Nouvelles

Bulletin du Chef National 11 juin 2015

on Juin 11, 2015

Activités de clôture de la Commission de vérité et de réconciliation : 31 mai  – 3 juin 2015 

La semaine dernière, l’attention du pays a été attirée sur la vérité et la réconciliation. Nous avons entendu des témoignages de survivants des pensionnats indiens. Nous avons écouté des anciens élèves qui racontaient courageusement leurs expériences qui ont façonné ce pays. Ces expériences ne doivent pas tomber dans l’oubli, ne doivent jamais se répéter, et doivent transformer nos relations entre les uns et les autres. 

À titre de Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, c’est avec humilité et honneur que j’ai pris part aux activités de clôture de la Commission de vérité et de réconciliation (CVR) à Ottawa du 31 mai au 3 juin, alors j’ai eu l’occasion de marcher avec celles et ceux qui croient en la réconciliation, de me tenir aux côtés des survivants, d’écouter les propos des commissaires, et d’apporter ma contribution pour tracer la voie à suivre. 

L’Assemblée des Premières Nations a favorisé le rassemblement à Ottawa de plus de 100 survivants de partout au pays, afin qu’elles et ils puissent participer à la Marche pour la réconciliation et à des groupes de réflexion sur l’éducation et la sensibilisation, être témoins de la présentation des conclusions de la Commission, et prendre part à une émouvante cérémonie de clôture à Rideau Hall.  

Le 2 juin, le président de la CVR, le juge en chef Murray Sinclair et les commissaires, le Chef Wilton Littlechild et la dre Marie Wilson, ont présenté un rapport sommaire de leurs conclusions, qui comprend 94 « appels à l’action » dans les domaines de la protection de l’enfance, de la justice, de l’éducation, de la santé, entre autres. Le rapport final doit être publié plus tard cette année, et il comprendra des témoignages de plus de 7000 survivants. 

Les appels à l’action contribueront à orienter le travail qui nous attend. Des excuses doivent être suivies par des actes. Aujourd’hui, sept ans après que le premier ministre Stephen Harper et tous les députés se soient levés pour s’excuser, nous continuons à réclamer le changement. Nous enfants doivent grandir en sécurité et en bonne santé dans leurs foyers et leurs communautés d’origine. Il est essentiel de remédier à la surreprésentation des enfants des Premières Nations dans le système de protection de l’enfance. Nous savons que, si nous n’agissons pas, nous allons perdre nos langues autochtones, les joyaux de ce pays. 

Je me réjouis de l’appel des commissaires de la CVR aux parties à la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens en vue d’un nouveau pacte pour s’assurer que le travail de réconciliation se poursuive. L’engagement de l’APN envers la réconciliation demeure ferme, et nous savons que la réconciliation demande des efforts dans plusieurs domaines affectés par les séquelles du système des pensionnats indiens. Nous devons éliminer l’écart important, persistant et inacceptable qui prévaut en matière de qualité de vie entre les Premières Nations et le reste de la population canadienne. Je m’engage à déployer les efforts nécessaires pour y parvenir – et je vais continuer d’exercer des pressions à tous les niveaux pour que la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones soit mise en œuvre. Ce serait une étape concrète et essentielle envers la réconciliation, dans tous les aspects de notre vie qui ont été affectés par la colonisation et la tentative de génocide culturel. 

Les Canadiennes et les Canadiens nous ont soutenus la semaine dernière. Elles et ils continuent de soutenir nos efforts en vue de trouver et de mettre en œuvre des solutions. L’une des raisons de ce soutien est que de plus en plus de Canadiennes et de Canadiens apprennent pour la première fois la véritable histoire de leur pays. Nous approuvons l’appel à l’action visant à faire en sorte de mieux informer la population canadienne au sujet des pensionnats indiens, et de mieux les sensibiliser notre identité en tant qu’Autochtones ainsi qu’à nos droits, nos lois et nos traités. 

La réconciliation est l’affaire de toutes et de tous. Elle signifie restaurer et consolider nos relations. Nous savons que, si les Premières Nations gagnent, tout le pays est vainqueur. Notre objectif est de faire en sorte que les membres de nos communautés soient prospères et en bonne santé. Les activités de clôture de la CVR ne sont pas une fin en soi. Elles ne sont que le commencement. Nous sommes prêts à agir. Nous sommes prêts à transformer ce pays. 

En tant que dirigeant, je me considère comme un contributeur — en cri « oskapewis » — et je promets d’être digne de la foi placée en moi. Nous allons passer en revue les appels à l’action et dialoguer avec les autres parties à la Convention de règlement et les dirigeants autochtones, ainsi qu’avec les Canadiennes et les Canadiens, afin d’apporter le changement transformateur que nous souhaitons tous pour nos concitoyens. Nous allons le faire en hommage aux anciens élèves des pensionnats indiens, aux survivants, et à leurs familles.

 

Mahsi cho,

 

Chef national Perry Bellegarde,

Assemblée des Premières Nations  

 

Pour prendre connaissance de la déclaration du Chef national à la suite de la publication des conclusions de la CVR, veuillez consulter : http://www.afn.ca/index.php/fr/chef-national/faits-saillants-du-chef-national/6-2-15-reponse-du-chef-national-de-lassemblee-des-premieres-nations-perry-bellegarde-aux-conclusions-de-la-commission-de-verite-et-de-reconciliation 

Pour plus de renseignements sur la CVR et pour prendre connaissance de ses conclusions, veuillez consulter : http://www.trc.ca/websites/trcinstitution/index.php?p=891 

Pour prendre connaissance de la déclaration du Chef national Bellegarde à l’occasion de l’anniversaire des excuses du Parlement aux survivants des pensionnats indiens, veuillez consulter : http://www.afn.ca/index.php/en/news-media/latest-news/assembly-of-first-nations-national-chief-marks-the-7th-anniversary-of-

rdbrinkhurstBulletin du Chef National 11 juin 2015
Assembly of First Nations
    ×