Nouvelles

L’Assemblée des Premières Nations lance une ressource numérique pour les enseignants, la trousse éducative It’s Our Time sur les Premières Nations, sur iTunes U

on Juillet 16, 2017

Le 28 juin 2017

(Ottawa, ON) – La ressource éducative numérique It’s Our Time (en anglais) de l’Assemblée des Premières Nations, une trousse éducative sur les Premières Nations, est maintenant accessible sur iTunes U. La trousse gratuite et téléchargeable pour iPad est une ressource destinée aux enseignants et elle leur offre des outils éducatifs accessibles, pratiques et pertinents sur le plan culturel, au sujet de la culture et de l’histoire des Premières Nations.

« L’éducation est essentielle à la réconciliation parce qu’elle permet de créer des liens fondés sur la compréhension », a déclaré Perry Bellegarde, Chef national de l’APN. « La trousse éducative It’s Our Time sur les Premières Nations contribuera à augmenter le savoir-faire culturel et la compréhension des droits, des histoires et des cultures des Premières Nations, et ce, du point de vue des Premières Nations. La Commission de vérité et réconciliation a demandé à ce que l’éducation soit aux premières loges de l’effort de réconciliation du Canada et cette trousse procure aux apprenants, aux enseignants, aux écoles, aux institutions et à la population canadienne, qu’ils soient membres ou non des Premières Nations, une ressource qui favorise un esprit de collaboration, de compréhension et surtout, d’action. »

Les écoles et les enseignants partout au Canada peuvent utiliser la trousse sur iPad pour stimuler l’intérêt et encourager l’action. Elle est accessible sur iTunes U et à la boutique iBooks.

« L’un de nos objectifs consiste à militer pour obtenir des programmes éducatifs qui permettent aux enseignants d’intégrer à leur programme un contenu autochtone exact, approprié et qui tient compte des différences culturelles », a indiqué Floyd Martens, président, Association canadienne des commissions/conseils scolaires.  « Nous sommes heureux d’être en mesure de promouvoir la nouvelle trousse éducative It’s Our Time sur les Premières Nations au sein de nos commissions et conseils scolaires, dans l’espoir que cette précieuse ressource nous permette de favoriser un esprit d’éducation visant la réconciliation. »

L’Association canadienne d’éducation et la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants reconnaissent également les mérites de la trousse.

« L’Association canadienne d’éducation félicite l’APN d’avoir élaboré la trousse éducative It’s Our Time sur les Premières Nations. Cet ensemble exhaustif de ressources contribuera à soutenir des milliers d’enseignants autochtones et non autochtones partout au Canada qui éprouvent actuellement des difficultés à intégrer les apprentissages sur les connaissances, perspectives et visions du monde des Autochtones dans leur salle de classe », a ajouté Roger Paul, président de l’Association canadienne d’éducation.

« J’aimerais féliciter l’APN d’avoir élaboré cette trousse précieuse et complète sur les Premières Nations », a déclaré Heather Smith, présidente, Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants. « Cette référence indispensable pour les écoles et les commissions scolaires partout au pays deviendra un catalyseur qui favorisera l’amélioration de l’apprentissage et de la compréhension. » 

Le Chef régional de la Saskatchewan, Bobby Cameron, est responsable du dossier de l’éducation à l’APN.

« Il est important que les enseignants disposent d’outils permettant que leurs leçons atteignent l’objectif visant à améliorer la relation entre le Canada et les Premières Nations. L’éducation sur l’histoire et la culture en est un élément essentiel », a déclaré le Chef régional, Bobby Cameron. « L’éducation est un processus d’apprentissage qui dure toute la vie et il s’agit de l’un de nos droits inhérents conférés par traité. Je suis impatient de voir les enseignants utiliser la trousse It’s Our Time dans ma région et partout au Canada. »

La trousse, accessible sur iTunes U, comprend 21 modules. L’APN travaille actuellement avec l’entreprise de technologie éducative Ebou Learning afin d’enrichir chaque module au moyen de six manuels interactifs :

  • Savoir-faire culturel
  • Modèle d’apprentissage holistique à vie des Premières Nations
  • Liste de vérification des indicateurs de rendement des Premières Nations
  • Exercice des couvertures KAIROS
  • Pensionnat
  • Modèles de rôle

L’APN continuera d’élaborer du matériel numérique à la fois interactif et intéressant pour les modules restants. Les ressources et le matériel d’apprentissage peuvent être utilisés à tous les niveaux scolaires et par tous les enseignants, mais ils visent surtout à soutenir les élèves de la 7e à la 10e année au cours de ces importantes années de transition.

La trousse peut être téléchargée à l’adresse suivante : https://education.afn.ca/toolkit 

La trousse éducative It’s Our Time de l’APN sur iTunes U est accessible gratuitement, exclusivement sur iTunes à l’adresse : https://itunes.apple.com/ca/course/its-our-time-afn-education-tool-kit/id1199604596

L’Assemblée des Premières Nations est un organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada.  Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates. 

