Nouvelles

Bulletin de Chef National Juillet 2015

on Juillet 27, 2015

Compte rendu sur la 36e Assemblée générale annuelle de l’APN – du 7 au 9 juillet à Montréal (Québec)

La 36e Assemblée générale annuelle (AGA) de l’APN s’est tenue du 7 au 9 juillet 2015 à Montréal (Québec). Plus de 1000 délégués et observateurs se sont rassemblés sur le territoire Haudenosaunee (mohawk) pour discuter des principaux enjeux, ainsi que pour élaborer des stratégies et une voie à suivre pour faire progresser les priorités des Premières Nations. Des centaines de personnes ont aussi suivi les débats en ligne grâce à la webdiffusion de l’AGA.

Les chefs des partis politiques fédéraux, Thomas Mulcair (Nouveau Parti démocratique), Justin Trudeau (Parti libéral) et Elizabeth May (Parti Vert) se sont adressés aux délégués. Ils ont pris publiquement des engagements importants, notamment d’éliminer l’écart et de supprimer le plafond de 2 pour cent qui, nous le savons depuis longtemps, est une véritable entrave à la prospérité et au développement des Premières Nations et du Canada. Cette politique vouée à l’échec du gouvernement nous empêche de progresser. Les trois chefs se sont aussi déclarés d’accord pour appuyer plusieurs idées mises de l’avant par les Premières Nations, dont une Table ministérielle de haut niveau pour examiner toutes les lois et initiatives qui ont des répercussions sur nos concitoyens ainsi qu’un examen obligatoire de toute nouvelle loi ou politique pour s’assurer de sa conformité avec nos droits et nos traités, et aussi pour mettre en œuvre la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Les trois chefs de parti ont proposé des approches en vue de travailler en partenariat avec les Premières Nations. La clé pour chacun d’entre nous est de veiller à ce que les engagements pris vis-à-vis des Premières Nations soient respectés par chaque parti et son chef.

Élection fédérale : Importance de l’engagement politique

Après les cérémonies d’ouverture de l’assemblée, nous avons entamé une discussion importante à propos de la mobilisation du vote des Premières Nations dans le cadre de la prochaine élection fédérale qui doit avoir lieu le 19 octobre. De nombreux points de vue ont été exprimés et une opinion tranchée a été observée. Les délégués se sont largement entendus sur le fait que les citoyens des Premières Nations peuvent jouer un rôle de premier plan pour ce qui est de choisir les dirigeants du pays. Dans 51 circonscriptions, nos votes peuvent faire la différence afin de déterminer qui sera le(la) représentant(e) du gouvernement fédéral à Ottawa. Dans ces 51 circonscriptions nous pouvons faire entendre nos voix et voter pour un gouvernement qui respectera ses obligations vis-à-vis des Premières Nations. Nous aborderons cette question plus en détail au cours des prochains mois.

Autres questions

Au cours de l’AGA, les Chefs-en-assemblée ont adopté 42 résolutions. Un engagement a notamment été pris d’organiser un Forum national autochtone sur l’énergie. Un soutien a été accordé et des directives ont été émises par la voie d’autres résolutions en vue de mettre pleinement en œuvre les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation du Canada, prendre des mesures concrètes pour revitaliser les langues autochtones et soutenir celles et ceux qui les enseignent, ainsi que les centres culturels, agir sur la question des femmes et jeunes filles autochtones disparues ou assassinées, et faire en sorte que le Canada respecte son obligation d’élaborer, de concert avec les peuples autochtones, un Plan d’action pour la mise en œuvre de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. On peut consulter ces résolutions, ainsi que toutes les autres, sur www.afn.ca.

Les délégués ont aussi discuté des stratégies et des actions à mener en regard de priorités telles que la restructuration de l’APN et l’édification des nations, des mesures à prendre à la suite du rapport de la Commission de vérité et réconciliation, de la situation des Premières Nations face au développement énergétique, ainsi que de l’éducation des Premières Nations. Des séances de réflexion ont été organisées sur une vaste gamme d’enjeux, dont l’élimination de la violence à l’égard des femmes et jeunes filles autochtones, des langues autochtones, des traités, des droits fonciers et des revendications territoriales, et de la protection de l’enfance, entre autres.

