Nouvelles

Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde a pris la parole lors de l’événement de lancement de l’Assemblée générale des Nations Unies relativement à l’Année internationale des langues autochtones, au cours duquel il a demandé un soutien en faveur de la loi canadienne sur les langues autochtones à venir

on Février 5, 2019

(New York, NY) – Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde a pris la parole aujourd’hui devant l’Assemblée générale des Nations Unies (ONU) à titre de représentant autochtone lors de l’événement de lancement de l’Assemblée générale des Nations Unies relativement à l’Année internationale des langues autochtones 2019. Le Chef national Perry Bellegarde a souligné cette journée en invitant les Canadiens, et l’ensemble des parlementaires à appuyer les efforts en cours au Canada en vue de revitaliser, revendiquer et protéger les langues des Premières Nations, y compris la loi sur les langues autochtones qui doit être déposée au Parlement sous peu.

« Les langues autochtones sont les langues fondatrices de ce pays. Elles démontrent notre identité, notre perspective sur le monde et notre statut de nation, a déclaré le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde. Mais, aucune langue autochtone n’est en sécurité au Canada. Toutefois, il y a de l’espoir. La loi sur les langues autochtones, que nous avons élaborée en collaboration avec le gouvernement fédéral, permettra d’assurer la survie et l’épanouissement de nos langues. En misant sur des enfants et familles des Premières Nations qui parlent les langues de leurs peuples, le Canada deviendra un pays plus fort et plus riche. Nous soulignerons de façon historique l’Année internationale des langues autochtones lorsque le Canada, qui a par le passé tenté d’éradiquer nos langues, adoptera un projet de loi élaboré en collaboration avec les Premières Nations et destiné à protéger, promouvoir et revitaliser nos langues. »

En décembre 2016, le premier ministre a finalement réagi aux actions revendicatrices de longue date de l’APN, des Premières Nations et du Chef national ayant comme objectif la création d’une loi sur les langues autochtones. L’APN a travaillé en collaboration à l’élaboration de cette loi afin de veiller à ce que le point de vue, les priorités et les droits des Premières Nations soient inclus dans la législation. Le projet de loi sera présenté au Parlement très bientôt, dans le but qu’il soit adopté avant la fin de la session du Parlement en cours.

Dans son discours devant l’Assemblée générale des Nations Unies à titre de représentant autochtone, le Chef national Perry Bellegarde a discuté de la loi sur les langues autochtones à venir : « L’adoption d’un projet de loi est nécessaire afin d’assurer un financement adéquat et viable à long terme en vue de revitaliser nos langues. Nous avons besoin d’écoles dans les réserves, ainsi qu’en milieux urbains et ruraux afin d’élaborer et de mettre en œuvre des programmes bilingues et d’immersion efficaces, en commençant par les enfants d’âge préscolaire. De plus, nous devons miser sur des programmes qui inspirent tous les membres de nos peuples à parler nos langues, peu importe leur âge, afin de renouer avec la vitalité de nos collectivités en tant que lieux culturels. »

La transcription du discours du Chef national est disponible sur le site Web de l’APN à l’adresse www.afn.ca.

 

 

L’Assemblée des Premières Nations est l’organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter : @AFN_Comms, @AFN_Updates.

 

-30-

 

Renseignements :

Jenna Young Castro
Conseillère en communications principale
Assemblée des Premières Nations
613 241-6789, poste 201
613 314-8157 (cellulaire)
[email protected]

Monica Poirier
Agente de communications bilingue
Assemblée des Premières Nations
613 241-6789, poste 382
613 292-0857
[email protected]

Roy WhiteduckLe Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde a pris la parole lors de l’événement de lancement de l’Assemblée générale des Nations Unies relativement à l’Année internationale des langues autochtones, au cours duquel il a demandé un soutien en faveur de la loi canadienne sur les langues autochtones à venir
Assembly of First Nations
×