Nouvelles

L’Assemblée des Premières Nations discute de la crise du logement et des infrastructures

on Octobre 31, 2017

MONTRÉAL, le 31 oct. 2017 /CNW/ – Des experts du logement et des infrastructures se rassembleront à Montréal, au Québec, à compter d’aujourd’hui jusqu’à mercredi dans le cadre de discussions menées par les Premières Nations pour trouver des solutions à la crise du logement et des infrastructures à laquelle sont confrontées plusieurs collectivités des Premières Nations. Le Forum offre aux dirigeants des Premières Nations et aux spécialistes l’occasion de collaborer et de discuter des façons d’aborder les enjeux critiques dans ce domaine où les besoins sont criants et de présenter des modèles novateurs et de nouvelles approches en matière de logement et d’infrastructures.

« Tous les enfants méritent de vivre dans des logements sains et des collectivités saines », a déclaré le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde. « L’objectif de ce forum est de rapprocher les Premières Nations afin de déterminer comment elles peuvent réaliser la transition vers la responsabilité et le contrôle du logement et des infrastructures par elles-mêmes et trouver des solutions aux problèmes liés au logement et à l’infrastructure en fonction de leur vision. Des logements et des infrastructures sécuritaires et fiables contribuent au bien-être économique, culturel, social et personnel des familles des Premières Nations et aident à bâtir des collectivités plus fortes et un pays plus fort pour tous. »

Des données du recensement révélées par Statistiques Canada la semaine dernière viennent appuyer ce que les chefs des Premières Nations affirment depuis plusieurs années au sujet du besoin d’investissement dans le logement et les infrastructures. Un quart des membres des Premières Nations vivent dans une maison qui doit faire l’objet d’importantes réparations, 44,2 % d’entre eux vivant dans des réserves. La surpopulation constitue un problème important puisque le quart des membres des Premières Nations vivent dans des logements surpeuplés, ce taux atteignant 36,8 % pour ceux qui vivent dans les réserves.

« Il y a un besoin d’investir massivement dans le logement et les infrastructures pour mettre fin à la crise et pour soutenir les besoins des Premières Nations liés à la responsabilité et au contrôle du logement et des infrastructures, lesquels sont indispensables pour un avenir meilleur », a affirmé le Chef national, Perry Bellegarde.

Kevin Hart, Chef régional de l’APN au Manitoba et responsable des dossiers de l’eau, du logement et des infrastructures pour l’APN, a ajouté : « Le statu quo pour les Premières Nations n’est plus acceptable. Nous ne pouvons pas continuer à vivre dans des conditions dignes du tiers monde et dans des collectivités qui sont sans infrastructures adéquates et sans eau potable. Les besoins en logement dans les collectivités des Premières Nations continuent d’être criants, notamment en raison de la prévalence des problèmes quotidiens liés à la moisissure, au manque de logements et à la surpopulation. Le Canada doit faire les investissements requis maintenant. Ces investissements profiteront immédiatement aux Premières Nations qui ont d’importants écarts à combler en matière de logement et d’infrastructures. C’est l’occasion pour nous de mener ce changement transformateur. »

Vous trouverez l’ordre du jour complet du Forum en ligne : http://www.afn.ca/wp-content/uploads/2017/10/Housing-Forum-Provisional-Agenda_FR.pdf

L’APN est un organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates #CareAndControl.

Renseignements :

Alain Garon, Agent de communications bilingue, 613 292-0857 (cellulaire), agaron@afn.ca; Michael Hutchinson, Agent de communications, 613 299-6330 (cellulaire), mhutchinson@afn.ca

read more
Roy WhiteduckL’Assemblée des Premières Nations discute de la crise du logement et des infrastructures

BULLETIN TECHNIQUE – Stratégie nationale sur le logement et les infrastructures des Premières Nations

on Août 17, 2017

« Qu’ils vivent dans leur collectivité ou à l’extérieur de celle-ci, tous les membres des Premières Nations ont le droit d’avoir un abri et doivent avoir la possibilité d’avoir accès à un logement sûr, sécuritaire, adéquat et abordable. » (APN : Stratégie nationale d’habitation des Premières Nations, 2013)

Dans ce bulletin, l’Assemblée des Premières Nations (APN) fait le point sur la stratégie nationale sur le logement et les infrastructures des Premières Nations, une nouvelle stratégie en matière de logement (notamment le logement hors réserve) et d’infrastructures.