Nous avons clos cette assemblée en étant forts et unis. Une fois encore, nous nous soutenons les uns les autres et nous prenons la défense de nos concitoyens – ensemble et déterminés à agir pour éliminer l’écart. Je remercie toutes celles et tous ceux qui ont participé à cette assemblée, qui l’ont suivie en ligne et qui ont exprimé leurs points de vue et leurs opinions sur la voie à suivre.

Compte rendu sur le Conseil de la fédération – 15 juillet, Happy Valley-Goose Bay, Labrador

Peu de temps après l’AGA, j’ai participé à la rencontre des premiers ministres et des dirigeants nationaux autochtones à Happy Valley-Goose Bay, au Labrador, le 15 juillet 2015. Cette rencontre se tient régulièrement en préparation de la réunion du Conseil de la fédération.

Le message que j’ai adressé aux premiers ministres est que tous les gouvernements  – y compris le gouvernement fédéral – doivent collaborer avec les peuples autochtones sur des mesures concrètes et des actes qui permettront d’éliminer l’écart qui prévaut en matière de qualité de vie entre les Premières Nations et le reste du Canada. J’ai souligné certains domaines prioritaires d’action, notamment l’énergie et l’économie, l’éducation, la revitalisation des langues autochtones, l’élimination de la violence à l’égard des femmes et jeunes filles autochtones disparues ou assassinées, ainsi que la surreprésentation des enfants des Premières Nations dans le système de protection de l’enfance. J’ai également pressé les premiers ministres de veiller à ce que les Premières Nations participent pleinement à l’élaboration d’une éventuelle Stratégie nationale sur l’énergie. Une telle stratégie ne sera efficace qu’avec la participation des Premières Nations en tant que partenaires à part entière.

Au cours de la rencontre, j’ai pu féliciter la première ministre de l’Alberta, Rachel Notley, de ses efforts pour mettre en œuvre la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones dans sa province, que j’ai qualifiés d’exemple positif et constructif dont peuvent s’inspirer tous les premiers ministres pour faire progresser la réconciliation et éliminer l’écart. Je me réjouis aussi d’annoncer que les 13 premiers ministres ont unanimement fait part de leur appui vis-à-vis des appels à l’action contenus dans le rapport de la Commission de vérité et réconciliation.

Un des principaux sujets de discussion a été le suivi de la Table ronde nationale de février 2015 sur les femmes et jeunes filles autochtones disparues ou assassinées. Le Manitoba a convenu d’accueillir la deuxième Table ronde en 2016, dont l’Ontario assurera la coordination en plus d’évaluer les retombées des engagements antérieurs. L’Alberta procèdera à l’élaboration d’un plan d’action socioéconomique à l’intention des femmes autochtones.

L’absence de représentation fédérale a été un fait notable de la rencontre et les premiers ministres se sont engagés à faire part directement au gouvernement fédéral de toutes les actions et approches qu’ils préconiseront, ainsi que de l’appeler à s’acquitter de ses responsabilités.

On peut consulter le mémoire remis par l’APN aux participants à la rencontre et intitulé « Éliminer l’écart : Chercher la réconciliation et promouvoir le mieux-être et les droits de la personne des Premières Nations » à l’adresse suivante :

http://www.afn.ca/uploads/files/closing_the_gap_-fr.pdf.

Conclusion

Je tiens en dernier lieu à offrir nos pensées et nos prières à toutes les victimes des incendies qui ont frappé la Saskatchewan et d’autres régions dans l’Ouest du pays. Une danse de la couverture organisée pendant la 36e Assemblée générale annuelle de l’Assemblée des Premières Nations a permis de récolter plus de 12 000 dollars en dons pour leur venir en aide. Je vous demande de continuer à leur consacrer vos pensées et de les soutenir par vos dons ou par tout autre moyen.

Nous continuerons de vous tenir informés de tous les derniers développements au cours de la saison estivale.

Chef national Perry Bellegarde,
Assemblée des Premières Nations

rdbrinkhurstBulletin de Chef National Juillet 2015
Assembly of First Nations
    ×