Nouvelles

L’Assemblée des Premières Nations discute de la crise du logement et des infrastructures

on Octobre 31, 2017

MONTRÉAL, le 31 oct. 2017 /CNW/ – Des experts du logement et des infrastructures se rassembleront à Montréal, au Québec, à compter d’aujourd’hui jusqu’à mercredi dans le cadre de discussions menées par les Premières Nations pour trouver des solutions à la crise du logement et des infrastructures à laquelle sont confrontées plusieurs collectivités des Premières Nations. Le Forum offre aux dirigeants des Premières Nations et aux spécialistes l’occasion de collaborer et de discuter des façons d’aborder les enjeux critiques dans ce domaine où les besoins sont criants et de présenter des modèles novateurs et de nouvelles approches en matière de logement et d’infrastructures.

« Tous les enfants méritent de vivre dans des logements sains et des collectivités saines », a déclaré le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde. « L’objectif de ce forum est de rapprocher les Premières Nations afin de déterminer comment elles peuvent réaliser la transition vers la responsabilité et le contrôle du logement et des infrastructures par elles-mêmes et trouver des solutions aux problèmes liés au logement et à l’infrastructure en fonction de leur vision. Des logements et des infrastructures sécuritaires et fiables contribuent au bien-être économique, culturel, social et personnel des familles des Premières Nations et aident à bâtir des collectivités plus fortes et un pays plus fort pour tous. »

Des données du recensement révélées par Statistiques Canada la semaine dernière viennent appuyer ce que les chefs des Premières Nations affirment depuis plusieurs années au sujet du besoin d’investissement dans le logement et les infrastructures. Un quart des membres des Premières Nations vivent dans une maison qui doit faire l’objet d’importantes réparations, 44,2 % d’entre eux vivant dans des réserves. La surpopulation constitue un problème important puisque le quart des membres des Premières Nations vivent dans des logements surpeuplés, ce taux atteignant 36,8 % pour ceux qui vivent dans les réserves.

« Il y a un besoin d’investir massivement dans le logement et les infrastructures pour mettre fin à la crise et pour soutenir les besoins des Premières Nations liés à la responsabilité et au contrôle du logement et des infrastructures, lesquels sont indispensables pour un avenir meilleur », a affirmé le Chef national, Perry Bellegarde.

Kevin Hart, Chef régional de l’APN au Manitoba et responsable des dossiers de l’eau, du logement et des infrastructures pour l’APN, a ajouté : « Le statu quo pour les Premières Nations n’est plus acceptable. Nous ne pouvons pas continuer à vivre dans des conditions dignes du tiers monde et dans des collectivités qui sont sans infrastructures adéquates et sans eau potable. Les besoins en logement dans les collectivités des Premières Nations continuent d’être criants, notamment en raison de la prévalence des problèmes quotidiens liés à la moisissure, au manque de logements et à la surpopulation. Le Canada doit faire les investissements requis maintenant. Ces investissements profiteront immédiatement aux Premières Nations qui ont d’importants écarts à combler en matière de logement et d’infrastructures. C’est l’occasion pour nous de mener ce changement transformateur. »

Vous trouverez l’ordre du jour complet du Forum en ligne : http://www.afn.ca/wp-content/uploads/2017/10/Housing-Forum-Provisional-Agenda_FR.pdf

L’APN est un organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates #CareAndControl.

Renseignements :

Alain Garon, Agent de communications bilingue, 613 292-0857 (cellulaire), agaron@afn.ca; Michael Hutchinson, Agent de communications, 613 299-6330 (cellulaire), mhutchinson@afn.ca

Roy WhiteduckL’Assemblée des Premières Nations discute de la crise du logement et des infrastructures
Assembly of First Nations
    ×