Nouvelles

16/11/16 Présence de l’APN à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques pour assurer la participation des Premières Nations à l’action internationale contre les changements climatiques

on Novembre 16, 2016

Le 16 novembre 2016

(Marrakech, Maroc) – Le Chef régional du Manitoba de l’APN Kevin Hart et l’aîné François Paulette de la Nation dénée participent à la 22e Conférence des parties (COP22) de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Le Chef national Perry Bellegarde a mandaté les représentants de la délégation de l’APN de s’assurer que la voix des peuples des Premières Nations soit entendue lors des discussions et qu’ils jouent un rôle dans la conception du plan d’action sur les changements climatiques de la COP22.

Le Chef régional du Manitoba de l’APN, Kevin Hart, aussi coprésident du Comité des Chefs sur les changements climatiques et porte-parole pour l’eau, les infrastructures et l’énergie de substitution, a déclaré : « Notre présence ici est essentielle pour que les responsabilités, les rôles et les droits inhérents des peuples autochtones soient pleinement reconnus et respectés dans tous les résultats nationaux et internationaux et dans l’action prise pour mettre en place l’accord de Paris sur les changements climatiques, y compris l’importance de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et des 94 appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation du Canada. »

L’aîné François Paulette de la Nation dénée a déclaré : « Les Premières Nations sont dans une position idéale pour être des chefs de file dans les initiatives sur les changements climatiques en raison de leurs connaissances des enseignements sacrés de la terre. Nous ne devons pas subir passivement les répercussions des changements climatiques. Nous devons plutôt être des moteurs dans le cadre des mesures prises relativement aux changements climatiques. »

Le Chef national de l’APN Perry Bellegarde, qui a envoyé la délégation indépendante à la COP22, a précisé qu’il était essentiel que les Premières Nations participent à ce rassemblement international : « Les Premières Nations doivent participer pleinement à la conception, à l’établissement et à la prestation du plan d’action sur les changements climatiques de la COP22 afin de garantir le respect des droits des Premières Nations par toutes les parties. Les Premières Nations sont les premières à ressentir les effets des changements climatiques, et grâce à notre précieux savoir traditionnel, nous sommes en mesure de contribuer à résoudre cette crise. Il s’agit du problème de notre époque, et notre rôle est essentiel. »

La COP22 est la 22e séance de la Conférence des parties qui déterminera les mesures requises pour mettre en place l’accord de Paris. L’an dernier, les peuples autochtones ont joué un rôle crucial lorsqu’est venu le moment de s’assurer que leurs voix seraient comprises dans l’accord entré en vigueur le 12 décembre 2015 et dans le cadre duquel l’objectif fixé était de limiter la hausse moyenne de température globale à 1,5 °C.

Pour en savoir davantage, consultez le site Web officiel de COP22 : http://www.cop22-morocco.com/fr/

L’Assemblée des Premières Nations est un organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates.

―30―

 

Demandes des médias ou renseignements : 

 

Alain Garon
Agent de communications bilingue
613 292-0857
[email protected]

Jenn Jefferys
Agente de communication
613 222-9656
[email protected]

Assembly of First Nations16/11/16 Présence de l’APN à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques pour assurer la participation des Premières Nations à l’action internationale contre les changements climatiques
Assembly of First Nations
    ×