités avec lesquelles les autochtones doivent composer. La majorité des personnes, lorsqu’elles sont confrontées à une fin proche, ne seraient pas aussi généreuses, mais c’était clair pour tout le monde que Gord avait un important héritage à transmettre. Mes pensées et mes prières accompagnent ses proches et j’espère qu’ils sont réconfortés par la pensée que le Créateur et tous les autochtones prient pour eux. Wela’lin, Gord. »

Entre autres initiatives, Gord Downie a mené à bien son projet multimédia The Secret Path, un livre, un album et un film d’animation basés sur ses poèmes et sa musique, et mettant en scène Chanie Wenjack, un garçon Anishinaabe (Ojibway) de 12 ans qui est décédé alors qu’il rentrait chez lui après s’être échappé d’un pensionnat dans le nord de l’Ontario. Le projet a aidé à faire avancer la discussion sur l’histoire du Canada et le besoin de réconciliation. Les revenus de l’album The Secret Path et du roman graphique sont versés au Centre national Vérité et Réconciliation de l’Université du Manitoba. En juin cette année, M. Downie est devenu membre de l’Ordre du Canada.

L’Assemblée des Premières Nations est l’organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter : @AFN_Updates.

-30-

Renseignements :

Jamie Monastyrski
Attaché de presse, bureau du Chef
613 241-6789, poste 116
343 540-6179 (cellulaire)
jamiem@afn.ca

read more
Roy WhiteduckLe Chef national de l’APN, Perry Bellegarde, honore la mémoire de Gord Downie – Wicapi Omani, « Marche avec les étoiles » – et offre ses condoléances à la famille
Assembly of First Nations
    ×