Nouvelles

Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, définit les priorités pour la rentrée parlementaire : « Nous voulons voir des actions et des avancées »

on Septembre 19, 2017

le 18 sept. 2017

(Ottawa) – Alors que s’ouvre la 42e session parlementaire, le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, a souligné le besoin de se concentrer, pour tous les partis, sur des mesures concrètes et pratiques en vue de bâtir des relations de nation à nation entre les Premières Nations et le Canada.

« Il est temps que le Canada transforme son engagement en actions. Les Premières Nations ont une vision d’une nouvelle relation de nation à nation avec le Canada, a déclaré le Chef national Perry Bellegarde. Nous avons basé notre programme sur la réalisation de notre vision, en prenant des mesures concrètes qui nous permettront de bâtir un pays plus fort pour nous tous. Nous devons mettre pleinement en œuvre la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, y compris la législation appuyant cette mise en œuvre. Nous voulons voir des actions et des avancées dans nos processus communs d’examen des lois et des politiques fédérales pour nous assurer qu’elles sont cohérentes avec les droits des Premières Nations. Nous nous attendons à ce que les progrès se poursuivent quant à notre travail visant à élaborer conjointement avec le gouvernement canadien une Loi sur les langues autochtones, afin de préserver et de renforcer nos langues. Je continue d’insister sur les efforts à faire pour réduire les inégalités en matière de qualité de vie entre les Premières Nations et le Canada, au moyen d’investissements continus et plus efficaces ».

Alors que des processus sont mis en œuvre pour des travaux à plus long terme, le Chef national Perry Bellegarde a lancé un appel pour mener immédiatement des actions afin de mettre fin à la discrimination dans des domaines où les propres tribunaux du Canada exigent que des mesures soient prises.

« Nous devons mettre fin à la discrimination dans le système de protection de l’enfance des Premières Nations et exhorter le Canada à mettre en place immédiatement et dans leur intégralité les ordonnances du Tribunal canadien des droits de la personne, a affirmé le Chef national Perry Bellegarde. Nos enfants ne peuvent pas attendre. Le parlement a déjà voté à l’unanimité en faveur de l’injection de 155 millions de dollars pour honorer le Principe de Jordan. Cela doit se faire maintenant. Nous sommes également inquiets de la discrimination sexuelle dans la Loi sur les Indiens et nous pensons qu’il faut y mettre fin, conformément à l’ordonnance de la Cour dans la décision Descheneaux. Les Premières Nations exhortent le Canada à abroger les dispositions problématiques de la Loi sur les Indiens favorisant l’autorité des Premières Nations sur la citoyenneté des Premières Nations. Personne ne devrait avoir à attendre pour obtenir justice. »

Le Chef national et l’APN confronteront les parlementaires de tous les partis au cours de la session et au-delà, pour s’assurer que ces priorités sont comprises et qu’ils les appuient.

L’APN est un organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates.

―30―

Renseignements :

Jamie Monastyrski,
Attaché de presse, bureau du Chef national,
613 241-6789, poste 116,
343 540-6179 (cellulaire),
jamiem@afn.ca

Alain Garon,
Agent de communications bilingue,
613 241-6789, poste 382,
613 292-0857 (cellulaire),
agaron@afn.ca;

Michael Hutchinson,
Agent de communications,
613 241-6789, poste 254,
613 299-6330 (cellulaire),
mhutchinson@afn.ca

Roy WhiteduckLe Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, définit les priorités pour la rentrée parlementaire : « Nous voulons voir des actions et des avancées »
Assembly of First Nations
    ×