Nouvelles

Le Chef national de l’APN déclare qu’il est essentiel que la responsabilité des enfants des Premières Nations incombe de nouveau aux Premières Nations

on Février 28, 2019

(Ottawa, ON) – À la suite de la présentation aujourd’hui au Parlement de la loi fédérale portant sur le bien-être des enfants, le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations. Perry Bellegarde, a affirmé que les enfants des Premières Nations représentent la priorité absolue, et que toute loi doit garantir que ceux-ci grandissent en se sentant valorisés et connectés à leurs familles, leurs cultures et leurs nations.

« Cette loi concerne d’abord et avant tout les enfants des Premières Nations et leur sécurité, leur protection et leur avenir, a déclaré le Chef national des Premières Nations, Perry Bellegarde. La tragédie que représentent les milliers d’enfants des Premières Nations pris en charge nous indique que nous avons besoin d’adopter une approche différente. Cette loi viendra reconnaître la compétence des Premières Nations afin de nous permettre de bâtir nos propres systèmes en fonction de nos propres structures de gouvernance, lois et politiques. Nous devons mettre l’accent sur la prévention au lieu des appréhensions, et nous assurer que les enfants demeurent près de leurs cultures et de leurs familles. Des investissements sont nécessaires en appui à ces mesures, et nous avons besoin que tout le monde soutienne cette approche. Il est grand temps que les Premières Nations retrouvent la responsabilité de leurs enfants. »

Ce matin, le ministre des Services aux Autochtones, Seamus O’Regan a déposé la législation proposée à la Chambre des communes. Cette loi a été élaborée en tenant compte du groupe de travail sur la législation de l’APN composé de techniciens et d’experts de partout au pays qui tirent parti d’années d’expérience en matière de revendications et d’orientation.

« Les Premières Nations chérissent leurs enfants et souhaitent que ceux-ci demeurent au cœur de leurs familles et de leurs peuples, a déclaré le Chef régional de l’APN au Manitoba, Kevin Hart, qui est responsable du dossier pour l’APN. Nous misons traditionnellement sur nos propres lois, approches et protocoles qui orienteront nos efforts en vue d’établir des systèmes visant à prendre soin de nos enfants, à assurer leur protection et à veiller à ce qu’ils apprennent nos cultures et nos langues, et à ce qu’ils vivent au cœur de celles-ci. Le moment est venu pour tous les gouvernements de collaborer avec les Premières Nations afin d’assurer une transition harmonieuse pour qu’aucun enfant ne soit laissé pour compte. »

Le 30 novembre 2018, le Chef national Perry Bellegarde était présent aux côtés de la précédente ministre des Services aux Autochtones, Jane Philpott et des chefs de l’Inuit Tapiriit Kanatami et du Ralliement national des Métis lors de l’annonce d’efforts visant à présenter la législation fédérale portant sur les services aux enfants autochtones et à leurs familles.

Le 26 janvier marquait le troisième anniversaire de la décision du Tribunal canadien des droits de la personne, qui jugeait que le gouvernement fédéral exerçait une discrimination à l’endroit des enfants et des familles des Premières Nations vivant sur les réserves. En janvier dernier, la précédente ministre des Services aux Autochtones, Jane Philpott a tenu une réunion d’urgence avec des dirigeants des Premières Nations, des Inuits et des Métis, des représentants des gouvernements provinciaux et territoriaux et des spécialistes en protection de l’enfance, avant d’engager le gouvernement fédéral à prendre six mesures, dont l’élaboration conjointe d’une loi sur le bien-être des enfants autochtones.

L’APN est l’organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates

 

― 30 ―

 

Demandes des médias ou renseignements :

Monica Poirier
Agente de communications bilingue
Assemblée des Premières Nations
613 241-6789, poste 382
613 292-0857
[email protected]

Roy WhiteduckLe Chef national de l’APN déclare qu’il est essentiel que la responsabilité des enfants des Premières Nations incombe de nouveau aux Premières Nations
Assembly of First Nations
×