Nouvelles

19/10/16 Le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde, appuie les Premières Nations Nuu-chah-nulth qui demandent des négociations empreintes de respect sur les droits de pêche des Autochtones dans leurs territoires traditionnels

on Octobre 20, 2016

Le 19 octobre 2016

(Ottawa, ON) – Perry Bellegarde, Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), a invité aujourd’hui le Canada à agir quant à l’engagement du gouvernement fédéral envers la reconnaissance des droits, notamment pour qu’il change sa position sur le litige en cours avec les cinq Premières Nations Nuu-chah-nulth, affirmant qu’il est temps pour le pays de soutenir pleinement le droit des Premières Nations Nuu-chah-nulth à récolter et à vendre du poisson dans ses territoires traditionnels.

« Le Canada a l’occasion de prendre des mesures concrètes pour la réconciliation en participant à un processus responsable et collaboratif avec les Premières Nations en ce qui a trait aux pêches dans le but de mettre en œuvre les droits des Autochtones à pêcher et à vendre du poisson dans leurs territoires », a déclaré le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde, qui a participé aujourd’hui à une conférence de presse en compagnie des Premières Nations Nuu-chah-nulth. « Je vais continuer à soutenir les Premières Nations Nuu-chah-nulth dans l’exercice de leurs droits qui ont déjà été reconnus par les tribunaux et qui sont en outre protégés par la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. »

Shane Gottfriedson, chef régional de l’APN, Colombie-Britannique, a affirmé : « Il est désolant de voir que les avocats du gouvernement continuent à axer leur litige sur la restriction d’un droit commercial qui a été énoncé dans la décision de 2009 Canada c. Nation Ahousaht.  Ces avocats tentent maintenant de redéfinir ce droit comme étant un droit de « faible degré » et « artisanal ». Le droit à la pêche commerciale est un droit substantiel qui ne peut en aucun cas être qualifié comme étant « de faible degré » ou « artisanal ». Le déroulement et le ton du litige ne préservent pas l’honneur de la Couronne et les négociations qui ont conduit à ce litige n’ont pas été menées de bonne foi. La décision de 2009 tient toujours et devrait être respectée. Le fait que ces nations doivent retourner devant les tribunaux sept ans plus tard en raison d’une entente qui n’a pu être conclue avec le ministère des Pêches et des Océans montre que ces négociations ont été hostiles et stériles pendant sept ans. »

« Nous allons continuer à inviter le Canada à travailler avec les Premières Nations Nuu-chah-nulth afin d’appuyer la compétence des Premières Nations et leur capacité à gérer leurs territoires traditionnels et ressources aquatiques dans le cadre d’une relation de nation à nation », a soutenu Roger Augustine, Chef régional de l’APN, Nouveau-Brunswick/Île-du-Prince-Édouard, responsable du dossier des pêches pour l’APN. « Le Comité national des pêches de l’APN travaille à une stratégie nationale sur les pêches qui comprend le soutien à l’élaboration de mécanismes de multiples organismes pouvant créer des ponts entre le processus de négociation et de mise en œuvre. La patience des Premières Nations est mise à rude épreuve. Certaines de ces décisions datent d’une décennie et il est grand temps qu’elles soient respectées. Nous croyons qu’il serait plus profitable d’investir les ressources dans le processus de mise en œuvre. »

Après plus de sept années de tentatives de négociation afin de mettre en œuvre leurs droits à pratiquer la pêche commerciale, les cinq nations Nuu-chah-nulth n’ont toujours pas conclu d’entente ni reçu d’offre raisonnable du gouvernement fédéral pour permettre à leurs collectivités d’exercer leurs droits et de participer aux activités de pêche dans leurs territoires. Le 23 septembre 2016, les Ha’wiih (Chefs héréditaires) ont mis fin à une rencontre avec des représentants du ministère des Pêches et des Océans et demandé que ces derniers ne reprennent les discussions seulement lorsque le Canada aura élaboré un mandat pour mettre en œuvre leurs droits de pêche.

Plus tôt aujourd’hui, les cinq nations Nuu-chah-nulth ont donné une conférence de presse à Vancouver afin de parler de leurs droits de pêche.

 

L’Assemblée des Premières Nations est l’organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada.  Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates. 

 

―30―

 

Renseignements :

Alain Garon
Agent de communications bilingue
(613) 241-6789, poste 382
613 292-0857 (cell.)
agaron@afn.ca

Jenn Jefferys
Agente de communications
(613) 241-6789, poste 110
613 222-9656 (cell.)
jjefferys@afn.ca

rdbrinkhurst19/10/16 Le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde, appuie les Premières Nations Nuu-chah-nulth qui demandent des négociations empreintes de respect sur les droits de pêche des Autochtones dans leurs territoires traditionnels
Assembly of First Nations
    ×