Stratégie nationale sur le logement et les infrastructures des Premières Nations

Les peuples des Premières Nations doivent diriger l’élaboration d’une stratégie nationale sur le logement et les infrastructures des Premières Nations pour que le changement transformateur en matière de logement et d’infrastructures soit envisagé de la perspective des Premières Nations. La garde et le contrôle du logement et des infrastructures par les Premières Nations constituent le principe directeur.

Les Premières Nations assument la responsabilité de leurs citoyens, tant dans les réserves qu’à l’extérieur de celles-ci. Nous devons veiller à ce que notre stratégie vise aussi le logement à l’extérieur des réserves, tout comme les infrastructures, puisqu’il n’est pas possible de parler de logement sans avoir les infrastructures pour le soutenir.

Une nouvelle façon de répondre aux besoins des Premières Nations en matière de logement et d’infrastructures exige des investissements viables à long terme et le respect des perspectives et des démarches régionales. Par exemple, les Premières Nations au nord du 60e parallèle (le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest) ne participent pas au processus de prise de décision sur la façon dont les fonds envoyés aux administrations territoriales pour les Premières Nations sont dépensés pour le logement et les infrastructures. Pour que le changement soit véritablement transformateur, les Premières Nations doivent participer à l’ensemble du processus décisionnel; de plus, le financement destiné à l’entretien et au contrôle des infrastructures doit être versé directement aux collectivités des Premières Nations.

Le Comité des Chefs sur le logement et les infrastructures de l’APN donne une orientation politique et technique au dialogue que mène l’APN avec le Canada sur les questions liées au logement et aux infrastructures, appuyant par le fait même la détermination et l’élaboration de stratégies pour mieux exercer une nouvelle démarche en ce qui concerne le logement et les infrastructures.

En particulier, mais non exclusivement, les résolutions 70/2015, 74/2015, 96/2016 et 98/2016 adoptées par les Chefs en Assemblée confient à l’APN le mandat de collaborer et d’interagir avec le gouvernement fédéral sur les questions ayant trait au logement et aux infrastructures.

Lors de l’assemblée générale annuelle de 2017 de l’APN tenue à Regina, en Saskatchewan, la résolution 27/2017 – Élaboration d’une stratégie nationale sur le logement et les infrastructures des Premières Nations – a été adoptée par les Chefs en Assemblée qui ont enjoint à l’APN et au Comité des Chefs sur le logement et les infrastructures de définir ensemble, avec le gouvernement fédéral, les détails d’un mandat concernant la mise sur pied d’un groupe de travail mixte qui élaborera une stratégie nationale sur le logement et les infrastructures des Premières Nations, stratégie qui englobera le logement dans les réserves et à l’extérieur de celles-ci.

La résolution enjoint également à l’APN et au Comité des Chefs sur le logement et les infrastructures de travailler en partenariat avec les Premières Nations et le gouvernement du Canada pour dresser un plan stratégique avec des objectifs à court, à moyen et à long terme qui sera mis en œuvre afin de contribuer à l’élaboration d’une stratégie nationale sur le logement et les infrastructures des Premières Nations.

Prochaines étapes

L’APN, le Comité des Chefs sur le logement et les infrastructures et les techniciens régionaux en logement de l’APN s’affairent, avec Affaires autochtones et du Nord Canada (AANC) et d’autres ministères et organismes fédéraux, dont une partie du mandat porte sur le logement et les infrastructures communautaires dans les réserves (p. ex. la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL), Santé Canada), à définir le mandat du groupe de travail mixte.

