Nouvelles

BULLETIN DU CHEF NATIONAL – Compte rendu sur la rencontre des premiers ministres

on Octobre 5, 2017

5 octobre 2017

Le 3 octobre, une délégation de l’Assemblée des Premières Nations (APN) a rencontré le Premier ministre Justin Trudeau et les premiers ministres de toutes les provinces et territoires, à l’exception de Brad Wall de la Saskatchewan, représenté par Don Morgan, vice-premier ministre.

La délégation de l’APN comprenait le Chef régional Ghislain Picard (Québec), le Chef régional Isadore Day (Ontario), le Chef régional Craig Mackinaw (Alberta) et la Chef Susan Miller de la Première nation Katzie (Colombie-Britannique).

Voici une liste des points que j’ai soulevés lors de l’entretien avec le Premier ministre Justin Trudeau qui a précédé la rencontre :

  • Effacer les prêts et avances consentis à la Colombie-Britannique dans le cadre de la réconciliation;
  • Le besoin pour la souveraineté proclamée de la Couronne de reconnaître et de garantir une place au droits inhérents, au titre et à la compétence des Premières Nations, et de les respecter;
  • Le besoin de participation de tous les ministres concernés à notre prochaine réunion dans le cadre du Protocole d’entente sur les priorités communes, prévue le 20 novembre;
  • La nécessité de discuter d’une approche à l’égard d’un cadre législatif pour appuyer la mise en œuvre de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, reposant sur le projet de loi C-262;
  • Maintenir la priorité d’une loi pour revitaliser et dynamiser nos langues des Premières Nations;
  • Établir un processus avec les Premières Nations en vue d’un examen conjoint des lois, des politiques et des pratiques opérationnelles fédérales;
  • Rappel de la nécessité d’investir la totalité des 180 millions de dollars pour régler le problème de la protection de l’enfance dans les réserves;
  • L’accès à des capitaux est un enjeu important pour les Premières Nations – rappel du potentiel des garanties de prêts du gouvernement fédéral et des obligations garanties par le gouvernement.

Nous avons ensuite rejoint le premier ministre et les premiers ministres pour environ 90 minutes. J’ai alors abordé les questions suivantes :

  • La nécessité de veiller à ce que les provinces utilisent efficacement les transferts du gouvernement fédéral pour les services aux Premières Nations.;
  • Les Premières Nations sont sous-utilisées et le Canada souffre d’une pénurie de main-d’œuvre; il faut investir dans le capital humain;
  • L’appui des provinces à un chapitre consacré aux peuples autochtones dans l’ALENA;
  • La mise sur pied par les premiers ministres de tables rondes en vue d’un dialogue avec les Premières Nations au sujet du partage des revenus, notamment des revenus tirés des ressources, et le respect de la compétence des Premières Nations en matière de régimes fiscaux;
  • Demander un changement de politique en ce qui concerne l’émission par les provinces de permis ou de licences pour des projets d’envergure, afin d’insister sur le fait qu’une entreprise doit avoir un plan ou une stratégie d’approvisionnement, d’emploi de membres des Premières Nations et de partage des bénéfices;
  • L’accès à des capitaux – par exemple, actionnariat, soutien du gouvernement concernant des obligations en guise de garantie pour des investissements dans des entreprises des Premières Nations, prêts garantis par le gouvernement;
  • La participation à la transition vers une économie axée sur l’énergie propre, en équilibrant l’environnement et l’économie – micro-réseaux;
  • Le cannabis est un élément émergent de l’économie; les Premières Nations ont été exclues du système de gestion de l’offre pour les produits laitiers et les œufs; par conséquent un pourcentage des licences devrait être attribué aux entrepreneurs des Premières Nations;
  • L’appui à des réserves urbaines en tant que zones de développement économique;
  • La mise en place de forums bilatéraux avec les Chefs et les dirigeants dans les provinces et les territoires – là où il n’y en a pas;
  • L’appui à la participation des Premières Nations aux tables fédérales-provinciales;
  • La nécessité d’un dialogue sur les droits inhérents, le titre et la compétence des Premières Nations parallèlement à la souveraineté proclamée de la Couronne.
  • La nécessité d’éliminer la doctrine de la découverte et le concept de Terra Nullius, des idéologies illégales et racistes;
  • Demander la tenue d’une réunion des premiers ministres en 2018 sur les questions prioritaires des Premières Nations, notamment le besoin d’un plan d’action national pour mettre en œuvre la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones; les obligations de la Couronne en matière de consultation et de consentement; les questions relatives aux terres et aux ressources et la collaboration requise pour répondre aux besoins financiers en matière de protection de l’enfance, d’éducation, de santé et de marché du travail en fonction des besoins.

Chefs, bien qu’aucune annonce n’était attendue dans le cadre de cette réunion, le message adressé au Premier ministre Trudeau et aux premiers ministres des provinces a été clair : nous devons faire plus de progrès, plus rapidement.

Le premier ministre s’est néanmoins engagé à poursuivre le dialogue et il a été officiellement invité à l’Assemblée extraordinaire des Chefs qui se tiendra à l’hôtel Westin, à Ottawa, du 5 au 7 décembre 2017.

Si vous avez des questions au sujet de la rencontre des premiers ministres sur l’économie ou des messages qui ont été transmis, veuillez communiquer directement avec moi.

Kinanâskomitin,

 

Perry Bellegarde

Chef national

Roy WhiteduckBULLETIN DU CHEF NATIONAL – Compte rendu sur la rencontre des premiers ministres
Assembly of First Nations
    ×