Nouvelles

National Chief Perry Bellegarda

L’approbation par la Cour du règlement du recours collectif des externats indiens est une étape vers la réconciliation, a déclaré le Chef national de l’APN

on Août 21, 2019

(Ottawa, ON) – Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, affirme que l’annonce de la Cour fédérale, hier, qui approuve le règlement du recours des externats indiens constitue une étape importante vers la réconciliation et la guérison pour les anciens élèves et les membres de leur famille.

« Nous appuyons les survivants des externats et les membres de leur famille dans leur lutte pour la justice et la guérison, a indiqué le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde. Ce règlement est une étape vers la réconciliation et la justice pour toutes les personnes qui ont souffert de la fréquentation obligatoire de ces institutions gérées par le gouvernement fédéral. Ce règlement aidera les survivants et les membres de leur famille, et aidera les Canadiens à comprendre notre histoire commune et le cheminement parcouru. La vérité et la justice sont des éléments essentiels dans notre démarche vers la guérison et la réconciliation. »

L’APN soutient entièrement le recours collectif des externats indiens et le règlement sur les externats indiens proposé pour indemniser les enfants autochtones qui ont fréquenté les externats. Le recours collectif a été intenté au nom de deux groupes : celui des survivants, qui comprend toutes les personnes autochtones qui ont fréquenté un externat dès 1920 et par la suite, et celui des familles, qui comprend tous les conjoints, anciens conjoints, enfants, petits-enfants et frères et sœurs d’un membre du groupe des survivants. Pas moins de 140 000 demandeurs sont admissibles à une indemnisation d’un montant allant de 10 000 $ à 200 000 $, selon l’abus subi. Un fonds des legs sera également établi pour les initiatives de guérison.

« C’est une bonne journée pour les survivants qui ont fréquenté les externats indiens et pour les membres de leur famille, a souligné Norman Yakeleya, Chef régional des T.N.-O., qui supervise ce dossier pour l’APN. J’aimerais rendre hommage à un vrai guerrier, feu Garry McLean, un des principaux plaignants du recours collectif des externats indiens, qui, en compagnie de ses collègues, a lutté sans relâche pour faire en sorte que les anciens élèves et les membres de leur famille reçoivent un dédommagement pour le préjudice subi. M. McLean n’est pas parmi nous pour vivre ce jour historique, mais cette étape fait partie de l’héritage qu’il nous a légué. La décision représente un petit pas vers la justice, et un pas de géant vers la réconciliation. »

Le recours collectif des externats indiens a été déposé par le cabinet d’avocats Joan Jack le 31 juillet 2009. Après des retards importants observés, Gowling WLG est devenu le cabinet représentant les demandeurs du recours collectif. Les demandeurs bénéficient d’une période de 90 jours pour se retirer du règlement et d’un délai de 60 jours, qui est maintenant commencé, pour faire appel. La date limite pour se retirer du règlement est le 18 novembre 2019.

De plus amples renseignements sur le règlement se trouvent à l’adresse suivante : https://indiandayschools.com/fr

 

L’APN est l’organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates.

 

― 30 ―

Renseignements :

Monica Poirier
Agente de communications bilingue
Assemblée des Premières Nations
613 241-6789, poste 382
613 292-0857 (cellulaire)
[email protected]

Michael Hutchinson
Agent des communications
Assemblée des Premières Nations
613 241-6789, poste 201
613 859-6831 (cellulaire)
[email protected]

Roy WhiteduckL’approbation par la Cour du règlement du recours collectif des externats indiens est une étape vers la réconciliation, a déclaré le Chef national de l’APN
Assembly of First Nations
    ×