Nouvelles

Le Chef national de l’APN souligne lors du Symposium annuel sur l’eau de l’APN qu’un accès sécuritaire à l’eau et de bonnes conditions sanitaires représentent des droits fondamentaux des Premières Nations

on Février 26, 2019

Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, a pris la parole ce matin devant les délégués lors de l’ouverture du 2e Symposium national annuel de l’APN et foire commerciale sur l’eau qui a lieu à Niagara Falls, en Ontario, demandant l’adoption d’une nouvelle approche et la promesse de nouveaux investissements afin de s’assurer que les familles des Premières Nations aient un accès sécuritaire à l’eau potable et aux infrastructures de traitement des eaux usées.

« Il y a beaucoup de travail à accomplir afin de régler les problèmes urgents et importants d’approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées auxquels sont confrontés les enfants et les familles des Premières Nations. C’est une priorité. Il en va de la santé et de la sécurité de nos citoyens qui se voient privés d’un droit humain fondamental. Des investissements importants doivent être faits pour améliorer les infrastructures d’approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées. De plus, nous demandons l’abolition et le remplacement de la Loi sur la salubrité de l’eau potable des Premières Nations, et la mise en place d’une nouvelle législation élaborée en collaboration avec les Premières Nations qui procure véritablement un accès sécuritaire à l’eau potable. La situation à laquelle sont confrontées de nombreuses Premières Nations ne serait tolérée nulle part ailleurs au pays. Les Premières Nations détiennent les solutions, et les efforts que nous déploierons au cours des trois prochains jours contribueront à orienter le travail à accomplir. »

De nombreuses Premières Nations au Canada sont aux prises avec des problèmes d’approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées, des avis d’ébullition d’eau et de mauvaises conditions sanitaires. Il est nécessaire d’adopter une nouvelle approche appuyée par de nouveaux investissements. Le Symposium d’une durée de trois jours qui a débuté aujourd’hui met l’accent sur les plus récents développements et les nouvelles approches qui ont une incidence sur les Premières Nations et l’eau, et souligne les approches novatrices attribuables aux Premières Nations. Le Symposium comprend des présentations en salle plénière menées par des dirigeants et spécialistes des Premières Nations et des représentants gouvernementaux, un discours liminaire prononcé par Te Pou Tupua, Voix du fleuve Whanganui situé à Aotearoa (Nouvelle-Zélande), établi en vertu du traité sur le Whanganui comme le premier fleuve reconnu comme entité vivante et personne morale.

« Ce Symposium est une occasion importante d’ouvrir le dialogue qui mènera à des actions permettant de nous assurer que les Premières Nations sont traitées équitablement en ce qui concerne l’eau, les normes de qualité et l’accès à l’eau, a déclaré RoseAnne Archibald, Chef régionale de l’Ontario et responsable du dossier du Conseil des femmes de l’APN. Au Canada, de nombreuses Premières Nations continuent de faire face à des problèmes d’approvisionnement en eau potable, des avis d’ébullition d’eau et des conditions sanitaires inadéquates. »

Le 2e Symposium national annuel de l’APN et foire commerciale sur l’eau a lieu à Niagara Falls, en Ontario, du 26 au 28 février 2019. Le Symposium s’adresse aux dirigeants ou représentants des Premières Nations, aux conseillers en matière de logement communautaire et d’infrastructures, aux opérateurs de systèmes de distribution de l’eau, aux contrôleurs de l’activité des réseaux d’approvisionnement en eau, aux conseils tribaux, aux organismes provinciaux et territoriaux et aux fonctionnaires fédéraux et provinciaux responsables des infrastructures d’approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées.

L’Assemblée des Premières Nations est l’organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations duCanada. Suivez l’APN sur Twitter : @AFN_Comms, @AFN_Updates.

Renseignements: Monica Poirier, Agente de communications bilingue, Assemblée des Premières Nations, 613 241-6789, poste 382, 613 292-0857, [email protected]

Roy WhiteduckLe Chef national de l’APN souligne lors du Symposium annuel sur l’eau de l’APN qu’un accès sécuritaire à l’eau et de bonnes conditions sanitaires représentent des droits fondamentaux des Premières Nations
Assembly of First Nations
×