 

― 30 ―

 

Renseignements :

Jamie Monastyrski
Attaché de presse, bureau du Chef national
613 241-6789, poste 222
343 540-6179 (cellulaire)
jamiem@afn.ca

 

Michael Hutchinson
Agent de communication
613 241-6789, poste 254
613 299-6330 (cellulaire)
mhutchinson@afn.ca

read more
jordyL’Assemblée des Premières Nations lance une ressource numérique pour les enseignants, la trousse éducative It’s Our Time sur les Premières Nations, sur iTunes U

19-2016 Groupe de travail des Premières Nations sur l’apprentissage précoce et la garde d’enfants (APGE)

on Mai 8, 2017

TITRE: Groupe de travail des Premières Nations sur l’apprentissage précoce et la garde d’enfants (APGE)

OBJET: Éducation

PROPOSEUR(E): Maureen Chapman, Chef, Première Nation de Skawahlook, C.-B.

COPROPOSEUR(E): David Crate, Chef, nation crie de Fisher River, Man.

DÉCISION: Adoptée par Consensus

ATTENDU QUE:

A. En vertu de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones:

  • Article 21 : Les peuples autochtones ont droit, sans discrimination d’aucune sorte, à l’amélioration de leur situation économique et sociale, notamment dans les domaines de l’éducation, de l’emploi, de la formation et de la reconversion professionnelles, du logement, de l’assainissement, de la santé et de la sécurité sociale;

B. Le rapport de 2016 de la Commission de vérité et réconciliation presse aussi le gouvernement fédéral, dans le cadre de son programme de réconciliation, de travailler avec les gouvernements autochtones en vue d’élaborer des programmes culturellement appropriés d’éducation de la petite enfance à l’intention des jeunes enfants et de leurs familles.

C. En novembre 2015, le premier ministre Justin Trudeau a conféré à la ministre d’Affaires autochtones et du Nord Canada (AANC) et au ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social le mandat d’amorcer des consultations avec les provinces, les territoires et les peuples autochtones à propos d’un cadre national d’apprentissage précoce et de garde d’enfants, en tant que première étape envers la mise en place d’un système de garde d’enfants abordable, de haute qualité, souple et pleinement inclusif.

D. L’engagement annoncé dans le cadre du budget de 2016 d’investir 100 millions de dollars dans les communautés autochtones offre aux Premières Nations une occasion sans précédent de déterminer les priorités, les stratégies et les mesures à prendre pour améliorer l’accès à un apprentissage de la petite enfance de qualité, ainsi qu’à d’autres soutiens pour renforcer les familles, tout en développant les capacités des Premières Nations d’assumer à nouveau le contrôle de la petite enfance et de la garde d’enfants, conformément à leurs droits inhérents et de la personne.

E. Peu de politiques de développement de la petite enfance et de garde d’enfants ont été élaborées par le gouvernement fédéral depuis le milieu des années 1990. Les politiques pour soutenir les jeunes enfants et les familles des Premières Nations demeurent précieuses et sont susceptibles de transformer la vie des enfants, de leurs familles et des communautés. Toutefois, le manque d’une politique ou d’une approche globale de financement a eu pour conséquence de limiter et rendre inégal l’accès aux programmes, et de compromettre leur qualité et leur efficacité. Pourtant, les preuves scientifiques s’accumulent aux États-Unis en ce qui concerne l’efficacité des programmes de DPE sur les plans de l’augmentation des taux de graduation, de l’amélioration des résultats en matière de santé, d’une diminution de l’abus d’alcool et de drogues, et d’une réduction des actes criminels parmi les enfants qui ont bénéficié de ces programmes.

F. Une approche politique déterminée, appuyée par les dirigeants des Premières Nations et influencée par les communautés et des intervenants dans les domaines de la santé, de l’éducation de la petite enfance, des services à l’enfance et à la famille et de l’éducation, offre une occasion réelle de transformer et de façonner le développement de la petite enfance, l’éducation et les politiques de garde d’enfants pour faire en sorte que les enfants des Premières Nations, de la naissance à l’âge de six ans, ainsi que leurs familles, soient soutenus pour garantir au mieux leur santé, leur développement et leur mieux-être.

POUR CES MOTIFS, les Chefs en Assemblée :

1. Enjoignent le Chef national et le Comité exécutif de l’Assemblée des Premières Nations (APN) d’obtenir du financement du Canada afin de mettre immédiatement sur pied un Groupe de travail national d’experts sur l’apprentissage précoce et la garde d’enfants (APGE), composé d’experts de diverses disciplines telles que la santé, l’éducation, les services à l’enfance et à la famille et la petite enfance, dont le mandat sera de superviser un processus d’engagement communautaire d’une durée de 4 à 6 mois en vue de déterminer et confirmer les principes, priorités et mesures clés découlant d’un cadre d’APGE des Premières Nations, ainsi qu’un plan d’action tenant compte des priorités, besoins et particularités régionales.

