Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, demande que la sénatrice Lynn Beyak soit exclue du caucus conservateur à la suite de ses récents commentaires

on Septembre 21, 2017

Le 20 septembre 2017

(Ottawa, ON) – Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, a fait la déclaration suivante en réponse aux récents commentaires de la sénatrice Lynn Beyak :

« En cette ère de réconciliation, le genre d’idées dépassées et erronées qu’a exprimées la sénatrice Lynn Beyak n’a pas sa place », a déclaré le Chef national, Perry Bellegarde. « Bon nombre de personnes ont communiqué avec elle pour la renseigner et l’aider à comprendre notre histoire commune et pourtant, elle refuse de reconnaître la réalité. Ses commentaires sont blessants et disgracieux. Elle devrait démissionner et, si elle ne démissionne pas, elle devrait être expulsée du caucus par le chef conservateur afin de démontrer l’engagement de son parti à l’égard de la vérité et de la réconciliation. Ce genre de réflexion n’a pas sa place dans le Canada d’aujourd’hui. »

En mars de cette année, à la suite de commentaires mal éclairés portant sur la tragédie des pensionnats indiens, le Chef national, Perry Bellegarde, a envoyé une lettre personnelle à la sénatrice Lynn Beyak, s’opposant fermement à ses remarques et lui offrant un exemplaire du livre A National Crime, de l’historien réputé John S. Milloy, qui dresse un portrait global de l’histoire et de la réalité du système des pensionnats indiens. La sénatrice Lynn Beyak n’a pas accusé réception de cet envoi.

 

L’APN est un organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates.

―30―

Renseignements :

Jamie Monastyrski
Attaché de presse, bureau du Chef national
613 241-6789, poste 116
343 540-6179 (cellulaire)
jamiem@afn.ca

Alain Garon
Agent de communications bilingue
613 241-6789, poste 382
613 292-0857 (cellulaire)
agaron@afn.ca

Roy WhiteduckLe Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, demande que la sénatrice Lynn Beyak soit exclue du caucus conservateur à la suite de ses récents commentaires
Assembly of First Nations
    ×