Nouvelles

Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, s’engage à favoriser l’adoption d’une loi visant à protéger les langues autochtones en vue de protéger et de renforcer les langues des Premières Nations

on Juillet 16, 2017

Le 15 juin 2017


Déclaration commune concernant le début, le 15 juin, de la préparation en commun d’une loi sur les langues des Premières Nations, des Inuits, et des Métis 

https://www.canada.ca/fr/patrimoine-canadien/nouvelles/2017/06/declaration_communeconcernantledebutle15juindelapreparationencom.html

(Ottawa, ON) – Aujourd’hui, le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, participait à une annonce conjointe avec la ministre fédérale du Patrimoine canadien, l’honorable Mélanie Joly, au sujet du codéveloppement d’une loi visant à protéger les langues autochtones, axée sur la revitalisation, la protection, la renaissance et le maintien des langues autochtones.

« La revitalisation des langues des Premières Nations est un élément essentiel de l’autodétermination », a déclaré le Chef national Bellegarde. « La langue est synonyme de culture et elle est au cœur de nos chansons, de nos histoires et de nos cérémonies. La reconnaissance, la promotion et la renaissance des langues des Premières Nations – les premières langues de ces terres – renforceront nos Nations en plus d’enrichir tout le pays. Nous attendons avec impatience le processus de consultation des Premières Nations visant à soutenir la compétence des Premières Nations, et nous nous assurerons que les droits linguistiques soient reconnus comme étant des droits inhérents. Ce travail essentiel constituera un héritage durable pour nos enfants. »

L’APN collaborera avec les Premières Nations en vue d’élaborer une mesure législative visant à « revitaliser, faire renaître, préserver, protéger, maintenir et promouvoir » leurs langues. La participation de défenseurs de la langue et d’éducateurs des Premières Nations provenant de partout au pays sera essentielle afin de présenter des commentaires sur la mesure législative à compter de la semaine prochaine, la consultation se poursuivant jusqu’à l’automne 2017.

Il y a plus de 58 langues autochtones distinctes et plus de 90 langues et dialectes distincts parlés à Turtle Island. Aucune langue autochtone n’est considérée comme étant en sécurité.

Lors de l’Assemblée extraordinaire des Chefs de l’APN, en décembre 2016, le premier ministre Trudeau a annoncé son engagement à l’égard de « l’adoption d’une loi visant à protéger les langues autochtones, élaborée conjointement avec les Autochtones, dans le but d’assurer la préservation, la protection et la revitalisation des langues des Premières Nations, des Métis et des Inuits ». Un sondage mené par Nanos Research en mars 2017 révélait que près des trois quarts des Canadiens (74 %) soutiennent la création de cette mesure législative.

 

L’Assemblée des Premières Nations est un organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates.

 

― 30 ―

Renseignements :

Jamie Monastyrski
Attaché de presse, bureau du Chef national
613 241-6789, poste 222
343 540-6179 (cellulaire)
jamiem@afn.ca

Alain Garon
Agent de communications bilingue
613 241-6789, poste 382
613 292-0857 (cellulaire)
agaron@afn.ca

Michael Hutchinson
Agent de communication
613 241-6789, poste 254
613 299-6330 (cellulaire)
mhutchinson@afn.ca

jordyLe Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, s’engage à favoriser l’adoption d’une loi visant à protéger les langues autochtones en vue de protéger et de renforcer les langues des Premières Nations
Assembly of First Nations
    ×