2. Demandent au Chef national de l’APN et au Comité exécutif :

  • d’insister par écrit auprès des ministres Bennett et Duclos pour que soit mis en place un cadre d’APGE des Premières Nations distinct, assorti d’un financement;
  • de collaborer avec le gouvernement fédéral à l’élaboration d’un cadre de reddition de comptes pour faire en sorte que les investissements actuels et futurs ayant trait à l’apprentissage précoce et la garde d’enfants parviennent aux enfants et aux familles qui en ont besoin.

Pour télécharger les résolutions

read more
Angie Turner19-2016 Groupe de travail des Premières Nations sur l’apprentissage précoce et la garde d’enfants (APGE)

Éducation

on Novembre 29, 2016

Éducation

Célébrer le présent et transformer l’avenir par une éducation équitable et durable pour les Premières Nations et continuer de travailler pour le contrôle de l’éducation par les Premières Nations.

RAPPORT ANNUEL 2016

Le secteur de l’éducation de l’APN s’est toujours employé à aider les Premières Nations à faire progresser leurs droits inhérents et issus de traités à l’éducation ainsi que le contrôle par les Premières Nations de l’éducation des Premières Nations, qui comprend les éléments suivants :

  • Un financement équitable et durable de l’éducation des Premières Nations dans un contexte d’apprentissage permanent ;

  • Une éducation de qualité reposant sur des systèmes administrés par les Premières Nations ;

  • Des échéanciers et des priorités établis par les Premières Nations ; et

  • La reconnaissance et la revitalisation des langues des Premières Nations.

BUDGET FÉDÉRAL

2017

Le budget fédéral de 2017 a annoncé 90 millions de dollars sur 2 ans pour soutenir les étudiants des Premières nations. Le budget de 2017 a également annoncé que le gouvernement entreprendra un examen exhaustif et collaboratif avec les partenaires autochtones de tous les programmes fédéraux actuels qui appuient les étudiants autochtones qui souhaitent poursuivre des études postsecondaires. Le but de l’examen sera de s’assurer que ces programmes répondent aux besoins des étudiants individuels tout en soutenant la participation et l’achèvement d’un diplôme ou un diplôme d’études postsecondaires.

2016

Le 22 mars 2016, le premier ministre Trudeau a présenté son premier budget fédéral. Un montant historique de 8,4 milliards de dollars, étalé sur cinq ans, est investi dans les questions autochtones, et le plafonnement de 2 % imposé sur les programmes d’éducation est éliminé. Le budget fédéral investit 3,7 milliards de dollars sur cinq ans dans l’éducation des Premières Nations, dont 969 millions de dollars pour les infrastructures scolaires et 275 millions de dollars sur cinq ans pour les langues et cultures.

 

ÉQUIPES DE TRAVAUX CONJOINTS 

Pour fournir des conseils spécialisés sur divers aspects de l’éducation régionale des Premières nations, cinq équipes de travail nationales conjointes ont été créées, y compris : les mécanismes de financement, le cadre de financement statutaire, éducation préscolaire, éducation postsecondaire, le cadre de mesure et la responsabilité mutuelle. En 2017, deux équipes de travail nationales supplémentaires seront ajoutées pour se concentrer sur l’infrastructure et les besoins uniques des communautés du Nord et des régions éloignées.

Chaque équipe de travail intègre les cadres de référence régionaux des Premières Nations dans toutes les discussions afin que tous les développements soient intégrés dans les systèmes régionaux existants qui respectent la diversité et l’autonomie des Premières Nations au Canada.

Forum des directeurs de l’éducation des Premières Nations de l’APN

Les 1 et 2 mars 2017, l’Assemblée des Premières Nations (APN) a organisé le Forum des directeurs de l’éducation des Premières Nations (Forum) en Alberta, sur le territoire traditionnel de la nation Tsuut’ina. Le Forum a réuni près de 800 participants et conférenciers qui sont venus assister à des présentations, à des conférences de groupe d’experts et à des ateliers interactifs. Il a aussi favorisé la discussion sur les moyens à mettre en œuvre pour faire progresser l’éducation des Premières Nations.

L’équipe du secteur de l’éducation

Janice Ciavaglia
Directrice par intérim


Julie Williams
Analyste principale des recherches et des politiques


Jessyka Simard
Adjointe exécutive


Jarrett Laughlin
Analyste principale des politiques


Dakota Edwards
Coordonnatrice administrative


Renee St. Germain
Analyste des politiques


read more
rdbrinkhurstÉducation
Assembly of First Nations
    ×