Nouvelles

Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations réagit à la décision officielle du Canada de lever toutes ses objections à la Déclaration des droits des peuples autochtones des Nations Unies

on Juillet 16, 2017

Le 25 avril 2017

(New York, NY) : Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, qui se trouve à New York cette semaine dans le cadre de la 16e session de l’Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones (UNPFII), a fait la déclaration suivante au sujet de la décision officielle du Canada de levers toutes ses objections à la Déclaration des droits des peuples autochtones des Nations Unies :

« Depuis l’adoption de la Déclaration des Nations Unies il y a dix ans, beaucoup de travail a été accompli et d’importants progrès ont été réalisés afin de reconnaître les droits des peuples autochtones en tant que priorité du point de vue des droits de l’homme. Cette session de l’Instance permanente des Nations Unies est particulièrement notable, car les discussions qui s’y tiennent peuvent nous rapprocher d’une plus grande reconnaissance et d’une participation accrue des peuples autochtones au sein des organes de l’ONU, dont l’Assemblée générale.

Hier, le Canada a fait une déclaration majeure en retirant officiellement ses réserves de 2014 concernant les paragraphes 3 et 20 du Document final de la Conférence mondiale sur les peuples autochtones de 2014. En agissant ainsi, la ministre fédérale des Affaires autochtones et du Nord a dissipé tous les doutes qui pourraient encore subsister quant à la position du Canada et permet de déclarer officiellement le Canada comme étant pleinement engagé envers la norme de consentement libre, préalable et éclairé exprimée dans la Déclaration des Nations Unies.

La prochaine étape consiste à travailler avec les peuples autochtones afin d’élaborer un plan national d’action pour la mise en œuvre, comme l’exigent les obligations internationales du Canada, c’est-à-dire un plan et un processus visant à établir une prise de décisions en commun sur toutes les questions ayant une incidence sur nos droits. Le consentement libre, préalable et éclairé constitue la norme internationale. Les États ne devraient jamais entreprendre d’actions unilatérales ayant des répercussions sur nos droits inhérents, nos titres et nos compétences – rien sur nous ne se fera sans nous.

Nous invitons tous les États à travailler en partenariat avec les peuples autochtones afin d’élaborer des plans de travail et de fixer des priorités pour la mise en œuvre. L’adoption de la Déclaration des Nations Unies est un jalon de l’histoire de la promotion des droits des peuples autochtones au Canada et à travers le monde. Avançons ensemble afin de concrétiser ces droits. »

Aujourd’hui, le Chef national Perry Bellegarde fera une déclaration dans le hall de l’Assemblée générale des Nations Unies au nom d’organismes autochtones et d’organismes non gouvernementaux de défense des droits de l’homme. L’ordre du jour n’a pas encore été confirmé, mais on prévoit que cette déclaration aura lieu cet après-midi entre 15 h et 18 h (heure locale). Pour voir en direct les vidéos de toutes les séances publiques, consultez http://webtv.un.org/

Cet après-midi, de 13 h 15 à 14 h 45, l’APN co-animera un événement spécial parallèle sur la mise en œuvre de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

La Déclaration des Nations Unies énonce les normes minimales relatives aux droits de la personne des peuples autochtones, y compris le droit collectif à l’autodétermination et les droits aux terres, aux territoires et aux ressources.  Elle constitue un cadre de travail essentiel pour la réconciliation et le renouvellement de la relation de nation à nation, comme le préconise la Commission de vérité et réconciliation.

Le thème spécial de la 16e session de l’Instance permanente sur les questions autochtones est le suivant : « Dixième anniversaire de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones : mesures prises pour mettre en œuvre la Déclaration ».

L’Assemblée des Premières Nations est un organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates. 

― 30 ―

Renseignements : 

Alain Garon
Agent de communications bilingue
Cellulaire : 613 292-0857
agaron@afn.ca

Don Kelly
Directeur des communications, APN
613 241-6789, poste 200 ou cellulaire : 613 292-2787
dkelly@afn.ca

jordyLe Chef national de l’Assemblée des Premières Nations réagit à la décision officielle du Canada de lever toutes ses objections à la Déclaration des droits des peuples autochtones des Nations Unies
Assembly of First Nations
    ×