Le groupe de travail :

  • travaillera à obtenir et à communiquer des renseignements sur les opinions des Premières Nations relativement à une nouvelle stratégie en matière de logement, notamment sur le logement à l’extérieur des réserves et les infrastructures;
  • veillera à ce que les dirigeants des Premières Nations et leurs représentants assument un rôle de premier plan dans le cadre du changement transformateur en matière de logement et d’infrastructures, et que le tout soit envisagé de la perspective des Premières Nations et conformément aux priorités régionales;
  • entreprendra immédiatement le travail visant à définir la portée et les paramètres de son intervention pour contribuer à l’organisation de séances régionales de mobilisation afin que l’information recueillie mène à l’élaboration de la stratégie sur le logement et les infrastructures des Premières Nations.

Les séances de mobilisation régionales dirigées par les Premières Nations seront tenues pendant l’été et l’automne de 2017.

L’APN continuera de collaborer avec les Premières Nations dans le cadre des prochains forums et séances de réflexion afin de solliciter une contribution plus importante des dirigeants des Premières nations, des techniciens, des organisations régionales et d’autres parties prenantes sur la réforme du logement et des infrastructures. Un forum sur le logement est prévu du 30 octobre au 1er novembre 2017 à Montréal, QC.

D’autres renseignements sur les séances de mobilisation, les forums de l’APN et les séances de réflexion seront publiés sur site Web de l’APN.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Irving Leblanc, directeur, Logement, infrastructures et services d’urgence, ileblanc@afn.ca.

read more
Roy WhiteduckBULLETIN TECHNIQUE – Stratégie nationale sur le logement et les infrastructures des Premières Nations

Logement, infrastructures, eau et services d’urgence

on Juillet 14, 2017

Logement, infrastructures, eau et services d’urgence

Contact

Irving Leblanc
Directeur


Kelly Whiteduck
Adjointe administrative


Gail Gallagher
Analyste des politiques


Trina Fox
Adjointe administrative


Tammy Cote
Analyste principale des politiques


David Diabo
Conseiller spécial


read more
Angie TurnerLogement, infrastructures, eau et services d’urgence

22/11/16 L’APN répond au rapport du gouvernement fédéral sur le logement et à la consultation Parlons logement

on Novembre 23, 2016

Le 22 novembre 2016

(Ottawa, ON) – L’Assemblée des Premières Nations (APN) a répondu au rapport sur le logement publié aujourd’hui par le gouvernement du Canada, intitulé Ce que nous avons entendu : Élaborons la Stratégie nationale sur le logement du Canada. L’APN affirme que le rapport comporte plusieurs lacunes importantes liées au manque d’engagements adéquats envers les Premières Nations, y compris envers l’APN.

Selon Perry Bellegarde, Chef national de l’APN, « le logement est un problème majeur pour les citoyens des Premières Nations, et il aurait été dans l’intérêt de ce rapport de présenter des engagements particuliers aux Premières Nations. C’est le meilleur moyen d’obtenir les meilleurs résultats, ceux qui peuvent générer un véritable changement. Les citoyens des Premières Nations sont aux prises avec des conditions de vie inadéquates sur nos terres ancestrales et partout sur nos territoires traditionnels. Des organismes internationaux de droits de la personne, des groupes de pression, des gouvernements et même ce rapport reconnaissent que nous faisons face à une véritable crise en matière de logement. Nous pouvons nous appuyer sur les conclusions de ce rapport afin d’ouvrir le dialogue avec les citoyens des Premières Nations. Nous sommes impatients d’entamer un dialogue plus ouvert entre nations, et nous sommes prêts à faciliter davantage d’engagements entre le Canada et les Premières Nations afin d’obtenir une véritable contribution des détenteurs de droits. »

Kevin Hart, Chef régional de l’APN au Manitoba et responsable des dossiers de l’eau, du logement et des infrastructures pour l’APN, ajoute : « Nous souhaitons qu’il y ait un dialogue national avec toutes les Premières Nations au sujet des réformes qui sont nécessaires pour les sortir de l’actuelle crise du logement et instaurer une approche plus durable. Nous devons encourager et développer les organisations et les institutions des Premières Nations vouées au logement et aux infrastructures. De nouvelles ententes fiscales doivent être négociées pour assurer que les Premières Nations assument la responsabilité de leur avenir, et nous devons trouver des solutions à long terme mises de l’avant par nos chefs et nos experts. »

L’Assemblée des Premières Nations a entendu des centaines de chefs et d’experts des Premières Nations qui provenaient de partout au Canada lors du Forum national sur le logement et les infrastructures de l’APN, qui a eu lieu à Winnipeg, au Manitoba, du 1er au 3 novembre 2016. L’APN publiera en décembre un rapport détaillé fondé sur ces discussions, et qui comprendra notamment des propositions novatrices et constructives en matière de solutions conduites par les Premières Nations afin de contrer la crise du logement.

