Nouvelles

Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, lance un appel en faveur de la prise de mesures adaptées et de la sensibilisation publique lors de la Journée nationale de sensibilisation au diabète chez les Autochtones

on Juillet 16, 2017

Le 5 mai 2017

(Ottawa, ON) – Lors de la Journée nationale de sensibilisation au diabète chez les Authochtones, le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde a lancé un appel en faveur d’un meilleur accès aux approches de prévention du diabète adaptées à la culture des Premières Nations.

« Cette journée est tout indiquée pour nous engager à ancrer des changements dans les soins, l’éducation et la prise en charge personnelle du diabète. L’expérience nous a enseigné que les campagnes de sensibilisation publique encouragent les membres des Premières Nations à prendre en charge leur santé en mangeant mieux et en faisant de l’exercice », a affirmé le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde. « Le pourcentage de personnes souffrant de diabète de type 2 est encore de trois à cinq fois plus élevé chez les Premières Nations que dans la population canadienne en général, et il ne cesse d’augmenter. Nous devons inverser cette tendance. Maintenir les Premières Nations en bonne santé est bénéfique pour eux, et j’ai espoir que, grâce à une collaboration accrue entre les Premières Nations et les administrations fédérales, provinciales et territoriales, nous réussirons à améliorer plus rapidement leur santé et leur bien-être. »

Le diabète est l’une des maladies chroniques les plus courantes qui affectent les communautés des Premières Nations. L’Enquête régionale sur la santé des Premières Nations (ERS) 2008/10 a révélé que le taux de diabète chez les adultes âgés d’au moins 25 ans au sein des Premières Nations se chiffrait à 20,7 %. Cette statistique tranche fortement avec celle qui a été établie pour les Canadiens non autochtones de la même catégorie d’âge qui tourne autour de 6,8 %.

Le Chef national Perry Bellegarde a aussi déclaré : « Malgré une sensibilisation grandissante à l’importance du régime alimentaire, l’accès à une nourriture saine demeure hors de portée pour bien des Autochtones. Le manque d’accès à la nourriture traditionnelle et au gibier, la pauvreté et le coût élevé des aliments sains achetés en magasin demeurent problématiques, particulièrement dans les communautés éloignées. Nous avons besoin d’une approche exhaustive pour redresser la situation et combler l’écart entre la qualité de vie des membres des Premières Nations et celle des autres Canadiens. »

La Journée nationale de sensibilisation au diabète chez les Autochtones est soulignée chaque année le premier vendredi du mois de mai.

L’Assemblée des Premières Nations est un organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates.

― 30 ―

Relations avec les médias :

Alain Garon, agent de communications bilingue, APN, 613 292-0857 ou agaron@afn.ca  

jordyLe Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, lance un appel en faveur de la prise de mesures adaptées et de la sensibilisation publique lors de la Journée nationale de sensibilisation au diabète chez les Autochtones
Assembly of First Nations
    ×