Nouvelles

L’Assemblée des Premières Nations réclame une enquête approfondie sur la façon dont la police de Winnipeg et les ambulanciers ont traité le cas de Tina Fontaine et une enquête nationale sur les femmes et les jeunes filles autochtones disparues et assassin

on Octobre 1, 2014

Le 29 septembre 2014

L’Assemblée des Premières Nations réclame une enquête approfondie sur la façon dont la police de Winnipeg et les ambulanciers ont traité le cas de Tina Fontaine et une enquête nationale sur les femmes et les jeunes filles autochtones disparues et assassinées

(Ottawa, Ontario) – Le Chef régional pour l’Alberta de l’Assemblée des Premières Nations, Cameron Alexis, demande une enquête approfondie sur les mesures prises par les policiers de la Ville de Winnipeg qui ont été en contact avec la regrettée Tina Fontaine dans les 24 heures ayant suivi sa disparition et qui ne l’ont pas prise en charge alors qu’elle avait déjà été portée disparue.  En plus des policiers, il existe des rapports indiquant que des ambulanciers avaient aussi transporté Tina Fontaine dans leur ambulance plus tôt dans la journée, mais qu’ils l’avaient aussi laissée partir.

« Il est inconcevable que des policiers n’aient pas pris en charge une adolescente qui était portée disparue », a déclaré le Chef régional pour l’Alberta, Cameron Alexis.  « En tant que membre retraité de la GRC avec 23 ans d’expérience, j’estime que les politiques du service de police de Winnipeg ont pu ne pas être respectées et nous demandons qu’un service de police indépendant ou une équipe d’intervention en cas d’incident grave mène une enquête interne sur cette très grave affaire. Il faut immédiatement entreprendre une enquête approfondie et relever de leurs fonctions les policiers concernés.  Toute cette affaire illustre les problèmes systémiques qui touchent le traitement réservé aux femmes et aux jeunes filles des Premières Nations ainsi que l’application de la loi et les services à l’enfance et à la famille.  Il existe semble-t-il une attitude généralisée de dévalorisation des peuples des Premières Nations. » 

Le jeudi 25 septembre, le chef des services de police de la Ville de Winnipeg a déclaré que des agents avaient rencontré Tina Fontaine pendant un contrôle routier le 8 août. Les agents l’ont laissée partir alors qu’on savait qu’elle était portée disparue.  L’unité des normes professionnelles a commencé une enquête.  Il a en outre été rapporté que des ambulanciers ont transporté Tina Fontaine en ambulance le jour où la police déclare avoir été en contact avec elle pour la dernière fois.

Le Chef régional Alexis a déclaré : « Je suis offusqué et blessé de constater que nous avons perdu un autre enfant en raison d’un système qui ne répond pas aux besoins de notre peuple.  C’est encore une raison impérieuse pour que soit créée une commission d’enquête publique nationale sur les disparitions et les assassinats de femmes et de jeunes filles autochtones. »

Les Premières Nations ont élaboré un plan d’action national et ont contribué à un cadre de travail avec les provinces et les territoires et continueront de réclamer une commission d’enquête publique nationale sur les femmes autochtones disparues et assassinées.  Les dirigeants autochtones poursuivent également leur action dans le cadre d’une table ronde nationale avec des ministres du gouvernement fédéral ainsi qu’avec les provinces et les territoires afin de trouver des solutions coordonnées pour traiter ce problème. Pour obtenir un complément d’information, veuillez consulter http://www.afn.ca/index.php/fr/secteurs-de-politique/mettre-fin-a-la-violence.

 

 

L’Assemblée des Premières Nations est l’organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada.  Suivez l’APN sur Twitter : @AFN_Comms, @AFN_Updates.

 

-30-

 

Renseignements :

Alain Garon, agent de communications bilingue, APN, 613-241-6789, poste 382; cell. : 613-292-0857 ou [email protected]

Assembly of First NationsL’Assemblée des Premières Nations réclame une enquête approfondie sur la façon dont la police de Winnipeg et les ambulanciers ont traité le cas de Tina Fontaine et une enquête nationale sur les femmes et les jeunes filles autochtones disparues et assassin
Assembly of First Nations
    ×