 

L’Assemblée des Premières Nations est un organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates.

Contacts avec les médias :

Jenn Jefferys
Agente de communication
613 222-9656
jjefferys@afn.ca

Alain Garon
Agent de communications bilingue
613 292-0857
agaron@afn.ca

read more
rdbrinkhurst22/11/16 L’APN répond au rapport du gouvernement fédéral sur le logement et à la consultation Parlons logement

1/11/16 Le Chef national de l’APN ouvre le Forum national sur le logement et les infrastructures en lançant un appel pour l’adoption d’une stratégie nationale par les Premières Nations

on Novembre 1, 2016

Le 1er novembre 2016

(Winnipeg, MB) – Perry Bellegarde, Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), a ouvert aujourd’hui le Forum national sur le logement et les infrastructures – « Faire avancer la réforme du logement et des infrastructures des Premières Nations » qui se tient à Winnipeg. M. Bellegarde a lancé un appel à l’adoption d’une stratégie dirigée par les Premières Nations et d’un plan d’action national afin de trouver des solutions permettant d’offrir des logements et des infrastructures sécuritaires et salubres pour répondre aux besoins des Premières Nations.

« L’APN organise ce Forum parce que les Premières Nations doivent assurer la direction de ces initiatives, et nous sommes prêts à partager nos idées et à étudier des exemples de réussite, a déclaré le Chef national Bellegarde en s’adressant aujourd’hui aux participants au Forum. Les peuples des Premières Nations font face chaque jour à la réalité d’un déficit en matière de logements et d’infrastructures. Nous possédons l’expertise et l’expérience nécessaires pour trouver les bonnes solutions et nous invitons les partenaires du gouvernement et de l’industrie ainsi que le public à collaborer avec nous dans ce sens. »

« Les familles et les membres des Premières Nations, peu importe où ils vivent, méritent d’occuper un logement salubre et sec où ils ne sont pas entassés, a ajouté le Chef national. Ils ont le droit d’avoir accès à de l’eau courante potable et de vivre dans des collectivités offrant les services gouvernementaux essentiels, y compris des installations infrastructurelles. Nous devons en faire une priorité dans les efforts déployés pour éliminer l’écart social et économique entre les Autochtones et les autres Canadiens. »

L’Assemblée des Premières Nations (APN) organise le Forum national sur le logement et les infrastructures – « Faire avancer la réforme du logement et des infrastructures des Premières Nations » qui a lieu du 1er au 3 novembre au Centre des congrès RBC à Winnipeg (Manitoba). L’APN travaille avec les dirigeants et les représentants de tous les territoires pour discuter des stratégies et des mesures nécessaires pour remédier à la pénurie persistante de logements et d’infrastructures adéquats qui touche de nombreuses Premières Nations depuis très longtemps.

Kevin Hart, Chef régional du Manitoba de l’APN, a précisé : « Je crois qu’une telle collaboration à des initiatives faisant appel à l’expertise et au savoir des Premières Nations permettra de résoudre cette crise du logement. Nous invitons tous les partenaires à travailler de concert avec nous pour formuler et mettre en œuvre les réformes nécessaires. Grâce aux changements apportés aux systèmes, les membres des Premières Nations pourront vivre dans des conditions viables et saines où personne n’occupe un logement qui devrait être condamné ou qui manque du strict nécessaire pour de jeunes familles. »

Un programme détaillé se trouve sur le site Web de l’APN à l’adresse :

http://www.afn.ca/uploads/files/16-10-18_provisional_agenda_nfnhif_2016_fr.pdf

 

L’Assemblée des Premières Nations est l’organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates.

