Nouvelles

Children Reading

Le gouvernement du Canada et l’Assemblée des Premières Nations annoncent une nouvelle politique et approche de financement pour l’éducation des Premières Nations de la maternelle au secondaire dans les réserves

on Janvier 21, 2019

Communiqué
Pour diffusion immédiate

Le 21 janvier 2019 – Territoire algonquin non cédé, Ottawa (Ontario), Services aux Autochtones Canada

La nouvelle approche qui prendra effet le 1er avril 2019 appuie le contrôle de l’éducation des Premières Nations par les Premières Nations et assure un financement plus prévisible et adéquat. 

Les élèves des Premières Nations dans les réserves méritent une éducation de grande qualité et des investissements financiers qui répondent à leurs besoins particuliers, y compris un soutien linguistique et culturel afin de leur permettre de prendre le meilleur départ dans la vie.

L’honorable Seamus O’Regan, ministre des Services aux Autochtones, et le chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, ont annoncé aujourd’hui une nouvelle politique et approche améliorée en matière de financement, élaborée conjointement, qui répondra mieux aux besoins des élèves des Premières Nations dans les réserves.

À compter du 1er avril 2019, la nouvelle approche de financement :

  • remplacera les programmes désuets fondés sur les propositions par un meilleur accès à un financement de base prévisible;
  • garantira un financement de base comparable à celui des systèmes provinciaux dans l’ensemble du pays et facilitera la conclusion d’ententes de financement supplémentaires pour répondre au besoin de mieux tenir compte de certains facteurs, comme l’éloignement, la taille de l’école, la langue et les conditions socioéconomiques;
  • versera aux écoles des Premières Nations 1 500 $ par élève, par année, pour soutenir les programmes linguistiques et culturels;
  • fournira de nouvelles ressources qui appuieront la maternelle à temps plein dans chaque école des Premières Nations pour les enfants de quatre et cinq ans;
  • garantira un financement prévisible de l’éducation spécialisée et moins centré sur la présentation de demandes.

À la suite des engagements importants pris en 2016 et 2017, cette nouvelle approche de financement pour l’éducation de la maternelle au secondaire, élaborée conjointement, répond aux demandes des Premières Nations, qui veulent que les besoins des élèves soient mieux pris en compte, que les résultats en éducation soient améliorés et que les Premières Nations exercent un plus grand contrôle pour ce qui est de l’éducation de leurs enfants.

Services aux Autochtones Canada collabore actuellement avec les Premières Nations du pays pour mettre en œuvre les nouveaux modèles de financement régionaux fondés sur une formule de financement, et il publiera de l’information plus détaillée sur le site Web du gouvernement du Canada dans les prochains mois.

En définitive, cette nouvelle approche est une étape importante vers la création de nouvelles ententes sur l’éducation régionales, locales ou fondées sur les traités qui donnent aux Premières Nations le contrôle de l’éducation de leurs enfants et répondent mieux aux besoins des élèves.

Citations 

« Chaque enfant des Premières Nations mérite d’avoir le meilleur départ possible dans la vie en recevant une éducation de haute qualité qui est adaptée à sa culture et qui répond à ses besoins. La nouvelle politique et approche en matière de financement pour l’éducation dans les réserves élaborée conjointement qui est annoncée aujourd’hui remplace un système désuet et apporte un élément de prévisibilité. Grâce à cette nouvelle approche, les Premières Nations pourront prendre le volant et seront responsables de l’éducation de leurs membres. » 

L’honorable Seamus O’Regan, C.P., député
Ministre des Services aux Autochtones


« Aujourd’hui, nous nous rapprochons encore de notre objectif de longue date de donner aux Premières Nations le contrôle de l’éducation des Premières Nations. Dans le cadre de cette nouvelle approche, les Premières Nations pourront mettre en œuvre leurs propres modèles d’éducation. Nous nous éloignons du financement fondé sur les propositions, et nous passons à un financement plus prévisible et durable qui permettra aux Premières Nations de planifier et de mettre en place des systèmes d’éducation de qualité qui répondent à leurs besoins et respectent leur vision d’un apprentissage holistique et continu. Nous faisons un pas important pour réduire l’écart dans les résultats en éducation pour les enfants et les élèves des Premières Nations. » 

Perry Bellegarde
Chef national de l’Assemblée des Premières Nations


« L’apprentissage tout au long de la vie et une meilleure qualité de vie reposent sur une éducation de qualité. Cette nouvelle approche est une étape cruciale vers une prise de contrôle accrue des Premières Nations dans la planification et la prestation d’une éducation basée sur les besoins réels. Un financement équitable et durable pour les enfants et élèves des Premières Nations, y compris le financement de la langue et de la culture, permettra d’obtenir de meilleurs résultats pour tous. Ce pas est important, cependant il reste beaucoup à faire pour atteindre l’équité en éducation et dans les communautés des Premières Nations. Investir dans les jeunes et les élèves des Premières Nations, c’est investir dans l’avenir du Canada, puisqu’ils représentent le segment de la population qui connaît la plus importante croissance démographique. »

RoseAnne Archibald
Chef régionale de l’Ontario de l’Assemblée des Premières Nations et responsable du portefeuille de l’éducation


Faits en bref

  • Le budget de 2016 prévoyait 2,6 milliards de dollars supplémentaires sur cinq ans pour l’éducation primaire et secondaire. Depuis, le financement total pour l’éducation dans les réserves a augmenté de plus de 30 % et il continuera d’augmenter jusqu’en 2020-2021.
  • Le nouveau modèle de financement de base pour l’éducation primaire et secondaire fondé sur une formule reposera sur des données et tiendra compte de la croissance des populations d’élèves et des pressions liées au coût de l’éducation.
  • La nouvelle méthode de financement fondée sur une formule sera plus facile à comprendre pour les bénéficiaires, et elle sera éclairée par des discussions techniques continues.
  • Avec la nouvelle approche, deux sources de financement fondées sur des propositions, représentant 360 millions de dollars, seront intégrées dans un financement de base, ce qui réduira le fardeau administratif.

Produits connexes

Document d’information – Nouvelle politique et approche de financement pour l’éducation des Premières Nations de la maternelle au secondaire

Liens connexes 

< liens vers des annonces antérieures, du contenu Web utile sur des sites de ministères, d’organismes ou d’intervenants, etc. >

 

– 30 –

 

Pour obtenir plus de renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Rachel Rappaport

Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Seamus O’Regan
Ministre des Services aux Autochtones
819-934-2796

Relations avec les médias
Services aux Autochtones Canada
819-953-1160

Jenna Young Castro
Conseillère principale en communications
Assemblée des Premières Nations
613-241-6789 poste 201
613-314-8157 (cellulaire)
[email protected]

Restez branchés

Joignez-vous à la conversation pour en savoir davantage sur les Autochtones au Canada :

Twitter : GouvCan – Autochtones
Facebook : GouvCan – Autochtones
Instagram : @gcautochtones

Vous pouvez vous abonner pour recevoir nos communiqués et nos discours par fils RSS. Pour obtenir plus d’information ou pour vous abonner, visitez www.sac.gc.ca/filsrss.

Roy WhiteduckLe gouvernement du Canada et l’Assemblée des Premières Nations annoncent une nouvelle politique et approche de financement pour l’éducation des Premières Nations de la maternelle au secondaire dans les réserves
Assembly of First Nations
    ×