Nouvelles

« Donnons de l’espoir et des perspectives d’avenir à nos enfants », déclare le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde, en cette 5e Journée annuelle du chandail orange

on Septembre 29, 2017

Le 29 septembre 2017 

(Ottawa, ON) – Afin de souligner, le 30 septembre, la Journée du chandail orange à la mémoire des anciens élèves des pensionnats indiens, le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, demande à tous les Canadiens d’en apprendre davantage sur ce pan de l’histoire, de soutenir les changements significatifs et de proclamer que « tous les enfants comptent ».

« Je suis fier de soutenir la Journée du chandail orange et de sensibiliser les gens à cette période tragique de l’histoire du Canada lors de laquelle les enfants étaient enlevés à leurs familles et envoyés de force dans des pensionnats, a déclaré le Chef national, Perry Bellegarde. Nous nous souvenons des préjudices dont ils ont souffert à long terme et nous nous engageons à exiger des changements significatifs afin de parvenir à la réconciliation. Tous les enfants ont le droit de vivre avec leur famille et entourés d’amour dans un environnement sécuritaire. Faisons de cela notre objectif, car tous les enfants comptent. »

En cette 5e Journée annuelle du chandail orange, l’APN encourage tout le monde à en apprendre davantage sur cette partie de l’histoire du Canada et à soutenir les mesures qui visent à changer les choses pour les Premières Nations d’aujourd’hui.

« Les pensionnats n’existent peut-être plus, mais leur héritage subsiste. Trop d’enfants sont pris en charge par les organismes de protection de la jeunesse. Le Tribunal canadien des droits de la personne (TCDP) a statué que des milliers d’enfants des Premières Nations sont pris en charge par des organismes de protection de la jeunesse largement moins financés que leurs pendants provinciaux, a poursuivi le Chef national Perry Bellegarde. Nous devons soutenir les services d’aide à l’enfance et nous assurer que le Canada se conforme à la décision du TCDP selon laquelle les enfants des Premières Nations doivent recevoir un financement juste et équitable. Grâce à l’engagement et à l’action, nous pouvons donner de l’espoir, des perspectives d’avenir et une chance de réussir à nos enfants. C’est dans l’intérêt du Canada dans son ensemble. »

La Journée du chandail orange, qui est soulignée le 30 septembre de chaque année, découle des événements de commémoration et de réunion du pensionnat de la mission Saint-Joseph tenus en 2013 à Williams Lake, en Colombie-Britannique. À cette occasion, Phyllis Webstad a raconté une histoire de l’époque où elle vivait dans un pensionnat : on lui a enlevé son nouveau chandail orange, un cadeau de sa grand-mère, et tout le monde semblait s’en moquer. Le chandail orange est devenu un symbole des préjudices qu’ont subis les enfants dans les pensionnats. Cette date est importante, car c’est à cette période de l’année que beaucoup d’enfants étaient retirés de leurs foyers et envoyés dans les pensionnats. Le 30 septembre est une journée consacrée à la commémoration, à la réflexion et à la réconciliation.

L’APN est un organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates.

― 30 ―

Renseignements :

Jamie Monastyrski
Attaché de presse, bureau du Chef national
613 241-6789, poste 116
343 540-6179 (cellulaire)
jamiem@afn.ca

Alain Garon
Agent de communications bilingue
613 241-6789, poste 382
613 292-0857 (cellulaire)
agaron@afn.ca

Michael Hutchinson
Agent de communications
613 241-6789, poste 254
613 299-6330 (cellulaire)
mhutchinson@afn.ca

Roy Whiteduck« Donnons de l’espoir et des perspectives d’avenir à nos enfants », déclare le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde, en cette 5e Journée annuelle du chandail orange
Assembly of First Nations
    ×