 

Renseignements :

Alain Garon
Agent de communications bilingue
613 292-0857 (cell.)
agaron@afn.ca

Jenn Jefferys
Agente de communication
613 241-6789, poste 110
613 222-9656 (cellulaire)
jjefferys@afn.ca

read more
rdbrinkhurst1/11/16 Le Chef national de l’APN ouvre le Forum national sur le logement et les infrastructures en lançant un appel pour l’adoption d’une stratégie nationale par les Premières Nations

Logement

on Juin 25, 2015

Logement des Premières Nations

Qu’ils vivent dans leur collectivité ou à l’extérieur de celle-ci, tous les membres des Premières Nations ont le droit d’avoir un abri et doivent avoir la possibilité d’avoir accès à un logement sûr, sécuritaire, adéquat et abordable.

Stratégie nationale d’habitation des Premières nations

Qu’ils vivent dans leur collectivité ou à l’extérieur de celle-ci, tous les membres des Premières Nations ont le droit d’avoir un abri et doivent avoir la possibilité d’avoir accès à un logement sûr, sécuritaire, adéquat et abordable.

Selon Conditions de logement dans les réserves – Résultats de la phase 2 (2008-2010) de l’Enquête régionale sur la santé (ERS) et sur les communautés des Premières Nations

  • 50,9 % des adultes des Premières Nations ont signalé des moisissures et des moisissures présentes dans leur logement.
  • 43,5 % des adultes atteints d’asthme et 52 % de ceux atteints de bronchite chronique vivent avec des moisissures dans leurs maisons.

L’étude du Comité sénatorial permanent des peuples autochtones sur le logement et l’infrastructure des Premières Nations.

Le Comité sénatorial permanent des peuples autochtones a mené une étude sur les défis liés au logement et à l’infrastructure des Premières Nations dans les réserves. Un rapport périodique a été publié en février 2015 sur ce qui a été entendu jusqu’ici. Le rapport provisoire a déclaré : « Ce que le Comité a entendu et vu sur le logement a été convaincant. La mauvaise qualité du logement et la surpopulation dans de nombreuses communautés sont une situation pénible. Dans le même temps, le Comité s’est inspiré des approches novatrices adoptées par des individus créatifs dans de nombreuses communautés à travers le pays. En effet, les Premières Nations ont fait des progrès importants dans les mécanismes de financement, l’utilisation des terres et les matériaux de construction. »

Le rapport final, le logement et l’infrastructure dans les réserves : Recommandations pour le changement, a été publié en juin 2015. L’APN et le président du Comité sénatorial se sont rencontrés et ont convenu de travailler ensemble afin d’appuyer les 13 recommandations contenues dans le rapport. La recommandation générale était qu’Affaires autochtones et Développement du Nord Canada élimine le plafond de 2 pour cent des augmentations annuelles du financement, en vigueur dans le budget 2016-2017. Dans le budget de 2016, le gouvernement s’est engagé « à lever le plafond de financement de 2 pour cent pour les programmes des Premières Nations et à établir une nouvelle relation fiscale qui donne aux collectivités des Premières Nations un financement suffisant, prévisible et soutenu ». Sur les 13 recommandations, 8 étaient pour le logement et 5 pour l’infrastructure. Ces recommandations seront prises en compte lors des réunions d’engagement de la réforme.

Réforme du logement et de l’infrastructure Développement d’une approche durable

Au cours de l’exercice 2016-2017, le ministère des Affaires indiennes et du Nord Canada (AINC) a appuyé plusieurs engagements avec le CCsIL, les techniciens régionaux sur le logement et de l’infrastructure de l’APN et les organisations régionales. Le ministère appuiera un forum national de réforme de l’infrastructure. Les objectifs de ces réunions et du Forum étaient de recueillir des commentaires et des recommandations sur la réforme des programmes de logements et d’infrastructures. Des discussions ciblées ont été planifiées sur la façon de mieux gérer et diffuser des programmes dans le domaine du logement, de l’eau et des eaux usées et des infrastructures communautaires. Le Forum a également appuyé, en partenariat avec les Premières Nations, l’identification du financement durable nécessaire au-delà du court terme (Budget 2016), à moyen terme (5 ans) et à long terme (10-20 ans).

Options de financement

L’Assemblée des Premières Nations continue de rechercher des options de financement appropriées pour le logement des Premières Nations. Les composants clés de tout modèle de financement pour le logement devraient inclure :

  • Accès au crédit, à la dette et à l’équité

  • Amélioration de l’accès à tous les mécanismes traditionnels de financement des infrastructures;

  • Soutien à pleine capacité pour les gestionnaires du logement et de l’infrastructure avec la capacité de mettre en œuvre des initiatives locales de logement;

  • Partage de connaissances et mise en réseau; et

  • Contrôle par les Premières nations.

Programme de prêts résidentiels BMO Banque de Montréal destinés aux réserves

BMO Banque de Montréal travaille avec les Premières Nations pour créer des programmes de prêts résidentiels destinés aux réserves afin que celles-ci disposent de sources de financement indépendantes du gouvernement fédéral. Ces programmes sont conçus pour répondre aux besoins précis d’une Première Nation. Ils offrent aux membres la possibilité de devenir propriétaire en leur donnant accès à un prêt résidentiel au propriétaire-occupant leur permettant de construire ou d’acheter une maison unifamiliale ou de faire des rénovations majeures à une propriété existante.

Programme de prêts-rénovations BMO Banque de Montréal destiné aux réserves

BMO Banque de Montréal offre maintenant une option de financement pour aider les propriétaires-occupants membres des Premières Nations à rénover une maison unifamiliale existante située sur un territoire appartenant à une des Premières Nations. Grâce à des prêts personnels allant de 5 000 $ à 25 000 $, les programmes de prêts-rénovations destinés aux réserves permettent aux emprunteurs admissibles de rénover des maisons pour en accroître l’efficacité énergétique et contribuer à la création d’un environnement plus sain. Pour obtenir des précisions à ce sujet, veuillez communiquer avec votre succursale BMO Banque de Montréal la plus près.

Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations

Le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations est une toute nouvelle initiative créée par le gouvernement du Canada et la Société canadienne d’hypothèques et de logement afin de donner aux membres des Premières Nations un accès amélioré aux prêts résidentiels sur les réserves et les terres visées par un règlement. BMO Banque de Montréal est l’un des prêteurs participants pour les Premières nations admissibles au Fonds. Pour obtenir d’autres précisions, rendez-vous sur le site du Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières nations à l’adresse www.fnmhf.ca.

Habitat pour l’humanité de Fredericton et la Première Nation de Tobique

En 2016, la Première Nation de Tobique (PNT) et Habitat pour l’humanité de Fredericton ont formalisé un partenariat dans le cadre d’un protocole d’entente. L’accord a vu la première maison Habitat construite dans les réserves du Canada atlantique. Ce projet visait à faire face au surpeuplement et au déficit du logement, tout en incluant une composante de formation aux compétences des jeunes. Ce projet est actuellement en cours avec un deuxième terrain d’enfouissement au printemps 2017.

Kikinaw Elders Lodge « Notre maison »

En 2016, la Première Nation de Flying Dust et Habitat pour l’humanité de Lloydminster ont célébré l’achèvement du Kikinaw Elders Lodge, la première construction en réserve d’Habitat pour l’humanité du Canada. L’hébergement de 10 logements répond aux besoins en matière de logement et de bien-être des aînés chez Flying Dust, tout en abordant le problème du logement. En plus de fournir des logements appropriés aux aînés, leurs maisons précédentes seront aménagées pour les familles plus jeunes et le projet créera des possibilités pour les jeunes des Premières Nations d’obtenir une formation et des compétences en construction. Ce projet est en cours.

Partenariat avec l’Assemblée des Premières Nations
En anglais seulement

Programme de logement autochtone
En anglais seulement

L’équipe du secteur du logement

Irving Leblanc
Directeur


Kelly Whiteduck
Adjointe administrative


Gail Gallagher
Analyste des politiques


Trina Fox
Adjointe administrative


Tammy Cote
Analyste principale des politiques


David Diabo
Conseiller spécial


read more
rdbrinkhurstLogement
Assembly of First Nations
    ×